Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Publication le Mercredi 24/08/2011 à 12:00
Un écran LCD alimenté à l'énergie solaire
Des ingénieurs de l'Université de Californie (UCLA) viennent de présenter une solution permettant aux écrans LCD de s'auto-alimenter grâce à la lumière. La technique employée consiste à "recycler" la lumière qui se perd inutilement lors de la polarisation ( la polarisation des ondes électromagnétiques ; la polarisation dûe aux moments dipolaires dans les matériaux diélectriques ; En électronique, la polarisation est le...).

Un écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par...) LCD possède deux feuilles polarisantes, situées entre les couches de l'écran. Ces feuilles ont pour rôle de bloquer l'éclairage indésirable (près de 50% de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est intimement...) est filtrée). Les cristaux, qui se trouvent entre ces deux feuilles, sont ensuite manipulés afin de gérer parfaitement la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de...) de lumière souhaitée qui passera à travers, ceci dans le but de présenter une image plus ou moins foncée. Cette solution de rétro-éclairage peut consommer à elle seule jusqu'à 80 voire 90% de la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) du périphérique.

Se basant sur ces chiffres, les chercheurs ont souhaité recycler cette lumière afin de s'en servir pour alimenter l'écran lui-même. Yang Yang, le responsable de l'équipe, explique que l'invention consiste à remplacer les feuilles polarisantes par un film jouant à la fois le rôle de polarisateur et de panneau photovoltaïque. D'autres sources lumineuses (le soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type...) ou bien une lumière artificielle) peuvent également recharger l'appareil. Ce "polarisateur photovoltaïque organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.)" serait ainsi capable de recycler 75% de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) utilisée pour le rétroéclairage (Le rétroéclairage est une technique d'éclairage par l'arrière permettant aux écrans, notamment ceux à cristaux liquides (écrans LCD), grâce à une source de lumière diffuse...).

Ce système pourrait être intégré dans les multiples appareils utilisant des écrans LCD, comme les téléviseurs, les tablettes ou smartphones. Si l'invention est encore perfectible (l'équipe rencontre certaines difficultés sur la qualité de l'image qui est altérée par ce système), le scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) pense que cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) pourrait arriver sur le marché d'ici cinq ans.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS