Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mardi 17/05/2011 à 12:00
Des nanofeuilles pour l'électronique et l'énergie
Une nouvelle méthode permettant de séparer les différentes couches d'un matériau donnant de fines nanofeuilles atomiques vient d'être publiée dans la revue scientifique Science. Cette avancée scientifique ouvre le champ à de nouvelles innovations technologiques dans des secteurs variés.


Exemple de nanofeuille: le graphène

Des chercheurs de l'équipe du Professeur Jonathan Coleman du Centre for Research on Adaptive Nanostructure and Nano-devices (CRANN) du Trinity College de Dublin et de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures)....) d'Oxford ont conçu un procédé permettant de diviser les matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) en couches, afin d'obtenir des nanofeuilles d'un atome (Un atome (grec ancien ἄτομος [atomos], « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. La théorie atomiste,...) d'épaisseur. En utilisant une technique semblable à celle utilisée dans le nettoyage de bijoux, les scientifiques du CRANN ont fabriqué ces nanofeuilles à l'aide de solvants communs et d'ultrasons. De faible coût, rapide et peu chère, cette méthode pourrait être appliquée à l'échelle industrielle. De toutes les applications possibles de ces nouveaux nanomatériaux, la plus prometteuse semble être les matériaux thermoélectriques. Ces matériaux peuvent générer de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la...) à partir de la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) perdue.

L'équipe du professeur Coleman a également créé de nouveaux nanomatériaux ayant des propriétés chimiques et électroniques inhabituelles tels que le nitrure de bore (Le bore est un élément chimique de symbole B et de numéro atomique 5.), le bisulfure de molybdène, le tellure de bismuth (Le bismuth est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole Bi et de numéro atomique 83.). Ces matériaux devraient pouvoir être utilisés pour la nouvelle génération de systèmes de stockage de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), les super-condensateurs, qui délivrent une quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur...) d'énergie cent fois plus rapidement que les piles classiques, ce qui permet d'envisager de nouvelles applications, pour les voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...) électriques par exemple.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Irlande numéro 42 (12/05/2011) - Ambassade de France en Irlande / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /66706.htm
 
Page générée en 0.138 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales