Le charisme, l'atout des espèces invasives

Publié par Adrien le 07/04/2020 à 09:00
Source: CNRS
Les espèces invasives sont la seconde cause de la perte de biodiversité. Transférées dans de nouveaux milieux par les activités humaines, elles deviennent des compétiteurs ou des prédateurs des espèces locales, qui n'ont pas toujours de quoi leur faire face.


Ecureuil gris, originaire d'Amérique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), introduit en Italie. © Gérard Brémond

Une équipe internationale de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...), impliquant deux laboratoires français, mettent aujourd'hui en évidence un facteur encore peu considéré dans l'étude et la gestion de ces invasions: le charisme des espèces. La popularité d'une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique....), la perception de la société et des médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de...) à son égard conditionnent son introduction dans un nouvel environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend...) et le bouleversement qu'elle suscite. En Italie par exemple, l'arrivée du populaire écureuil gris d'Amérique du Nord menace l'écureuil roux indigène.

Pour les scientifiques, il est crucial que cette donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) soit prise en compte dans l'étude et la gestion des espèces invasives. La publication, qui parait dans la revue Frontiers in Ecology and the Environment le 6 avril 2020, émet des recommandations pour les futures études autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) des espèces invasives.

Bibliographie

The role of species charisma in biological invasions.
Ivan Jarić, Franck Courchamp, Ricardo A Correia, Sarah L Crowley, Franz Essl, Anke Fischer, Pablo González-Moreno, Gregor Kalinkat, Xavier Lambin, Bernd Lenzner, Yves Meinard, Aileen Mill, Camille Musseau, Ana Novoa, Jan Pergl, Petr Pysek, Klára Pysková, Peter Robertson, Menja vonSchmalensee, Ross T Shackleton, Robert A Stefansson, Kateřina Stajerová, Diogo Veríssimo, and Jonathan M Jeschke.
Frontiers in Ecology and the Environment, le 6 avril 2020. DOI: 10.1002/fee.2195.
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.095 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique