À la recherche d'un médicament en action par imagerie X
Publié par Adrien le 13/05/2019 à 08:00
Source: CEA

(c)Angewandte Chemie/CEA
Certains types de cancer restent réfractaires aux traitements par chimiothérapie. Des chercheurs de l'Irig ont étudié les propriétés et le mécanisme d'action d'une nouvelle molécule anti-tumorale organométallique (Un organométallique est un composé chimique comportant au moins une liaison carbone-métal. Il est néanmoins courant que l'on désigne sous ce...).

Le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est menacée. Ces cellules dérivent...) du sein type triple négatif (1), représente 10 à 20% des cas de cancers du sein. Il se caractérise par l'absence de récepteur des oestrogènes, de récepteur de la progestérone et de récepteur du facteur de croissance épidermique humaine (HER2). Ceci signifie qu'il ne répond ni à l'hormonothérapie (En médecine, l'hormonothérapie est un traitement médicamenteux à base de différentes hormones parmi lesquelles les hormones de croissance et les hormones sexuelles, les hormones thyroïdiennes et bien d'autres...) ni à l'immunothérapie (L'immunothérapie est un traitement qui consiste à administrer des substances qui vont stimuler les défenses immunitaires de l'organisme afin de lutter...). Le manque de cibles moléculaires pour le traitement adapté de ce type de cancer très agressif reste un défi pour la communauté scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) et médicale.

Une équipe pluridisciplinaire de l'Inserm, du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français...), du CEA-Irig, de Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne, collège dédié à la...) Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...), de l'Université PSL, de l'Université Grenoble Alpes et de l'ESRF, a étudié des molécules organométalliques de la famille des métallocènes, un dérivé du métabolite actif du tamoxifène (2), et précisé son mécanisme d'action au sein de cellules de cancer du sein type triple négatif. Ces composés organométalliques ont un large spectre d'efficacité envers différents types de cellules cancéreuses et un potentiel à surmonter la résistance aux médicaments anticancéreux (Un anticancéreux est un médicament permettant de lutter contre le cancer). Mais par quels mécanismes d'action ?

Les chercheurs ont utilisé la technique de pointe de nano-imagerie synchrotron (Le terme synchrotron désigne un type de grand instrument destiné à l'accélération à haute énergie de particules élémentaires.), qui permet un éclairage unique sur la distribution intracellulaire de ce métallocène, avec une résolution de 35 nanomètres. Pour la première fois, l'équipe scientifique a montré comment la molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus petite quantité de matière...) pénètre aisément les membranes de la cellule cancéreuse en raison de sa nature lipophile et comment elle cible un organite cellulaire essentiel, le réticulum endoplasmique, un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...) de tubules membranaires (souvent interconnectées) dispersés dans tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le cytoplasme des cellules eucaryotes. La molécule, un dérivé osmocénique de l'hydroxy-tamoxifène, qui est oxydée à cet endroit, engendre des métabolites qui vont attaquer différentes parties de la cellule en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), menant à l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) anticancéreuse observée. "La cellule cancéreuse doit faire face à de nombreux feux démarrant à différents endroits dans la cellule. La cellule tumorale, débordée par autant d'attaques, ne peut faire face et meurt, ou s'inactive", expliquent les chercheurs.

Les résultats sont prometteurs. En effet, cette nouvelle famille de composés organométalliques qui présentent un mécanisme d'action multi-cibles, pourrait devenir une alternative intéressante dans l'arsenal de chimiothérapie (La chimiothérapie est l'usage de certaines substances chimiques pour traiter une maladie. C'est une technique de traitement à part entière au même titre que la chirurgie. La première...) classique et permettre de surmonter la résistance aux médicaments actuels tout en ayant un coût faible.

Notes:
(1) TNBC en anglais, "triple negative breast cancer"
(2) Médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant des propriétés curatives, préventives ou administrée en vue d'établir un...) oral d'hormonothérapie très utilisé pour la prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se...) et le traitement du cancer du sein non invasif et invasif


Références

Intracellular localization of an osmocenyl-tamoxifen derivative in breast cancer cells revealed by synchrotron radiation (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement électromagnétique (par exemple : infrarouge) ou par une désintégration (par exemple :...) X-ray fluorescence (La fluorescence est une émission lumineuse provoquée par diverses formes d'excitation autres que la chaleur. (on parle parfois de « lumière froide »). Elle peut servir à...) nanoimaging | Angewandte Chemie
Page générée en 0.065 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique