Un étonnant papillon cosmique photographié par un télescope de l'ESO

Publié par Redbran le 03/08/2020 à 13:00
Source: ESO
Semblable à un papillon avec sa structure symétrique, ses belles couleurs et ses motifs complexes, cette étonnante bulle de gaz baptisée NGC 2899 paraît voltiger dans le ciel sur cette nouvelle image acquise par le Very Large Telescope (VLT) de l'ESO. Jusqu'à présent, cet objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les...) n'avait pas fait l'objet d'un cliché aussi détaillé: même les bords extérieurs de la nébuleuse planétaire (En astronomie, une nébuleuse planétaire est un objet astronomique qui ressemble à un disque d'aspect nébuleux lorsqu'il est observé à basse résolution. En raison de cet aspect,...) se distinguent de l'arrière-plan étoilé.


Semblable à un papillon avec sa structure symétrique, ses belles couleurs et ses motifs complexes, cette étonnante bulle de gaz baptisée NGC 2899 paraît voltiger dans le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) sur cette nouvelle image acquise par le Very Large Telescope (VLT) de l'ESO. Jusqu'à présent, cet objet n'avait pas fait l'objet d'un cliché aussi détaillé: même les bords extérieurs de la nébuleuse (Une nébuleuse (du latin nebula, « nuage ») désigne, en astronomie, un objet céleste d’aspect diffus composé de gaz raréfié et/ou de poussières interstellaires. Les nébuleuses sont...) planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement...) se distinguent de l'arrière-plan étoilé.

Cette image a été créée dans le cadre du Programme des Joyaux Cosmiques de l'ESO, une initiative visant à produire, au moyen des télescopes de l'ESO, des clichés intéressants, intrigants ou visuellement attrayants, à des fins d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un...) et de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un...) auprès du grand public. Ce programme utilise le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter la luminosité ainsi que la taille apparente...) qui ne peut être alloué aux observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) scientifiques. L'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) collectées peut être utilisé à des fins scientifiques, et est mis à disposition des astronomes au travers des archives scientifiques de l'ESO.

Les vastes étendues de gaz qui composent NGC 2899 s'étendent à quelque deux années lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) du centre de la nébuleuse. Lorsque ce gaz atteint des températures voisines de dix mille degrés, un voile brillant et étincelant se superpose aux étoiles de la Voie Lactée (La Voie lactée (appelée aussi « notre galaxie », ou parfois simplement « la Galaxie », avec une majuscule) est le nom de la galaxie dans laquelle se...). Ces températures élevées résultent de l'irradiation (En physique nucléaire, l'irradiation désigne l'action d'exposer (volontairement ou accidentellement) un organisme, une substance, d'un corps à un flux de rayonnements ionisants : rayons alpha,...) du gaz par l'étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est...) mère de la nébuleuse ce qui fait briller le gaz d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) en un hallo rougeâtre autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent...) du gaz d'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) bleue.


Sur cette carte figure la localisation de la nébuleuse planétaire NGC 2899 dans la constellation Vela (Les Voiles). La plupart des étoiles visibles à l'oeil nu dans de bonnes conditions d'observations sont représentées, et la localisation de la nébuleuse est indiquée par un cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de...) rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.). Crédit: ESO, IAU and Sky & Telescope

Cet objet distant de 3000 à 6500 années lumière de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et...) dans la constellation Vela (Les Voiles) de l'hémisphère sud (L'hémisphère sud ou hémisphère austral est la moitié du globe terrestre qui s'étend entre l'équateur et le pôle Sud. En astronomie, ce terme désigne la partie du ciel située au sud de...), se compose de deux étoiles centrales, vraisemblablement à l'origine de son apparence quasi symétrique. Après que l'une des deux étoiles ait atteint la fin de sa vie (La vie est le nom donné :) et expulsé ses enveloppes externes, l'autre étoile interagit désormais avec le flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le...) de gaz, générant les deux lobes visibles sur cette image. Seules 10 à 20 % des nébuleuses planétaires (1) arborent ce type de forme bipolaire.


Sur cette image figure le ciel qui entoure NGC 2899, située au centre du cliché. Cette image a été composée à partir de clichés issus du Digitized Sky Survey 2.Crédit: ESO/Digitized Sky Survey 2. Acknowledgement: Davide De Martin

Les astronomes ont pu capturer cette image très détaillée de NGC 2899 grâce à l'instrument FORS (Réducteur de F0cale et Spectrographe à faible dispersion) installé sur l'UT1 (Antu), l'un des quatre télescopes de 8,2 mètres de diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le...) qui composent le VLT de l'ESO au Chili. Cet instrument doté d'une résolution élevée fut l'un des tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) premiers à équiper le VLT de l'ESO. Il livra de nombreux et magnifiques clichés et fut à l'origine de belles découvertes pour les astronomes de l'ESO. FORS a contribué à observer la lumière en provenance d'une source d'ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans...) gravitationnelles, a effectué des recherches concernant le tout premier astéroïde (Un astéroïde est un objet céleste dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres et qui, à la...) interstellaire, et a été utilisé pour étudier dans le détail les processus physiques à l'origine de la formation des nébuleuses planétaires complexes.

Grâce au Very Large Telescope de l'ESO, les astronomes ont capturé l'image d'un papillon cosmique, une nébuleuse planétaire baptisée NGC 2899. Cette vidéo présente de magnifiques clichés de cet objet ainsi que la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on...) qui sous-tend son existence. Crédit:
ESO

Cette séquence vidéo débute sur une vue étendue de la région du ciel qui entoure NGC 2899 et s'achève sur une vue très détaillée de la nébuleuse planétaire acquise par le Very Large Telescope de l'ESO depuis l'Observatoire Paranal au Chili.
Crédit: ESO/Digitized Sky Survey 2/N. Risinger (skysurvey.org). Music: Astral Electronic

Notes:
(1) Contrairement à ce que leur appellation suggère, les nébuleuses planétaires n'ont rien à voir avec les planètes. Les premiers astronomes les ayant observées ont simplement relevé leur apparence planétaire. En réalité, elles se forment lorsque d'anciennes étoiles dotées de plus de six masses solaires atteignent la fin de leur existence, s'effondrent sur elles-mêmes et expulsent leurs enveloppes de gaz, riches en éléments lourds. Un intense rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) ultraviolet (Le rayonnement ultraviolet (UV) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde intermédiaire entre celle de la lumière...) ionise et illumine ces coquilles en mouvement, les faisant briller des milliers d'années durant tandis qu'elles se dispersent lentement dans l'espace, faisant des nébuleuses planétaires des phénomènes de relative courte durée à l'échelle des temps astronomiques.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.504 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique