La surveillance des volcans

Publié par Publication le 15/05/2006 à 23:36

La surveillance visuelle

Cette surveillance du volcan se fait grâce à une ou plusieurs caméras. Ce dispositif permet, dans les phases d'intensité moyenne, une observation en direct et une évaluation immédiate du risque.


Caméras vidéos installées sur les flancs du Redoubt en Alaska
(© Weiprecht, D., USGS)

Cette méthode s'est énormément développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des...) ces dernières années grâce à Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP...). Actuellement, n'importe quel passionné ou simple curieux peut suivre en direct l'état de plusieurs dizaines de volcans dans le monde (Le mot monde peut désigner :) (Piton de la Fournaise, Kilauea, Etna (L'Etna, également appelé Ætna, Etnea, Monte di Catania, Mongibello ou encore Mons Gibel Utlamat, en sicilien ’a muntagna ou Mungibeddu, est un volcan...), Montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la Lune), et faisant...) Pelée, Colima, etc.)

Les satellites

La télédétection (La télédétection désigne, dans son acception la plus large, la mesure ou l'acquisition d'informations sur un objet ou un phénomène, par l'intermédiaire d'un instrument de mesure n'ayant pas de...) intervient à deux niveaux: pour inventorier (identification des volcans actifs, cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur un support réduit représentant un...) des risques) et pour surveiller, en permettant une mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à niveau », un outil informatique, un service ou une...) quasi continue des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) et une estimation de l'évolution temporelle de certains paramètres tels que le dégagement gazeux ou la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) du sol.

En outre, lorsqu'une éruption se produit, les satellites permettent une surveillance des panaches éruptifs qui peuvent poser de graves problèmes de sécurité pour les transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) aériens.


Panache de l'Etna visible depuis le satellite NOAA16 en 2001 (© Météo France/CMS Lannion)

L'étude géologique des dépôts volcaniques

Partant du principe que "Le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des...) est la clé du futur", l'étude des dépôts volcaniques permet de mieux comprendre le fonctionnement d'un volcan (Un volcan est un relief terrestre, sous-marin ou extra-terrestre formé par l'éjection et l'empilement de matériaux issus de la montée d'un magma sous forme de lave et de tephras tels que les cendres. Ce magma...). Ces études sont longues et fastidieuses car il faut couvrir, bien souvent à pied, la totalité de l'édifice volcanique pour récolter des échantillons et en établir la carte géologique.

Les échantillons sont ramenés au laboratoire pour:
- Être datés
- Être analysés afin d'en connaître la nature pétrologique et leur mode de mise en place (coulée de lave (La lave est une roche en fusion, plus ou moins fluide, émise par un volcan lors d’une éruption. La lave est issue d'un magma, réserve de roche en fusion située dans l’épaisseur des couches...), retombées dues à une éruption strombolienne, téphra issus d'une nuée ardente, etc.)

Toutes ces données permettent de reconstituer l'histoire du volcan. La connaissance et la compréhension de cette histoire conduisent à l'élaboration d'une carte des risques volcaniques que les autorités civiles prendront en compte lors de phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de pré-alerte pour faire évacuer certaines zones ou lors de l'attribution de permis de construire (Le permis de construire ou permis de construction est un document officiel qui autorise la construction ou la rénovation d'un bâtiment à usage...) par exemple.
Page générée en 0.147 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique