Lancement du satellite franco-chinois CFOSat pour étudier les caractéristiques de la surface océanique
Publié par Redbran le 25/10/2018 à 12:00
Source: CNRS
Lancement du satellite franco-chinois CFOSat - Le CNES et le CNRS unissent leur expertise pour l'étude du changement climatique sur les océans

Le satellite franco-chinois CFOSat sera lancé lundi 29 octobre 2018 par le lanceur chinois Longue Marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position debout et en...) 2C depuis la base chinoise de Jiuquan, en Mongolie Intérieure. Cette mission scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les...) pour étudier le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur...) et les vagues à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...) des océans est la première réalisation concrète (La concrète est une pâte plus ou moins dure obtenue après extraction d’une matière première fraîche d’origine végétale (fleurs, feuille) par solvants volatils (non...) née de la coopération spatiale franco-chinoise. Développé conjointement par le CNES et la China National Space Administration (CNSA), le satellite (Satellite peut faire référence à :) embarquera deux instruments radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un émetteur...): SWIM (Surface Waves Investigation and Monitoring), développé par la France, qui surveillera la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...), la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) et la direction des vagues et SCAT (wind SCATterometer), sous responsabilité chinoise, qui mesurera l'intensité et la direction des vents. Grâce à ces deux instruments, ces mesures du vent et des vagues seront pour la première fois simultanées. CFOSat caractérisera la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) des vagues et leurs interactions avec les vents de surface de façon plus complète que jamais.


Vue d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) de CFOSat ©CNES

La mission CFOSat a été conçue pour répondre au besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois...) d'amélioration des connaissances sur les caractéristiques de la surface océanique (vent et vagues) et leurs impacts sur les échanges entre l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) et l'océan (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.), qui jouent un rôle majeur dans le système climatique. Elle permettra d'étudier des aspects mal connus du rôle des vagues sur les basses couches de l'atmosphère, sur l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence...) superficiel et sur la glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) de mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) en zone polaire. De façon complémentaire aux autres observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) spatiales actuelles, CFOSat permettra de fournir des observations cruciales pour la prévision atmosphérique, la prévision de l'état de la mer et la modélisation numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite « analogique » qui est...) du système couplé océan-atmosphère. Le satellite apportera également une description précise des conditions de vagues en haute mer, qui conditionnent l'impact des vagues sur l'évolution des zones littorales.

La communauté scientifique française est fortement impliquée dans la mission CFOSat: deux laboratoires rattachés au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), le Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales (LATMOS, CNRS/UVSQ/SU) et le Laboratoire d'océanographie (L’océanographie (de « océan » et du grec γρ?φειν / gráphein, écrire) est l'étude des océans et des mers de la Terre. Les océanographes étudient un très grand nombre de...) physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et...) et spatiale (LOPS, CNRS/IRD/Ifremer/UBO), sont à l'origine du concept de l'instrument SWIM, le premier "diffusiomètre" rotatif de ce genre. Son développement a été assuré par Thales Alenia Space (Thales Alenia Space est une coentreprise franco-italienne, née le 10 avril 2007 par l'apport à Thales des activités spatiales d'Alcatel-Lucent détenues dans Alcatel Alenia Space. Elle est...), sous la responsabilité du CNES. Les Français effectueront la programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de...) et la surveillance de l'instrument SWIM depuis leur centre de mission au Centre Spatial (Un Centre spatial est un lieu dédié à l'activité astronautique. Il peut être "public" ou "privé". Ces activités peuvent concerner :) de Toulouse.

Au cours des dernières années, le LATMOS et le LOPS, ainsi que des équipes de Météo France, ont mené des travaux de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) en vue de l'exploitation des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) recueillies par SWIM et SCAT (surface océanique, interactions océan/atmosphère, événements extrêmes) et se sont fortement mobilisés pour préparer la validation de ces données et leur utilisation pour la recherche et les applications. Les équipes se sont appuyées sur des collaborations étroites avec des partenaires industriels spécialistes dans le traitement ou la validation de données spatiales, tels que ACRI-ST, CLS, et Ocean Data Lab.

Après environ un mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de vérification de bon fonctionnement instrumental, la mission fournira des données aux scientifiques des laboratoires experts (le LATMOS, le LOPS et le département de prévision marine et océanographie de Météo-France) qui les analyseront pour les valider. Au bout de six à sept mois, les données seront accessibles à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui...) de la communauté scientifique.

À la veille de ce lancement, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré: "CFOSat concrétise l'engagement de la France et de la Chine dans la lutte contre le changement climatique et demeure l'aboutissement d'une coopération inédite dans ce domaine. Le CNES et le CNRS, à travers leurs laboratoires et leurs partenaires, portent l'excellence de l'innovation technologique spatiale française qui, associée aux savoir-faire technologiques chinois, fait de CFOSat un satellite unique pour une meilleure compréhension et des prévisions plus précises des phénomènes climatiques entre l'océan et l'atmosphère."

Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS, a affirmé: "Avec le satellite CFOSat, les scientifiques bénéficieront d'observations nouvelles et originales du vent et des vagues à la surface des océans qui alimenteront les recherches sur les processus océaniques et atmosphériques. Les équipes du CNRS et du CNES sont impliquées depuis plus d'une dizaine d'années dans la préparation de cette mission spatiale. Elles se mobilisent désormais sur la validation puis sur l'exploitation scientifique des données dans une dynamique de coopération internationale."
Page générée en 0.419 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique