Le séquençage du nouveau coronavirus révèle une subtile différence avec le SRAS

Publié par Adrien le 14/02/2020 à 08:00
Source: CNRS
Des chercheurs d'Aix Marseille Université, du CNRS et de l'Université de Montréal ont identifié dans la séquence de la protéine "Spike" du 2019-nCoV (nommé depuis COVID-19) des motifs de maturation absents chez les coronavirus de chauve-souris les plus proches et chez les SRAS-Coronavirus.

La présence de ce motif suggère que COVID-19 adopte un mécanisme d'activation (Activation peut faire référence à :) qui utilise des protéases cellulaires ubiquitaires appelées Furines, au contraire du SRAS CoV par exemple. Ces résultats sont publiés dans la revue Antiviral Research.


Représentation graphique d'un coronavirus

Publication:
The spike glycoprotein of the new coronavirus 2019-nCoV contains a furin-like cleavage site absent in CoV of the same clade
Coutard B., Valle C., de Lamballerie X., Canard (Les canards sont des oiseaux aquatiques au bec caractéristique, domestiqués ou non. Le terme « canard » est un terme...) B., Seidah N.G., Decroly E.
Antiviral Research, 10 février 2020.
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.113 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique