COVID-19: des cellules immunitaires associées aux muqueuses impliquées dans la sévérité de l'infection

Publié par Isabelle le 08/02/2021 à 13:00
Source: CNRS INSB

© Agnès Lehuen/Léo Bertrand/CDC-PHIL
Les scientifiques démontrent, dans un article publié dans la revue Nature Immunology, le rôle des cellules MAIT (Mucosal Associated Invariant T cells) dans l'infection par le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise...) SARS-CoV-2. Cette étude met en lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) de nouveaux mécanismes pathogènes reliant les fonctions inflammatoires et tueuses des cellules MAIT avec la sévérité et la mortalité de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal...).

Le SARS-CoV-2 est responsable de la pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et...) COVID-19 qui a débuté en décembre 2019. L'infection par ce virus peut induire dans certains cas un syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible...) de détresse respiratoire aiguë dû à une réponse inflammatoire incontrôlée. Les cellules MAIT, présentes dans les poumons, jouent un rôle important dans la détection et la lutte contre les infections bactériennes et virales. Afin de déterminer l'implication des cellules MAIT dans la COVID-19, les chercheurs ont étudié plus de 150 patients hospitalisés ou personnes non infectées.

Que font les cellules immunitaires MAIT alors que le corps lutte contre le SARS-CoV-2 ? Les auteurs montrent que leur abondance diminue drastiquement dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le...) des patients COVID-19 alors qu'elle augmente dans le poumon (Le poumon est un organe invaginé permettant d'échanger des gaz vitaux, notamment...). Chez ces patients, les cellules MAIT sont très activées, et produisent de grandes quantités de cytokines pro-inflammatoires ainsi que des facteurs capables de tuer certaines cellules-cibles. Plus les patients COVID-19 sont dans un état grave, plus ces dérégulations des cellules MAIT sont importantes. Déterminer l'étendue du dysfonctionnement des cellules MAIT sanguines pourrait permettre de prédire la survie des patients.

L'étude démontre que dans le sang des patients COVID-19, plus la maladie est sévère, plus il y a de monocytes inflammatoires. Les monocytes des patients hospitalisés en service de maladies infectieuses avec des atteintes modérées produisent plus d'IFNα, une cytokine (Les cytokines sont des substances solubles de communication synthétisées par les cellules...) réduisant la charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...) virale, alors que ceux des patients en réanimation (La réanimation est une discipline médicale qui s'attache à prendre en charge les...) produisent plus d'IL-15 et d'IL-18, des cytokines qui favorisent la réaction inflammatoire incontrôlée et l'activation (Activation peut faire référence à :) des cellules MAIT.

Par des expériences de cultures de cellules immunitaires, les chercheurs montrent que l'infection de macrophages (les principales cellules immunitaires du poumon) par le SARS-CoV-2 induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de...) l'activation et les fonctions tueuses des cellules MAIT, qui peuvent ainsi éliminer ces cellules infectées mais également induire des lésions tissulaires.

L'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de cette étude met en évidence un rôle délétère des cellules MAIT dans les cas graves de COVID-19. Ces résultats permettent ainsi d'utiliser ces cellules comme marqueurs de sévérité de l'infection et de pronostic précoce pour les patients hospitalisés atteints de cette maladie. Bloquer l'action tueuse de ces cellules pourrait représenter une nouvelle approche thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui...).


Figure: Chez les patients COVID-19, plus la pathologie est sévère, plus les cellules MAIT sont recrutées dans les poumons, elles produisent des cytokines pro-inflammatoires et deviennent des cellules tueuses pouvant endommager les tissus pulmonaires. Ces modifications pathologiques des cellules MAIT sont associées à la présence accrue de monocytes/macrophages qui produisent plus d'IL-18 pro-inflammatoire et moins d'IFNα antiviral (Un antiviral désigne une molécule perturbant le cycle de réplication d'un ou de...). NI: Non infecté, IDU: Service de maladies infectieuses, ICU: Service de réanimation.
© Agnès Lehuen/Matthieu Rouland/Servier Medical Art

Pour en savoir plus:
Outcome of SARS-CoV-2 infection is linked to MAIT cell activation and cytotoxicity.
FlamentH, RoulandM, BeaudoinL, ToubalA, BertrandL, LebourgeoisS, RousseauC, SoulardP, GoudaZ, CagninacciL, MonteiroAC, Hurtado-NedelecM, LuceS, BaillyK, AndrieuM, SaintpierreB,LetourneurF, JouanY, Si-TaharM, BaranekT, PagetC, BoitardC, Vallet-PichardA, GautierJF, AjzenbergN, TerrierB, PèneF, GhosnJ, LescureX, YazdanpanahY, VisseauxB, DescampsD, TimsitJF, MonteiroRC, LehuenA.
Nature Immunol. 2 Février 2021. https://www.nature.com/articles/s41590-021-00870-z

Laboratoire
Institut Cochin - (CNRS/Inserm/Université de Paris)
22 rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux...) Méchain, 75014 Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...).

Contact:
Agnès Lehuen - Chercheuse CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...) à l'Institut Cochin - agnes.lehuen at inserm.fr
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.586 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique