Rétro 1927: l'ABC de l'Aviation

Publié par Michel le 19/02/2006 à 00:01
On peut définir l'avion: un appareil qui utilise la pression de l'air sur une surface oblique, déplacée sous l'action d'un propulseur, de façon à produire sur cette surface une poussée capable de soutenir l'appareil dans l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...), sa marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un...) dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) horizontal (Horizontal est une orientation parallèle à l'horizon, et perpendiculaire à la...) étant obtenue par l'excédent de la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...) motrice.


L'ancêtre de l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale...) est le cerf-volant (Le cerf-volant, au pluriel des cerfs-volants, est un engin volant plus lourd que l'air,...), que, de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) immémorial, les enfants ont enlevé dans les airs en utilisant la vitesse (On distingue :) du vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface...) et la résistance d'une ficelle. C'est la vitesse du vent, agissant sur la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) oblique qui lui est présentée, qui contrebalance l'action de la pesanteur (Le champ de pesanteur (ou plus couramment pesanteur) est un champ attractif auquel sont soumis tous...) et qui soulève l'appareil. Pour une certaine valeur du poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la...) et de la vitesse du vent, le système est en équilibre. Si la vitesse du vent vient à baisser, l'appareil descend ; mais les enfants ne se laissent pas arrêter pour si peu. "Ils en font" en courant à toutes jambes et réussissent tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) de même à enlever leur engin. Or un avion n'est autre chose qu'un cerf-volant qui fait son vent lui-même. A cet effet, il remplace la ficelle du cerf-volant par un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif...) et par une hélice (Hélice est issu d'un mot grec helix signifiant « spirale ». Un objet en forme...) qui lui impriment une vitesse égale à celle du vent qui serait nécessaire pour le soutenir en l'air s'il était un cerf-volant "passif". La tension (La tension est une force d'extension.) de la ficelle est remplacée par la force de propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant....).


On a donc pu dire justement qu'un avion était un cerf-volant automoteur et qu'un cerf-volant n'était autre chose qu'un avion "à l'ancre".

Page générée en 0.139 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique