Les plus anciens objets jamais observés dans l'Univers
Publié par Michel le 20/12/2006 à 00:00
Source: flashespace.com
Illustrations: NASA/JPL-Caltech/A. Kashlinsky (GSFC)
Le télescope spatial Spitzer de la NASA a réussi l'incroyable exploit de voir aussi loin que possible en montrant les toutes premières structures de matière formées après le Big Bang , il y a quelques 13 milliards d'années.


Le fond cosmique infrarouge vu par le télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant...) Spitzer
Les étoiles et galaxies (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois au singulier.) en premier plan ont été masquées (zones grises)
Les zones pourpres correspondent aux endroits les plus sombres de la lueur cosmique,
les zones jaunes et blanches aux lumières les plus intenses
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Ces structures, vues dans l'infrarouge, sont localisées dans une région de la Grande Ourse qui s'étend sur plus de 100 millions d'années-lumière. Quel que soient les moyens d'observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) utilisés, il n'est pas possible de voir plus loin dans la totalité des longueurs d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière. Une onde transporte...) du spectre électromagnétique (Le spectre électromagnétique est la décomposition du rayonnement électromagnétique selon ses différentes composantes en terme de fréquence, d'énergie des photons ou encore de longueur d'onde associée, les trois grandeurs...). On ne peut que les résoudre !

Les Ages sombres

Spitzer "voit" donc les premiers objets "visibles" de l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.), ceux qui se sont formés après les Ages sombres ou obscurs, une période de l'histoire de l'Univers qui débute après la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) du rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) cosmique, lorsqu'il apparaissait chaud et opaque et avant la formation des premières structures lumineuses constituées d'étoiles et de galaxies à partir de 200 millions d'années après le Big-Bang (Le Big Bang[1] désigne l’époque dense et chaude qu’a connue l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années, ainsi que l’ensemble des modèles cosmologiques qui la...).

Tout ce qui s'est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...) avant cette période d'âge sombre est masqué à jamais par ce "mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.)" complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à...) opaque. C'est-à-dire lorsque l'Univers était âgé de 0 à 380.000 ans, de l'Univers primordial à l'Univers structuré et hétérogène que l'on connaît aujourd'hui.

La période qui s'ensuit voit un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'objets stellaires nouvellement formés qui vont alors réchauffer l'Univers avant de se rassembler de façon à former les premières galaxies que l'on a par le passé réussi à observer mais sans jamais remonter aussi loin.


Une brève histoire de l'Univers
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Etoiles ou trous noirs

La nature des objets que montre l'image divise les astronomes. Il se peut qu'il s'agisse d'étoiles de la Population III, un groupe ou une famille d'objets que l'on pense être la toute première génération d'étoiles jusqu'à 1000 fois plus massive (Le mot massif peut être employé comme :) que le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...), ou de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz...) chaud tombant dans les premiers trous noirs de l'histoire de l'Univers. Reste que ces objets sont intrinsèquement incroyablement lumineux et diffèrent complètement de ce que nous avons l'habitude d'observer.

S'il s'agit d'étoiles, alors on peut penser que l'on voit les premiers blocs qui formeront les premières galaxies (petites) et par la suite fusionneront pour donner naissance à des galaxies bien plus grandes, comme la Voie Lactée (La Voie lactée (appelée aussi « notre galaxie », ou parfois simplement « la Galaxie », avec une majuscule) est le nom de la galaxie dans laquelle se situent le Système solaire (dont la...).

Voir une animation (L'animation consiste à donner l'illusion du mouvement à l'aide d'une suite d'images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, photographiées, numériques, etc.): les premières étoiles émergeant des ténèbres primordiales

Page générée en 0.232 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique