Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Michel le Mercredi 21/12/2011 à 00:00
Des données sur l'ère glaciaire annonciatrices de problèmes
Des données sur la fin de la dernière ère glaciaire confirment les effets du changement climatique sur les océans.

D'après des données sur la fin de la dernière ère glaciaire, le réchauffement climatique pourrait accroître les "zones mortes" océaniques de façon marquée. Dans le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de l'analyse...) du réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans et de...), la première étude approfondie des changements dans l'oxygénation océanique à la fin de la dernière ère glaciaire (il y a de 10 à 20000 ans environ) a des répercussions sur l'avenir des océans. L'étude, une collaboration à laquelle a pris part Eric Galbraith, du Département des sciences de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...) et des planètes de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment...) McGill de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la...), montre, à l'examen du sédiment marin, que les concentrations en oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.) dissous dans de grandes parties des océans se sont considérablement modifiées au cours des changements climatiques naturels relativement lents qui ont eu lieu à la fin de la dernière ère glaciaire. À l'époque, la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud,...) de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) du monde (Le mot monde peut désigner :) a augmenté d'environ 2°C sur une période de 10000 ans. Si l'on ne contient pas les émissions, une hausse semblable de température découlera d'émissions humaines de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un...) retenant la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) au cours des cent prochaines années - ce qui est préoccupant.

La plupart des animaux qui vivent dans l'océan (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.), du hareng au thon (Le terme thon désigne plusieurs espèces de poissons océaniques de la famille des Scombridae, dont les thons rouges, le thon blanc – ou germon –, le thon albacore,...), de la crevette (Le nom vernaculaire crevette (aussi connu comme chevrette dans certaines régions de la francophonie) est traditionnellement donné à un ensemble de crustacés aquatiques, essentiellement marins...) au zooplancton, ont besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes...) d'oxygène dissous pour respirer. La quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) d'oxygène que l'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.) peut absorber de l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) dépend de la température de l'eau en surface. L'augmentation de cette température superficielle accélère l'épuisement des réserves d'oxygène dissous sous la surface. Actuellement, les concentrations en oxygène dissous dans 15 pour cent des océans - dans des zones dites "mortes" - sont si faibles que les poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest et le...) ont du mal à respirer. D'après l'étude, ces zones mortes ont augmenté considérablement à la fin de la dernière ère glaciaire.

"Étant donné la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple...) de l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence...), il est difficile de prédire les effets du changement climatique sur la quantité d'oxygène dissous. Nos travaux nous permettent néanmoins d'affirmer sans équivoque que la teneur en oxygène de l'océan est sensible au changement climatique, ce qui confirme les préoccupations générales."

Les résultats de cette étude ont été publiés dans Nature Geoscience http://www.nature.com/ngeo/journal/vaop/ncurrent/full/ngeo1352.html

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université McGill