Inauguration de la plateforme GATE à l'Observatoire de Paris

Publié par Adrien le 01/07/2015 à 12:00
Source: CNRS-INSU
Le mercredi 24 juin, l'Observatoire de Paris, le CNRS, le CEA et la Région Île-de-France ont inauguré la plate-forme GAmma-ray Telescope Elements (GATE) sur le site de Meudon de l'Observatoire de Paris. L'entrée en phase opérationnelle de validation des équipements de GATE est une étape significative dans le processus qui mènera à la mise en place du futur réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) de télescopes Cherenkov Telescope Array (CTA), un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) international ambitieux qui devrait permettre de mieux comprendre les phénomènes extrêmes de l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.). Pour marquer cette étape importante l'équipe scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour...) du projet et le président de l'Observatoire de Paris (L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique équipé de bons instruments permettant d'établir des cartes pour la navigation. Il vient en complément de...) Claude Catala ont accueilli les représentants des différents partenaires, du MENESR et des laboratoires impliqués.

Le représentant du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), Piercarlo Bonifacio, lors de son intervention a pu expliquer que le projet GATE a permis de fédérer les efforts de l'INSU et de l'IN2P3 (L'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) est un institut de recherche fondamentale du CNRS dont le domaine de recherche...) sur un des volets de la préparation de la France au projet CTA et contribuera à ses choix stratégiques. Les développements sur les petits télescopes ont permis de renforcer la position française dans ce domaine et ont ouvert plusieurs collaborations scientifiques au niveau européen. Enfin il soulignait l'importance de CTA qui doit marquer l'épanouissement de l'astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des objets de l'univers (étoiles,...) des très hautes énergies au sol.

Mme This Saint-Jean, vice présidente de la région Île-de-France en charge de l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un...) supérieur et de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...), a eu l'opportunité de rappeler son attachement à soutenir l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés...) pour sa contribution à la constitution des savoirs et sa capacité à rapprocher science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce...) et public. Attachement de la Région également fort au regard des retombées industrielles et d'emploi que de tels projets sont à même d'entrainer.

Le président de l'Observatoire de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la...), a présenté l'intérêt que suscite l'astronomie gamma de haute énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) qui a explosé en 2005 avec la mise en service de l'instrument H.E.S.S., comme le soulignait lors de son intervention Hélène Sol, directrice de recherche au CNRS et responsable du projet. Les sources de très haute énergie sont les phénomènes connus les plus violents de l'Univers; ils renseignent sur la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la...) aux conditions extrêmes et ouvrent sur une nouvelle astrophysique.

Le dispositif GATE

Pour observer ces phénomènes extrêmes, les photons gamma de haute énergie s'avèrent un canal privilégié et les développements initiés par GATE, dans le cadre de CTA, sont dédiés à leur identification via le rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) Cherenkov qu'ils génèrent en pénétrant dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :).

GATE fournit une plate-forme qui permettra de tester et de développer les différents aspects du dispositif d'instrumentation (Le mot instrumentation est employé dans plusieurs domaines :) des petits télescopes du réseau CTA, mais aussi les caméras des télescopes de taille intermédiaire. Les aspects mécaniques des télescopes y sont développés, ainsi que l'électronique des caméras et les miroirs. Le prochain objectif est d'optimiser les prototypes, les performances, les coûts et les procédés d'industrialisation.


La structure du prototype installé à Meudon © Sylvain Cnudde - Observatoire de Paris

Depuis le début, la communauté française s'est mobilisée pour l'étude de concepts et les travaux de prototypage nécessaires à la préparation du projet CTA. Ainsi est née l'initiative GATE, portée par l'Observatoire de Paris et co-financée par la Région Île-de-France (appel d'offre SESAME), le CNRS et le CEA.Cinq ans après, l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) des livrables de GATE sont terminés ou en cours de finalisation.

Entre autres dispositifs présentés lors de l'inauguration, on notera les mallettes contenant des scintillateurs qui détectent le passage de particules. Ces scintillateurs visent à tester et développer la technique qui permettra de comparer, à la nanoseconde près, les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) des différentes détections qui auront lieu dans les télescopes du réseau CTA. Ceci permettra de déterminer si un photon (En physique des particules, le photon est la particule élémentaire médiatrice de l'interaction électromagnétique. Autrement dit, lorsque deux...) gamma a pénétré l'atmosphère.

Parmi d'autres équipements, ces scintillateurs seront utilisables à des fins pédagogiques, d'où le format mallette! La dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) pédagogique et de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) a été prise en compte dès le lancement du projet GATE et nous ne pouvons que le saluer.

Félicitations aux organisateurs pour cette belle inauguration. Souhaitons à GATE et CTA de belles réussites pour l'astronomie des hautes énergies.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.543 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique