Des structures inhabituelles d'ADN impliquées dans le vieillissement des neurones

Publié par Adrien le 12/02/2020 à 08:00
Source: CNRS INC
L'ADN peut transitoirement revêtir des structures plus complexes que celle en double hélice. Les quadruples hélices, ou quadruplexes d'ADN, en sont un exemple. Ce sont des cibles privilégiées dans la lutte contre les cancers.


Neurones en culture (en bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en luminosité du cyan à une teinte plus sombre...), le noyau, en vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M, dont la bande passante est...) le cytoplasme) avec la visualisation des quadruplexes par imumunodetection (en rouge).
© Andrey S. Tsvetkov, McGovern Medical School at Houston (Houston est une ville du Texas au sud des États-Unis. Avec une population de plus de 2 000 000 habitants (Houstoniens) et 5 280 661...), TX, USA

En étudiant leurs rôles dans les neurones, une collaboration internationale impliquant un chimiste (Un chimiste est un scientifique qui étudie la chimie, c'est-à-dire la science de la matière à l'échelle moléculaire ou...) au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français...) vient de montrer pour la première fois que les quadruplexes sont des marqueurs de vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses fonctions.) neuronal et qu'ils influent négativement sur l'autophagie (Autophagie, du grec αυτο (soi-même) et φαγειν (manger), dégradation d'une partie du cytoplasme de la cellule...), un processus primordial pour les neurones de par son effet protecteur contre les maladies neurodégénératives.

Publiés dans la revue eLife le 11 février, ces résultats soulignent les précautions qui doivent être prises lors de l'utilisation de ligands de quadruplexes comme agents anticancéreux (Un anticancéreux est un médicament permettant de lutter contre le cancer) car ces molécules pourraient déclencher des troubles neuronaux symptomatiques des maladies liées au vieillissement.

Bibliographie

Small-molecule G-quadruplex stabilizers reveal a novel pathway of autophagy regulation in neurons, Jose F Moruno-Manchon, Pauline Lejault, Yaoxuan Wang, Brenna McCauley, Pedram Honarpisheh, Diego A Morales Scheihing, Shivani Singh, Weiwei Dang, Nayun Kim, Akihiko Urayama, Liang Zhu, David Monchaud, Louise D McCullough, Andrey S Tsvetkov, eLife, 11 février 2020.
doi: 10.7554/eLife.52283.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.240 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique