Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mercredi 16/03/2011 à 00:00
Un nouvel outil pour étudier le cerveau: l'optrode
Des chercheurs de l'Université Laval ont conçu une électrode qui permet d'étudier in vivo des neurones individuels du cerveau.

Yves de Koninck du centre de recherche Université Laval-Robert Giffard et son équipe ont publié, le 13 février dernier, sur le site internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de...) Nature Methods, les détails concernant le fonctionnement d'une nouvelle électrode qui ouvre de nouveaux horizons (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie,...) en neurophysiologie (La neurophysiologie est l'étude des fonctions du système nerveux, reposant sur tous les niveaux de description, du niveau moléculaire jusqu'au niveau le plus intégré des réseaux...) du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses...). A la fois optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) et électrique, cette "optrode" permet non seulement de savoir si un neurone (Un neurone, ou cellule nerveuse, est une cellule excitable constituant l'unité fonctionnelle de base du système nerveux. Le terme de « neurone » fut introduit...) est activé mais arrive aussi à le localiser. Cette électrode particulière contient un coeur creux et un coeur optique. Quand une solution d'électrolytes est placée dans le coeur creux, l'optrode fonctionne comme une électrode traditionnelle, grâce à laquelle on peut établir si un neurone transmet un influx nerveux suite à un stimulus donné. Le coeur optique sert, lui, à localiser le neurone.

Pour repérer optiquement un neurone, il faut recourir à des marqueurs de fluorescence (La fluorescence est une émission lumineuse provoquée par diverses formes d'excitation autres que la chaleur. (on parle parfois de « lumière froide »). Elle peut servir à caractériser un matériau.). Ceux-ci peuvent avoir été préalablement injectés dans des sous-populations de neurones ou encore être produits par certains types de neurones chez des animaux transgéniques. Le coeur optique guide la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs...) de façon directionnelle et, lorsque l'optrode passe à proximité d'un neurone possédant un marqueur, celui-ci réagit. La fluorescence produite est alors captée par le coeur optique. Le diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le...) de la pointe de l'optrode est inférieur de 10 microns à la taille du corps cellulaire des neurones, la résolution est donc suffisante pour étudier l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) d'un neurone à la fois, ce qu'aucun autre outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus grande...) ne permettait de faire jusqu'à présent. Les scientifiques ont démontré l'efficacité de leur nouvel outil en le testant avec des coupes de cerveau puis chez des animaux de laboratoires.

Cet instrument augmente les possibilités d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés....) électrophysiologique in vivo (In vivo (en latin : « au sein du vivant ») est une expression latine qualifiant des recherches ou des examens pratiqués sur un organisme vivant, par opposition à in vitro ou ex vivo. Les...) et, du coup, permet l'observation et le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de neurone individuel, même en profondeur dans le cerveau, soulignent les chercheurs. Il pourrait aussi être utilisé sans marqueur fluorescent, par analyse spectroscopique de la lumière réfléchie. "Le corps creux de l'optrode pourrait aussi servir à livrer des médicaments ou des gènes dans des neurones choisis", ajoute le professeur De Koninck. Une entreprise travaille déjà à la construction d'un prototype commercialisable de cet instrument.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Canada numéro 381 (8/03/2011) - Ambassade de France au Canada / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /66073.htm
 
Archives des News
  Juin 2018
  Mai 2018
  Avril 2018
  Mars 2018
  Toutes les archives

Dimanche 17 Juin 2018 à 00:00:05 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Les peurs du mal
Samedi 16 Juin 2018 à 00:00:12 - Physique - 1 commentaire
» Un LHC haute luminosité d'ici 10 ans au Cern