Rétro 1900: Mémento de l'amateur photographe

Publié par Publication le 05/09/2004 à 10:46


Vous voilà donc en possession d'un bon négatif ; il ne reste plus qu'à en tirer une épreuve positive sur papier - ou sur bois - ou sur soie - ou sur verre. Mais actuellement la variété des papiers ou autres supports "sensibles" est telle et les manipulations qu'ils réclament sont tellement différentes selon leur composition, que nous n'insisterons pas.

Rappelons seulement que le tirage comprend en général trois opérations:

1) l'exposition du papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres...) sensible derrière le négatif, à la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) diffuse (et non en plein soleil) sous un châssis-presse qui permet de surveiller la venue de l'image, qu'il faut généralement pousser à un ton un peu plus foncé que celui qu'on désire obtenir.



2) Le virage, qui éclaircit l'épreuve et lui donne sa coloration définitive.

3) Le fixage, qui au moyen de l'hyposulfite de soude, débarrasse le papier de l'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du...) en excès.

Quand on vise l'obtention de positifs sur verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile...) (employer des plaques diapositives spéciales au chlorure ou au lactate d'argent) on expose la plaque mise au contact du négatif dans le châssis-presse, à la flamme d'un bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et...) de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) ou d'une lampe et on la développe ensuite comme si l'on voulait obtenir un négatif.

Certains papiers (au gélatino-chlorure d'argent) s'emploient de même, se développent de même, et donnent sans virage, de très belles épreuves mates à tons noirs.

Enfin, pour les gens pressés, nommons le papier au ferroprussiate, qui donne des épreuves d'un beau bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs...) après exposition dans le châssis-presse et un simple lavage à l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...).

Page générée en 0.085 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique