Découverte d'une vie cachée dans les profondeurs souterraines du Yucatán

Publié par Cédric le 29/11/2023 à 06:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: Applied and Environmental Microbiology
...
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Au cœur de la majestueuse péninsule du Yucatán, non seulement les vestiges mayas capturent l'attention, mais c'est également le cas d'une fascinante exploration scientifique révélant un monde souterrain. Dans les profondeurs mystérieuses des grottes et des réseaux de tunnels immergés, des scientifiques de l'Université Northwestern (L’université du Northwestern (Northwestern University) est une université...) ont éclairé les secrets des écosystèmes microbiens, défiant l'obscurité dans cet univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) souterrain unique. L'étude, publiée dans la revue Applied and Environmental Microbiology, présente une cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le...) complète des communautés microbiennes sous-marines, établissant ainsi le bilan le plus complet à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) de ces systèmes enfouis.


Image Wikimedia

La péninsule du Yucatán, célèbre pour ses cénotes et son aquifère carbonaté gigantesque s'étendant sur 1 500 kilomètres, abrite un labyrinthe de dolines, de tunnels, et de grottes massives. Cet écosystème complexe et souvent méconnu est une mosaïque de différentes niches microbiennes où la vie s'est adaptée aux conditions extrêmes de salinité, de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...), d'acidité et de luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit...).

L'équipe de chercheurs a plongé dans les profondeurs de ces systèmes souterrains, et a recueilli 78 échantillons d'eau provenant des zones les plus inaccessibles de l'aquifère. Les résultats de l'analyse de ces échantillons ont révélé une incroyable diversité microbienne. Pas moins de 4 183 séquences génétiques uniques appartenant à 917 familles de microbes différentes ont été identifiées.

Parmi cette diversité, une famille de bactéries, les Comamonadaceae, a attiré l'attention des chercheurs en raison de leur omniprésence dans près des deux tiers des échantillons. Ces organismes, connus pour leur adaptabilité à divers milieux terrestres et aquatiques, semblent jouer un rôle crucial dans l'écosystème global de l'aquifère. Ils entretiennent des relations mutuellement bénéfiques avec d'autres espèces microbiennes, influençant ainsi la composition chimique de l'eau dans différentes zones de l'aquifère.

Cependant, malgré sa distance et son isolement apparents, cet écosystème souterrain n'est pas à l'abri des impacts humains. Des études récentes ont révélé la présence de polluants dans la plupart des dolines naturelles examinées, soulignant la vulnérabilité de ces environnements aux activités humaines.

La compréhension approfondie de ces écosystèmes microbien et de leur interaction avec l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) revêt une importance capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs,...) pour la préservation de la qualité de l'eau et la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) de ces environnements souterrains. Cette recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) souligne l'urgence de mettre en place des mesures de conservation efficaces pour protéger ces trésors cachés de la dégradation humaine.
Page générée en 0.254 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique