Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Michel le Vendredi 20/03/2009 à 00:01
Effacer du cerveau un mauvais souvenir
Des chercheurs annoncent avoir identifié chez la souris une sous population spécifique de neurones associés aux souvenirs de peur, une découverte qui met en lumière comment certains souvenirs sont conservés dans notre cerveau. Ce résultat pourrait aussi mener un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) à de meilleures thérapies pour les personnes qui veulent vaincre leurs peurs.

Jin-Hee Han, de l'Hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin.) pour Enfants Malades de Toronto au Canada, et ses collègues ont conditionné des souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi de nombreuses...) à avoir peur en présence d'un signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par...) auditif, créant ainsi des souvenirs de crainte chez ces animaux, puis ils ont détruit dans leur cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et...) des sous-populations précises de neurones de l'amygdale latérale qui exprimaient des niveaux élevés du facteur de transcription appelé CREB. Ils ont observé que l'absence de ces neurones rendait les souris incapables de se souvenir des peurs qu'elles avaient contractées lors du conditionnement auditif, ce qui n'était pas le cas s'ils éliminaient au hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon de causes, au moins d'une reconnaissance de cause à effet d'un événement.) dans l'amygdale latérale un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) comparable de neurones n'exprimant pas beaucoup CREB.

L'amnésie (L'amnésie est la perte partielle ou totale de la mémoire.) des souris dépourvues de ces neurones riches en CREB était durable et spécifique de certains souvenirs acquis lors de l'entraînement à la peur. Ces résultats suggèrent que des neurones de l'amygdale latérale avec des taux élevés de CREB sont essentiels pour l'expression de la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) au cours des jours suivant le conditionnement de la peur et que leur destruction élimine définitivement les souvenirs de peur associés. Les chercheurs ont aussi identifié une composante clé de l'empreinte ou voie de la mémoire, et ils estiment que ces neurones particuliers jouent un rôle déterminant au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en...) d'un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) plus étendu de la peur.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science, AAAS & EurekAlert