Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Michel le Lundi 10/10/2011 à 00:00
Le boson de Higgs ? Plutôt léger !
Higgs ou pas Higgs ? Léger ou lourd ? Pour Ignatios Antoniadis, du groupe Théorie du CERN, la réponse est: un Higgs léger. Le Higgs continue à se cacher, mais certains signes laissent penser qu'on pourrait avoir un boson de Higgs de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de...) faible. Si l'on reste dans le domaine des hypothèses, quelle serait l'incidence d'un Higgs de ce type sur notre compréhension de l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) ? Quel serait l'impact sur des théories telles que la supersymétrie (Note : Pour profiter au mieux de cet article, le lecteur devrait avoir de bonnes notions sur le spin, la physique des particules et la symétrie en...) et les dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) supplémentaires ? Et enfin, comment des neutrinos supraluminiques s'insèreraient-ils dans ce puzzle ?


Les résultats expérimentaux de CMS obtenus par collisions proton-proton au cours desquelles on observe 4 électrons de haute énergie (en rouge). Cet événement montre les caractéristiques attendues de la désintégration d'un boson de Higgs (Le boson de Higgs est une particule élémentaire dont l'existence a été proposée en 1964 par Gerry Guralnik, C.R. Hagen, et Tom Kibble; Robert Brout et François Englert (et nommé...), mais sont aussi compatibles avec les processus physiques liés au bruit de fond (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) dans le cadre du Modèle standard.
Crédits: CERN

Des signaux, peut-être des signes, mais, pour le moment, pas de boson (Les bosons représentent une classe de particules qui possèdent des propriétés de symétrie particulières lors de l'échange de particules : un...) de Higgs. À l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences...) où les expérimentateurs continuent à rassembler et à analyser des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), les théoriciens évaluent les divers modèles théoriques pour voir lequel a une probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un évènement. En mathématiques,...) d'être juste. "Les données expérimentales recueillies jusqu'à présent par les expériences tendent à confirmer ce que nous attendions en nous fondant sur le Modèle standard, explique Ignatios Antoniadis. Plusieurs paramètres qui, d'après la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...), sont étroitement liés au boson de Higgs ont maintenant été mesurés avec une précision très élevée. Dans tous les graphiques, nous voyons que la meilleure adéquation est obtenue si l'on suppose un Higgs de masse faible. En d'autres termes, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce que nous savons à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) semble être parfaitement compatible avec l'existence d'une telle particule."

Malgré la très bonne performance du LHC et de ses expériences, les chercheurs ne devraient sans doute pas obtenir de réponse définitive cette année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) ; il faudra attendre l'année prochaine. Et si nous devons attendre encore quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pour trouver le Higgs, nous devrons attendre encore bien plus longtemps pour savoir si les particules supersymétriques existent ou non. "Bien que les données obtenues semblent rétrécir de plus en plus le créneau (Au Moyen Âge, le mot créneau, ou en ancien français quernal, aquarniau, carnel ou créniau, désignait toute ouverture pratiquée au sommet...) de masses dans lequel on pourrait trouver les particules supersymétriques, du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) technique, nous ne pouvons encore exclure leur existence, confirme Ignatios Antoniadis. Je crois que pour obtenir une réponse finale, nous devons attendre jusqu'à la prochaine phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de très haute énergie du LHC, qui devrait commencer en 2014."

Si le Higgs existe, sa masse nous donnera également des indications sur le monde (Le mot monde peut désigner :) supersymétrique. "Un Higgs léger est compatible avec la supersymétrie, dont les modèles théoriques prédisent effectivement l'existence d'une particule élémentaire (On appelle particules élémentaires les constituants fondamentaux de l'univers décrits par le modèle standard de la physique des particules. Ces particules subatomiques sont dites « élémentaires » en...) ayant les propriétés du fameux boson. D'un autre côté, un Higgs lourd exclurait alors la supersymétrie, du moins celle que, d'après la théorie, on peut s'attendre à découvrir au LHC", explique Antoniadis. Si on ne trouve pas de particules supersymétriques, les dimensions supplémentaires pourraient être une option très intéressante pour décrire ce qui se passe dans l'Univers. Les dimensions supplémentaires n'entraînent pas de contrainte sur la masse du Higgs. Il existe des modèles à dimensions supplémentaires qui restent cohérents en l'absence totale de boson de Higgs.

Les dimensions supplémentaires viennent de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) sur le devant de la scène, à la suite du débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions...) qui a suivi l'annonce d'OPERA. "Les résultats d'OPERA indiquent une violation de la limite absolue (L'absolue est un extrait obtenu à partir d’une concrète ou d’un résinoïde par extraction à l’éthanol à température ambiante ou plus...) de la vitesse de la lumière (La vitesse de la lumière dans le vide, notée c (pour « célérité », la lumière se manifestant macroscopiquement comme un phénomène ondulatoire), est une constante physique, et donc un...). Les contraintes expérimentales découlant des mesures effectuées sur les neutrinos issus des supernovas impliquent qu'un tel effet dépendrait fortement de l'énergie des particules. Les théories prévoyant des dimensions supplémentaires peuvent en principe accepter de tels effets, mais à mon avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de...), nous devrions attendre une confirmation expérimentale ( En art, il s'agit d'approches de création basées sur une remise en question des dogmes dominants tant sur le plan formel, esthétique, que sur le plan culturel et politique. ...) indépendante", conclut Antoniadis.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CERN
 
Archives des News
  Juin 2018
  Mai 2018
  Avril 2018
  Mars 2018
  Toutes les archives

Mardi 19 Juin 2018 à 00:00:06 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Lichens: un tapis réfrigérant