Vers des ordinateurs qui fonctionnent comme le cerveau humain ?
Publié par Adrien le 23/12/2013 à 00:00
Source: BE Japon numéro 674 (20/12/2013) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /74689.htm
Des équipes de chercheurs travaillent sur une future génération d'ordinateurs fonctionnant comme notre cerveau. Il faudra attendre encore plusieurs dizaines d'années avant de voir apparaître des prototypes mais les chercheurs ont déjà développé un neurone (Un neurone, ou cellule nerveuse, est une cellule excitable constituant l'unité fonctionnelle de base du système nerveux. Le terme de « neurone » fut...) artificiel.

Une équipe de chercheurs du Tokyo's Institute of Industrial Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de...) travaille au développement d'un concept appelé neuro-computer: un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des...) basé sur le fonctionnement des cellules du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et...) humain. Cette équipe a récemment créé des circuits électriques qui fonctionnent comme des neurones du cerveau et a réussi à simuler les battements du coeur d'une sangsue en connectant deux de ces circuits. Cette simulation ne requière qu'une simple structure de neurones mais ceci n'est que la première étape de l'objectif de l'équipe: créer un ordinateur fonctionnant comme le cerveau et capable d'apprendre par lui-même.


L'Intel 4004, considéré comme
le premier microprocesseur de l'histoire

Le cerveau humain d'un adulte est composé d'une centaine de milliards de neurones. Ces neurones traitent la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) et les fonctions cognitives en se transmettant des signaux à l'aide de millions de connections. L'équipe de chercheurs a pour objectif de créer des fonctions semblables à celles du cerveau en connectant plusieurs circuits électriques pour former un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un...) de neurones. Le professeur Takashi Kohno, qui dirige l'équipe, ajoute que si leurs travaux aboutissent comme ils l'espèrent, cela permettra d'avancer sur la compréhension des mécanismes du cerveau et, ainsi, comprendre les émotions et pouvoir traiter les maladies comme la dépression.

La puce électronique développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe...) mesure 2cm carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses quatre angles la même mesure. Un carré est à la fois un...) et son coeur contient un circuit intégré (Le circuit intégré (CI), aussi appelé puce électronique, est un composant électronique reproduisant une ou plusieurs fonctions électroniques plus ou moins...), créé spécialement par l'équipe, composé de transistors, de capacités et de circuits analogiques. Contrairement aux circuits digitaux traitant les signaux électriques comme des états 0 ou 1, les circuits analogiques traitent les signaux électriques en continu selon leur puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :). L'amplitude (Dans cette simple équation d’onde :) du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit...) de sortie de la puce électronique peut varier en fonction de l'entrée. Ces circuits permettent ainsi un traitement du signal se rapprochant de celui effectué par les neurones dans notre cerveau.

L'équipe planifie de connecter plusieurs de ces circuits pour créer un réseau de neurones artificiels. L'objectif est d'atteindre 100 circuits interconnectés sur une puce de 1cm carré dans les 5 années à venir, puis 100,000 circuits dans 10 ans.
Page générée en 1.303 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique