Atteindre Mars en 3 heures: anti-gravitation et hyperespace à notre portée ?

Publié par Michel le 07/01/2006 à 00:00
Source: NASA Watch, The scotman & New scientist
Illustration: Extrait de Star Wars
Aussi incroyable que cela puisse paraître, le gouvernement des Etats-Unis étudie actuellement un moteur "hyperspatial". Ce moteur pourrait faire des voyages interstellaires à travers d'autres dimensions une réalité.

L'engin hypothétique, dont les grandes lignes du principe sont tracées mais qui est basé sur une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...) controversée sur la structure de l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.), pourrait potentiellement permettre à un vaisseau spatial de se déplacer de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) jusqu'à Mars en trois heures (L'heure est une unité de mesure  :) et ne mettrait que 80 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) pour atteindre une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une...) située à 11 années-lumière, selon un article du magazine New Scientist.


Le moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif...), en théorie, fonctionne en créant un intense champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux...) qui, selon les idées initialement développées par le défunt scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...) Burkhard Heim dans les années 50, produirait un champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) gravitationnel et permettrait la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant....) d'un vaisseau spatial.

En outre, si le champ magnétique produit était suffisamment élevé, le vaisseau glisserait dans une dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce...) différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des...) où la vitesse de la lumière (La vitesse de la lumière dans le vide, notée c (pour...) est plus rapide, ce qui permettrait d'atteindre des vitesses extraordinaires. La simple coupure du champ magnétique aurait comme conséquence la réapparition du vaisseau dans notre propre espace à trois dimensions.

L'US Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...) Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...) a manifesté de l'intérêt pour l'idée et les scientifiques travaillant pour le Département de la Défense américain (qui possède un appareil connu sous le nom de "Z machine (La Z machine est le plus puissant générateur de rayons X au monde. Elle est...)" susceptible de produire le genre de champ magnétique nécessaire pour piloter le moteur) indique qu'un essai pourrait être envisagé si la théorie est soumise à une analyse minutieuse.

Le Professeur Jochem Hauser, physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la...) à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) des sciences appliquées de Salzgitter en Allemagne, ancien aérodynamicien à l'ESA et qui est un des scientifiques ayant proposé l'idée, a fait savoir que si tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) allait bien un moteur opérationnel pourrait être testé dans environ cinq ans. Cependant, il prévient que le moteur est basé sur une théorie fortement controversée qui exigerait un changement crucial de notre compréhension actuelle des lois de la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...).

"Rien n'est joué" dit-il, "nous devons d'abord prouver que la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) sous-jacente est correcte et certains physiciens ont une opinion différente. Mais si la théorie est correcte, alors ce ne sera plus de la science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en...), mais un fait scientifique avéré".

L'attention des autorités américaines avait été attirée après que le professeur Hauser et un scientifique autrichien, Walter Dröscher, aient écrit un article intitulé "Guide pour un appareil de propulsion spatial basé sur la théorie quantique de Heim".

Une théorie à prouver

Au début des années 1950, Heim a commencé à réécrire les équations de la relativité générale (La relativité générale, fondée sur le principe de covariance générale...) dans un cadre quantique. Il est parti de l'idée d'Einstein que les forces de gravitation (La gravitation est le phénomène d'interaction physique qui cause l'attraction...) émergent des dimensions d'espace et de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), mais il a proposé que toutes les forces fondamentales, comme l'électromagnétisme (L'électromagnétisme est une branche de la physique qui fournit un cadre très général d'étude...), pourraient en fait émerger d'un nouvel ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) différent de dimensions. À l'origine il a suggéré quatre dimensions supplémentaires, mais en a éliminé deux, pensant qu'elles n'étaient à l'origine d'aucune force, et a donc finalement rajouté un nouveau "sous-espace" bidimensionnel à l'espace-temps (La notion d'espace-temps a été introduite au début des années 1900 et reprise...) quadridimensionnel d'Einstein.

Dans le monde (Le mot monde peut désigner :) "héxadimensionnel" de Heim, les forces gravitationnelle et électromagnétique sont couplées. Même dans notre monde quadridimensionnel familier, il existe un lien entre les deux forces par le comportement des particules fondamentales telles que l'électron (L'électron est une particule élémentaire de la famille des leptons, et possèdant une charge...). Un électron possède une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) et une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...). Quand un électron tombe sous l'action de la gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.), sa charge électrique (La charge électrique est une propriété fondamentale de la matière qui respecte le principe de...) mobile crée un champ magnétique. Si l'on utilise un champ électromagnétique (Un champ électromagnétique est la représentation dans l'espace de la force...) pour accélérer un électron, alors le champ gravitationnel lié à sa masse se déplace. Mais dans les quatre dimensions que nous connaissons, on ne peut pas modifier la force de la gravité simplement en produisant un champ électromagnétique.

Dans la théorie de l'espace et du temps de Heim, cette limitation disparaît. Selon lui, il est possible de convertir l'énergie électromagnétique (Les forces électrostatiques et magnétiques peuvent faire déplacer des objets à distance, il...) en énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...) gravitationnelle et vice-versa, et il a prédit qu'un champ magnétique tournant pouvait réduire suffisamment l'influence de la gravité sur un vaisseau spatial pour lui permettre de décoller.

Heim présenta sa théorie en 1957 et il devint immédiatement célèbre dans les milieux scientifiques. Cependant il était réticent à la divulguer sans pouvoir la prouver expérimentalement et peu de gens la connaissent finalement. Il continua ses travaux dont l'un des résultats fut un théorème (Un théorème est une proposition qui peut être mathématiquement démontrée, c'est-à-dire une...) contenant toute une série de formules pour calculer les masses des particules élémentaires, ce que les théories conventionnelles ne réussissaient pas à faire jusque là. D'une manière très abstruse que peu de physiciens comprenaient, les formules déterminaient la masse des particules à partir de leurs caractéristiques physiques, comme la charge ou le moment angulaire (En physique, le moment angulaire ou moment cinétique est la grandeur physique qui joue un rôle...).

Après la publication de ce théorème, Heim n'a plus jamais travaillé sur sa théorie hyperspatiale. Ce n'est que vers 1980 que Walter Dröscher reprit son idée dont il produisit une version étendue: un "espace de Heim-Dröscher", description mathématique d'un univers à huit dimensions, dont les quatre forces fondamentales de la physique pouvaient provenir. Mais ce n'est pas tout. Selon Dröscher, si la vision de Heim doit avoir un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...), alors deux forces fondamentales supplémentaires sont nécessaires. Elles sont de la famille de la gravitation: une force d'anti-gravitation répulsive analogue à l'énergie noire qui semble provoquer l'accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique,...) de l'expansion de l'Univers, et une autre qui pourrait permettre d'accélérer un vaisseau spatial sans utiliser une quelconque fusée (Fusée peut faire référence à :) classique à carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme...).

Cette dernière force résulte de l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein...) des 5ème et 6ème dimensions de Heim et des deux autres dimensions que Dröscher a introduites, qui génère des couples de "gravitophotons", particules médiatrices de la conversion réciproque (La réciproque est une relation d'implication.) des énergies électromagnétique et gravitationnelle.

Prouver cette théorie requiert un énorme anneau en rotation autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) d'une spire supraconductrice pour créer un champ magnétique intense. Selon Dröscher, si le courant dans la spire est assez élevé et le champ magnétique suffisamment intense, les forces électromagnétiques peuvent équilibrer la force gravitationnelle agissant sur l'anneau de telle façon qu'il puisse flotter librement. Il indique que pour qu'un vaisseau de 150 tonnes puisse s'élever, un champ magnétique de 25 Tesla est nécessaire (soit 500.000 fois le champ magnétique terrestre) avec des impulsions brèves à 80 Tesla.

Dröscher est quelque peu nébuleux dans les détails, mais il indique qu'un vaisseau équipé d'une spire et d'un anneau pourrait être propulsé dans un hyperespace multidimensionnel où les constantes de la nature seraient différentes et où même la vitesse (On distingue :) de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) serait plusieurs fois plus élevée que celle que nous connaissons.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.467 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique