Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Michel le Dimanche 23/11/2008 à 00:00
Rétro 1902: La terreur des femmes nerveuses (1/3)
Petite étude biologique du siècle dernier dans la news rétro de ce dimanche.

Avertissement: Cette news rétro retranscrit des connaissances scientifiques, techniques ou autres de 1902, et contient donc volontairement les arguments, incertitudes ou erreurs d'époque.


... Et le démon lui donna l'araignée (V.HUGO)

Dans son épique fable de la Légende des Siècles, Victor Hugo attribue à l'esprit du mal la création de l'araignée. Dieu, il est vrai, prend sa revanche en faisant du monstre une maquette d'où il tirera le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...). Mais c'est là un des jeux familiers au génie antithétique du grand poète ; l'araignée ne méritait certes "ni cet excès d'honneur, ni cette indignité" ; elle est laide assurément, et, comme la plupart des êtres, féroce dès qu'il s'agit de se nourrir, mais elle n'est point (Graphie) au fond plus méchante ni plus affreuse que beaucoup d'insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur environnement (association loi de...), voire que certains vertébrés (Les vertébrés forment un sous-embranchement du règne animal. Ce taxon, qui dans sa version moderne exclut les myxines, est considéré comme monophylétique. Il appartient à...). Elle ne possède pas davantage la splendeur de l'Astre-roi, et cependant elle collabore pour son humble part à l'harmonie de l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) ; elle joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert...) sur cette terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...) un rôle à coup sûr modeste mais parfaitement honorable et utile la plupart du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). L'Araignée n'est disgraciée qu'en apparence, sous le masque odieux se cache le plus original et peut-être le plus industrieux des animaux.


Est-il besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes...) de décrire l'araignée ? Elle est la terreur des femmes nerveuses et aussi de beaucoup d'hommes forts. Silencieuse, elle s'avance, et c'est peut-être ce silence qui contribue le plus à glacer d'effroi l'âme des personnes sensibles. Elle n'est annoncée ni par son odeur, comme le cafard ou la blatte, ni par la vibration stridente des ailes, comme la mouche (Mouche est un nom vernaculaire ambigu en français. Le terme mouche (/muʃ/) provient du mot italien musca, qui désigne de nos jours...) ou la guêpe (Les guêpes sont des insectes de l'ordre des hyménoptères (sous-classe des ptérygotes, groupe des néoptères). Ces insectes,...).

Elle s'avance, sortant d'un coin inexploré de la tapisserie, ou de dessous poussiéreux d'un canapé, inconsciente de la terreur qu'elle provoque, noire, hideuse, d'allure rapide, tricotant de ses huit longues pattes avec un léger balancement du corps. Et si elle rencontre le volant d'une robe ou la frange d'un fauteuil, elle monte, monte sans arrêt, de sa marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif...) trépidante, régulière et fantastique, toujours silencieuse, pour aboutir parfois, si personne n'a dénoncé assez tôt sa présence, à la nuque (La nuque est la partie dorsale du cou. C'est-à-dire la région du cou situé en arrière d'un plan frontal passant par les processus transverses des vertèbres...) soyeuse, à la joue rosée, à l'épaule de marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande diversité de coloris, pouvant présenter des veines, ou marbrures (veines et coloris sont dus à des...) ; alors c'est la syncope ou la crise à peu près inévitable: il n'est peut-être pas de sensation plus affreuse que la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'une araignée posée sur une partie dénudée du corps.

Belle comme une araignée

La bête hideuse, si l'on veut surmonter son dégoût et l'examiner de près, a pourtant une élégante structure. La taille, mince comme le fil, sépare le céphalothorax, c'est-à-dire la partie constituée à la fois par la tête et la poitrine, de l'abdomen (L’abdomen désigne une partie du corps humain ou du corps d'un animal.), très volumineux par rapport à lui. Le céphalothorax supporte tous les appendices: d'abord les deux paires de Chélicères, formés de trois articles dont le dernier renferme le venin (Le venin est une substance toxique qui est un mélange complexe de substances chimiques variées, surtout des enzymes qui servaient à l'origine à...) destiné à stupéfier la proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.) ; de plus les huit pattes s'insèrent au céphalothorax.


La semaine prochaine: La soie, les toiles, les différentes araignées...

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source et illustrations: Almanach Hachette 1902