Pathologies cérébrales: un vecteur efficace et inoffensif pour contrôler les microglies

Publié par Isabelle le 22/01/2020 à 14:00
Source: CNRS INC
Dans des travaux publiés dans la revue Nanomedicine, une méthode a permis d'interrompre la production d'ARN messager et de protéines de certains gènes, avec des effets biologiques importants.


formation du complexe siRNA/dendrimère, son entrée dans la cellule via l'endocytose et sa libération de l'endosome dans le cytosol pour le silençage génique © Ling DING

De nombreuses pathologies cérébrales, telles que la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) d'Alzheimer, de Parkinson ou certaines scléroses, sont associées à des altérations aigues ou chroniques des microglies, la principale défense immunitaire du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont...). L'utilisation de petits ARN interférants (siRNA) pourrait permettre une manipulation génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) des fonctions microgliales, afin de soigner ces maladies, mais est actuellement entravée par l'absence de méthodes efficaces et inoffensives de livraison de siRNA dans les microglies. En particulier, les vecteurs actuellement disponibles affectent souvent les fonctions et les réponses basales des microglies.

Une équipe du CINaM (CNRS/Université Aix-Marseille) a développé et validé un nanovecteur, sous la forme d'une molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui...) dendrimère (à branches), qui répond à ce défi. En se complexant aux siRNA pour former de petites nanoparticules robustes, ce dendrimère amphiphile cationique facilite l'entrée des siRNA dans les microglies primaires. Dans ces travaux publiés dans la revue Nanomedicine, cette méthode a permis d'interrompre la production d'ARN messager et de protéines des certains gènes, avec des effets biologiques importants: elle a par exemple empêché des cellules tumorales de stimuler les microglies à leur avantage, sans altération non désirée ou toxique pour les microglies.

Il s'agit donc du premier vecteur (En mathématiques, un vecteur est un élément d'un espace vectoriel, ce qui permet d'effectuer des opérations d'addition et de multiplication par un scalaire. Un n-uplet peut constituer un...) qui livre des siRNA fonctionnels sans affecter les fonctions et réponses microgliales basales. Un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises,...) prometteur pour les études génomiques fonctionnelles et thérapeutiques de divers modèles de maladies du système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne les mouvements...) central.

Références:
Aleksandra Ellert-Miklaszewska, Natalia Ochocka, Marta Maleszewska, Ling Ding, Erik Laurini, Yifan Jiang, Adria-Jaume Roura, Suzanne Giorgio, Bartlomiej Gielniewski, Sabrina Pricl, Ling Peng & Bozena Kaminska.

Efficient and innocuous delivery of small interfering RNA to microglia using an amphiphilic dendrimer nanovector

DOI: 10.2217/nnm-2019-0176.

Contact:
- Ling Peng - Centre Interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) de Nanoscience de Marseille (CINaM) - peng at cinam.univ-mrs.fr
- Stéphanie Younès - Responsable Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) - inc.communication at cnrs (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).).fr
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.308 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique