Les primates ne pensent pas comme les humains au repos

Publié par Adrien le 29/05/2022 à 09:00
Source: CEA

(c) guenterguni
Une équipe internationale impliquant le CEA-Jacob (MIRCen) révèle que le réseau cérébral actif au repos, associé à des capacités cognitives très élaborées chez l'homme, n'est pas présent à l'identique chez les primates non humains.

Le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite...) humain est organisé en réseaux fonctionnels impliquant différentes régions cérébrales qui communiquent entre elles par des voies privilégiées. Ces réseaux assurent des fonctions telles que l'analyse d'informations ou le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...) des mouvements et sont présents chez tous les primates.

Un des réseaux les plus énigmatiques du cerveau est le "réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des...) du mode par défaut". Identifié pour la première fois chez les humains, ce réseau est actif uniquement lorsque le sujet est au repos, en l'absence de mouvement ou d'action cognitive particulière. Il est associé à l'introspection et à la planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener). Ce réseau du mode par défaut existe-t-il également chez les autres primates ?

Pour le savoir, des chercheurs de MIRCen et leurs partenaires ont caractérisé les réseaux cérébraux de quatre espèces de primates en IRM fonctionnel (IRMf): l'humain, le macaque (Le mot macaque vient du portugais macaco, qui signifie « singe », ce mot...), le ouistiti et le plus petit primate (Les primates (du latin primas, atis signifiant « celui qui occupe la première...) du monde (Le mot monde peut désigner :), le microcèbe murin.

Pour cela, ils ont adapté aux différentes espèces de primates la méthodologie d'analyse d'images d'IRMf que les scientifiques de MIRCen avaient mise au point (Graphie) pour étudier des réseaux cérébraux du microcèbe.

Chez les humains au repos, le réseau du mode par défaut est caractérisé par des connexions entre des régions cérébrales spécifiques - notamment entre le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou...) préfrontal médian, chargé de la manipulation de l'information, et le cortex cingulaire postérieur, impliqué dans la régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se...) des interactions entre régions cérébrales.

Chez les trois primates non humains étudiés, certaines de ces connexions ne sont pas présentes, et le cortex préfrontal médian et le cortex cingulaire postérieur ne sont que faiblement connectés.

Ces résultats semblent indiquer que le cortex préfrontal médian et le cortex cingulaire postérieur n'ont été associés que récemment dans l'évolution des primates, menant à un remodelage du réseau du mode par défaut chez les humains. Celui-ci aurait favorisé leur aptitude à l'abstraction ( En philosophie, l'abstraction désigne à la fois une opération qui consiste a isoler par la...) et permis le développement de leurs capacités cognitives.

En effet, le cortex préfrontal médian a un rôle important dans les processus cognitifs suivants:
- manipulation flexible de l'information ;
- élaboration de stratégies pour des prises de décisions non impulsives ;
- régulation des émotions ;
- motivation (La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son...) ;
- sociabilité, etc.

L'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) du cortex cingulaire postérieur, quant à elle, est importante pour la cognition et pour la régulation de l'attention pour l'exécution d'une tâche.

Références:
An evolutionary gap in primate default mode network organization | Cell Reports
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.070 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique