Avec le réchauffement climatique le Groenland s'élève, et pas qu'un peu

Publié par Adrien le 26/02/2024 à 06:00
Source: Geophysical Research Letters
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La fonte des glaces du Groenland entraîne une élévation remarquable de son sol, un phénomène étudié grâce à 61 stations de mesure GPS réparties sur son territoire. Ces dispositifs permettent aux scientifiques de distinguer les mouvements actuels, dus aux changements climatiques contemporains, de ceux hérités de la dernière période glaciaire. Cette distinction est cruciale pour comprendre l'impact du changement climatique sur l'élévation du lit rocheux du Groenland.


Image Wikimedia

Depuis la fin de la dernière ère glaciaire, il y a environ 11 700 ans, le recul des glaciers a allégé la pression sur le lit rocheux du Groenland, lui permettant de s'élever, un processus connu sous le nom de rebond glaciaire isostatique. Actuellement, le Groenland perd environ 262 gigatonnes de glace par an, en grande partie due aux changements climatiques modernes. Les glaciers périphériques, seuls, contribuent à une perte de 42 gigatonnes de glace. Une étude récente a mis en lumière que la perte de glace glaciaire est responsable d'une part significative de l'élévation du lit rocheux du Groenland, jusqu'à près d'un tiers du mouvement vertical total dans certaines zones.

Danjal Longfors Berg, doctorant à l'Université technique du Danemark, et son équipe ont utilisé les données de moniteurs GPS pour mesurer le mouvement vertical depuis 2007. Ils ont déterminé que la perte de glace des glaciers était responsable d'une grande partie de l'élévation du Groenland, avec des taux de rebond de 32% et 27,9% dans deux bassins de drainage au nord et à l'est du territoire. Le taux de rebond le plus élevé a été observé près du glacier de Kangerlussuaq, dans le sud-est du Groenland, où le sol s'élève d'environ 8 millimètres par an.

Comprendre l'élévation du lit rocheux du Groenland offre une méthode complémentaire pour mesurer la perte de glace de la région. En combinant cette mesure avec d'autres techniques, telles que l'altimétrie et les variations de gravité détectées par satellite, les scientifiques peuvent obtenir des estimations précises de la quantité de glace disparue. Ces informations sont essentielles pour prédire l'impact de la fonte des glaces sur l'élévation du niveau de la mer, soulignant l'importance de surveiller ces changements dans le contexte du changement climatique global.
Page générée en 0.111 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise