[News] Notre Lune, une « rareté » dans l’Univers ?

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Notre Lune, une « rareté » dans l’Univers ?

Message par Michel » 23/11/2007 - 0:00:33

De nouvelles observations réalisées avec le télescope spatial Spitzer suggèrent que les lunes comme celle de la Terre, formées à partir d’énormes collisions, sont rares dans l'Univers, et n’existeraient, au mieux, que pour cinq à dix pour cent des systèmes planétaires.


Image
Le système Terre-Lune, observé par la sonde Galileo en 1992
Cliquer sur l’image pour l’agrandir


"Quand une lune se forme à la suite d'une violente collision, de la poussière est projetée de toutes parts," note Nadya Gorlova de l’université de Floride à Gainesville, auteur principal d'une nouvelle étude paraissant dans Astrophysical Journal. "S'il existait beaucoup de lunes se formant ainsi, nous observerions de la poussière autour de nombreuses étoiles, mais ce n'est pas le cas."

Les scientifiques pensent que la Lune est née environ 30 à 50 millions d'années après notre Soleil, après que les planètes rocheuses aient commencé à prendre forme. Un corps de la taille de Mars aurait percuté la jeune Terre, arrachant une partie de son manteau. Certains des débris sont restés en orbite autour de la Terre, pour fusionner par la suite et former la Lune que nous connaissons aujourd'hui. Les autres lunes dans notre Système solaire se sont formées simultanément avec leur planète ou ont été capturées par la gravité de celle-ci.

Gorlova et ses collègues ont recherché les manifestations poussiéreuses de semblables collisions autour de 400 étoiles, toutes âgées d'environ 30 millions d'années, soit approximativement l'âge de notre Soleil quand la Lune s'est formée. Ils n’ont détecté qu’une seule étoile immergée dans la poussière de façon significative. En tenant compte du temps nécessaire pour que la poussière puisse s’agglomérer, et de l'éventail des époques où les collisions capables de former des lunes peuvent se produire, les scientifiques ont alors calculé que la probabilité d'un système solaire « fabricant » une lune comme la nôtre n’était que de 5 à 10 pour cent.

"Nous ne savons pas si la collision dont nous sommes témoins autour de cette étoile va à coup sûr produire une lune, et donc les événements de formation de lunes pourraient être beaucoup moins fréquents que le suggère notre calcul," ajoute George Rieke de l’université de l’Arizona à Tucson, co-auteur de l'étude.

De plus, les observations indiquent que le processus de construction de planètes lui-même touche à sa fin 30 millions d'années après la naissance d'une étoile. Les planètes rocheuses elles-mêmes s’agglomèrent par des collisions désordonnées qui pulvérisent de la poussière tout autour. Les théories actuelles soutiennent que ce processus dure environ 10 à 50 millions d'années après la création d’une étoile. Le fait que Gorlova et son équipe n’aient trouvé qu’une seule étoile sur 400 avec de la poussière produite par collision indique que les étoiles âgées de 30 millions d'années dans l'étude ont, pour la plupart, achevé de fabriquer leurs planètes.

"Les astronomes ont observé de jeunes étoiles avec de la poussière tourbillonnant autour d'elles depuis plus de 20 ans maintenant," indique Gorlova. "Mais ces étoiles sont en général si jeunes que leur poussière pourrait être le vestige du processus de formation de planètes. L'étoile que nous avons trouvée est plus ancienne, du même âge qu'était notre Soleil quand il a terminé la fabrication des planètes et alors que le système Terre-Lune venait de se former dans une collision."

Mais tout est relatif cependant. D’une part, les lunes peuvent se former de différentes manières, et d’autre part, bien que la majorité des planètes rocheuses dans l'Univers pourrait ne pas avoir de lunes comme celle de la Terre, les astronomes pensent qu'il existe des milliards de planètes rocheuses en dehors de notre Système Solaire. Cinq à dix pour cent de plusieurs milliards laisse encore la place à de nombreuses lunes.


Image
Voir une vidéo : « Planetary Demolition Derby »


Source: Spitzer News Release et Gilbert Javaux - PGJ Astronomie
Illustration: NASA/JPL– alTech et NASA/JPL-Caltech/T. Pyle (SSC-Caltech)

Avatar de l’utilisateur
Vanos
Messages : 526
Inscription : 28/09/2006 - 10:24:34
Localisation : Belgique

Message par Vanos » 23/11/2007 - 8:00:59

La Lune a stabilisé la Terre de sur son axe de rotation et, par conséquent, de stabiliser les saisons et donc le climat. Cette stabilité climatique a permis à la Vie se développer très fortement jusqu'à sa complexité actuelle.
Une planète dépourvue d'un tel "stabilisateur" aura un axe de rotation chaotique (scientifiquement prouvé par des simulation) générateur de bouleversements climatiques qui contrarierons une évolution de la Vie vers une grande complexité.
Cela diminue d'autant les chances, déjà très minces, de rencontrer des civilisations extraterrestres
Connais toi toi-même (devise de Socrate)

Avatar de l’utilisateur
bwergl
Messages : 841
Inscription : 20/06/2006 - 22:36:45
Localisation : paris

Message par bwergl » 23/11/2007 - 9:02:12

Vanos a écrit :La Lune a stabilisé la Terre de sur son axe de rotation et, par conséquent, de stabiliser les saisons et donc le climat. Cette stabilité climatique a permis à la Vie se développer très fortement jusqu'à sa complexité actuelle.
Une planète dépourvue d'un tel "stabilisateur" aura un axe de rotation chaotique (scientifiquement prouvé par des simulation) générateur de bouleversements climatiques qui contrarierons une évolution de la Vie vers une grande complexité.
Cela diminue d'autant les chances, déjà très minces, de rencontrer des civilisations extraterrestres


j'en avais entendu parler mais ca m'avait laissé perplexe ce genre de simulation...

tous les astre finissent par basculert sur eux meme, si ils n'ont pas un satellite stabilisateur ?

le soleil ne joue t'il pas deja ce role?
quand le soleil va t'il basculer?
etc

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4075
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Message par bongo1981 » 23/11/2007 - 10:00:38

Pour les objets tournant, tu as le fameux effet de précession de Larmor. Ca veut dire que l'axe de rotation d'une planète tourne autour d'un axe sous l'effet de forces, par exemple dues au corps central.

Je pense que tu as dû déjà observer le phénomène en jouant avec une toupie, son axe n'est pas stable mais tourne.

Par exemple pour la terre, tu as un effet qui s'appelle la précession des équinoxes, qui se fait sur une période de 26 000 ans (pour l'amplitude je n'en sais rien).

Ca pourrait être intéressant de trouver pour les planètes du système solaire leur période et amplitude de précession.

Pour la news, attention à ne pas confondre la formation de la lune qui est, semblerait-il, formée suite à une collision avec la terre, et la probabilité d'avoir un satellite.

Avatar de l’utilisateur
Aldebaran
Messages : 1807
Inscription : 15/06/2007 - 10:13:11

Message par Aldebaran » 23/11/2007 - 10:09:45

Oui d'ailleurs est-on sûr que la lune ce soit formé de cette manière ? J'avais lu une autre hypothèse comme quoi la terre tournait trop vite au début, tellement vite qu'une partie de la matière a dépassé la vitesse de libération et s'est progressivement détachée de la terre. Qu'en pensez vous ?

Si c'est belle et bien une collision il doit rester des traces ? Où pourrait-on penser que la collision à eut lieu ?
«S'il n'y avait pas la Science, combien d'entre nous pourraient profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans ?» P. Desproges

Avatar de l’utilisateur
Atlas
Messages : 131
Inscription : 15/05/2007 - 16:43:14
Activité : Salarié
Localisation : Essonne

Message par Atlas » 23/11/2007 - 10:31:31

La théorie sur la formation de la Lune à partir de la Terre par arrachement de matière est depuis longtemps définitivement abandonné !

La formation de la Lune par collision est celle qui explique le mieux le système Terre-Lune ( composition chimique de la Lune - connu par les échantillons des missions Apollo - et orbite de la Lune ).

Toute trace de l'impact ( dévatateur ) est introuvable car un tel impact ( un corps de la taille de Mars ! ) a perforé la crôute terrestre ( à peine refroidi ) et a du entrainé la refusion de la totalité de la surface ( voir même de toute la jeune Terre ) pour un certain temps. De plus la tectonique des plaques a depuis totalement remodelé la Terre.

Quand au noyau du corps impacteur il a fusionné avec le noyau terrestre !

La Lune est formé de débris du manteau terrestre et du corps impacteur.

Avatar de l’utilisateur
Aldebaran
Messages : 1807
Inscription : 15/06/2007 - 10:13:11

Message par Aldebaran » 23/11/2007 - 10:32:45

oki merci Atlas, tu portes bien ton nom ;)
«S'il n'y avait pas la Science, combien d'entre nous pourraient profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans ?» P. Desproges

Altaïr
Messages : 23
Inscription : 31/01/2007 - 20:44:43
Localisation : Sous le soleil exactement.
Contact :

Message par Altaïr » 23/11/2007 - 14:57:40

bwergl a écrit :j'en avais entendu parler mais ca m'avait laissé perplexe ce genre de simulation...

tous les astre finissent par basculert sur eux meme, si ils n'ont pas un satellite stabilisateur ?

le soleil ne joue t'il pas deja ce role?
quand le soleil va t'il basculer?
etc


Un corps parfaitement sphérique, de densité parfaitement répartie et étant parfaitement isolé, garderait sont axe de rotation dans la même direction éternellement.
Mais dans la réalité, les forces qui s'applique sur tout corps, l'influence plus ou moins, de telle sorte qu'il a un comportement parfois chaotique.

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9879
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Message par cisou9 » 23/11/2007 - 17:35:53

La Lune s'éloigne doucement de la Terre donc son influence va diminuer, est-ce que la rotation de la Terre risque de devenir chaotique ? :jap:
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Avatar de l’utilisateur
bwergl
Messages : 841
Inscription : 20/06/2006 - 22:36:45
Localisation : paris

Message par bwergl » 23/11/2007 - 18:16:39

Altaïr a écrit :
bwergl a écrit :j'en avais entendu parler mais ca m'avait laissé perplexe ce genre de simulation...

tous les astre finissent par basculert sur eux meme, si ils n'ont pas un satellite stabilisateur ?

le soleil ne joue t'il pas deja ce role?
quand le soleil va t'il basculer?
etc


Un corps parfaitement sphérique, de densité parfaitement répartie et étant parfaitement isolé, garderait sont axe de rotation dans la même direction éternellement.
Mais dans la réalité, les forces qui s'applique sur tout corps, l'influence plus ou moins, de telle sorte qu'il a un comportement parfois chaotique.


oui... mais de la etre affirmatif sur l'axe de la terre avec la lune? que cela possede une influence sur les marées oui c'est sur, qui elles meme peuvent avoir une influence sur le developpement de la vie oui...

mais qu'est ce qui pourrait etre suffisament chaotique pour provoquer un chgt d'axe qui face que le pole nord pourrait se trouver en direction du soleil ou l'opposé sans une modification du noyau terrestre lui meme? j'ai pas vu en quoi la lune pourrait provoquer un tel desastre mais je suis pas au fait des calculs, j'ai seulement de la mefiance pour les simulations qui semblent vouloir trop en faire, trop predire... ca m'a donné aussi l'impression d'avoir affaire au clan un peu sectaire de ceux qui veulent que l'humain soit absolument unique dans toute la creation

Avatar de l’utilisateur
Atlas
Messages : 131
Inscription : 15/05/2007 - 16:43:14
Activité : Salarié
Localisation : Essonne

Message par Atlas » 23/11/2007 - 18:18:53

La rotation de la Terre va en diminuant tout doucement ( dissipation d'énergie sous forme de marée - marines et terrestres - une trentaine de cm ! - dues à la Lune et au Soleil ), en contrepartie la Lune s'éloigne ( qq cms par siècle ) en vertu du principe de conservation du moment cinétique du système Terre-Lune.

Pour ce qui est du Soleil, il ne risque pas de basculer ! Du fait de sa masse immense, son énergie cinétique de rotation est immense !

Par contre il a ralenti la rotation sur elle-même de Mercure et de Vénus ( pour cette dernière c'est même un effet de marée sur son atmosphère très dense qui l'a ralenti à la valeur actuelle 243 jours ! ).

Pour la Terre, il joue sur son léger renflement équatorial ce qui provoque la précession des équinoxes comme dit plus haut et aussi la variation d'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre ( les autres planètes ont aussi leur part de responsabilité ). Heureusement pour la vie la Lune maintient cette valeur dans une fourchette étroite, mais avec le temps son influence stabilisatrice va aller en diminuant.

L'axe de Mars varie aussi, on pense que cela explique des variations de son climat, et que cela a des répercussions sur sa géologie ( relief glaciaire ).

Les planètes géantes sont trop éloignées pour et trop massives pour que leur axe de rotation varie. Mais l'inclinaison de l'axe de rotation d'Uranus ( 98° ) reste un mystère ! Peut-être là aussi un impact lors de sa formation.

Victor
Messages : 16930
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Message par Victor » 23/11/2007 - 18:32:19

Si nous somme issus d'une conjonction de raretés que çà m'interpelle sur le hasard, il s'est donné beaucoup de mal pour nous voir apparaitre... Alors les ET y'a pas de problèmes mais ils ne sont pas comme nous

Avatar de l’utilisateur
jctof
Messages : 95
Inscription : 26/04/2007 - 19:55:36

Message par jctof » 23/11/2007 - 18:40:06

La Lune a stabilisé la Terre de sur son axe de rotation et, par conséquent, de stabiliser les saisons et donc le climat. Cette stabilité climatique a permis à la Vie se développer très fortement jusqu'à sa complexité actuelle.
Une planète dépourvue d'un tel "stabilisateur" aura un axe de rotation chaotique (scientifiquement prouvé par des simulation) générateur de bouleversements climatiques qui contrarierons une évolution de la Vie vers une grande complexité.

Moi aussi j'ai lu des choses interressantes sur le role de la lune "stablisatrice de la terre".
Pourtant, quand on regarde le système solaire on voit que venus n'est inclinée que de 2,64°, Mars 25,19° (1.5° de plus que la Terre). Ok, Vénus est sans doute stablilisée par le soleil, mais Mars...
Parfois, on dirait qu'on arrange les simulations informatique d'une drole de manière : Il y a de la vie sur Terre, la Terre a une grosse lune, conclusion la vie sur Terre est dû à la Lune...
Elle y a peut etre aidé en se prenant ou en déviant des météorites qu'on aurait du se payer ?
Et puis les saisons bien marquées ne sont elles pas un stimulant fatastique pour l'évolution ?
Au contraire, la vie serait peut etre moins dévelopée sur une planète trop "stable" ?
Ensuite, moi je bosse pas à la NASA...
L'absence de preuve n'est pas preuve d'absence.

Avatar de l’utilisateur
Vanos
Messages : 526
Inscription : 28/09/2006 - 10:24:34
Localisation : Belgique

Message par Vanos » 23/11/2007 - 19:47:50

jctof a écrit :
Pourtant, quand on regarde le système solaire on voit que venus n'est inclinée que de 2,64°, Mars 25,19° (1.5° de plus que la Terre). Ok, Vénus est sans doute stabilisée par le soleil, mais Mars...
Mais Mars n'est pas stable, surtout avec Jupiter comme voisin qui doit la secouer de temps en temps, c'est seulement un hasard que l'axe est incliné ainsi aujourd'hui
Connais toi toi-même (devise de Socrate)

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 26/11/2007 - 16:05:36

par rapport à la naissance de la vie sur terre, je suppose que l'action primordiale de la lune à été les fort effets de marée.

sa brasse les océans.

après la stabilité de l'axe... je sais pas si la vie ne s'en serait pa accoutumée.
le vrai impact de la lune sur la terre, c'est que son attraction a joué le role de fouet de patissier dans la préparation de la patte à crêpe qu'est la vie.
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
sonic
Messages : 2657
Inscription : 02/05/2006 - 9:53:14
Localisation : à coté d'antarès

Message par sonic » 26/11/2007 - 17:06:44

j'avais entendu qu'il est possible que la lune soit entrée en collision avec la terre au début de leur histoire d'amour.

si c'est vrai, alors je ne sais pas quel est l'effet le plus important dans la relation terre/lune, mais je pense que la collision devrait avoir une place majeure.

Avatar de l’utilisateur
Vanos
Messages : 526
Inscription : 28/09/2006 - 10:24:34
Localisation : Belgique

Message par Vanos » 26/11/2007 - 20:03:54

Maulus a écrit :par rapport à la naissance de la vie sur terre, je suppose que l'action primordiale de la lune à été les fort effets de marée.
sa brasse les océans.
Oui, oui c'est plus que probable et confirme la rareté du phénomène et de la vie ultra-évoluée.
Connais toi toi-même (devise de Socrate)

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 27/11/2007 - 16:18:34

perso je suis persuadé qu'une planète sans dynamique de brassage de la matière ne peut faire naître la vie.

si on prend la terre, rien que la lune et la tectonique des plaques, sa fait déjà un exellent brassage.
la vie nait du mouvement !
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
Matsya
Messages : 23
Inscription : 29/11/2007 - 20:37:05
Localisation : Santa Monica, CA
Contact :

Message par Matsya » 02/12/2007 - 3:03:50

bongo1981 a écrit :Ca pourrait être intéressant de trouver pour les planètes du système solaire leur période et amplitude de précession.


Bongo : tout à fait d'accord avec toi, car cela conditionnerait, non seulement la probabilité que la vie aurait d'apparaître sur une planète donnée, mais également la capacité qu'aurait l'homme à l'implanter artificiellement.

Par exemple, pour une planète dont l'échelle temporelle serait de quelques centaines de milliers d'années terrestres (je cite un ordre de grandeur au hasard, car je n'ai pas la moindre idée de ce qui serait réaliste en la matière), cela compromettrait à coup sûr sa capacité à générer la vie, mais pour des humains, cela suffirait largement pour avoir le temps de s'installer et d'exploiter la planète avant de devoir quitter.

Autre question (de néophyte, je vous le concède...) : serait-ce cette même collision qui a fait naître la ceinture d'astéroïdes autour de notre système solaire ? Si oui, s'agit-il alors d'une rareté cosmique ?

A bientôt

Matsya
Le premier homme sur Mars sera une blonde !

Oswald_le_fort
Messages : 1073
Inscription : 24/05/2007 - 7:52:01
Activité : Enseignant ou Chercheur
Localisation : Meyrin / CERN

Message par Oswald_le_fort » 02/12/2007 - 4:56:03

A propos de la ceinture d'asteroide, il se dit que c'est une planete avortee a cause de l'interaction entre Mars et Jupiter... Mais je ne sais pas si c'est toujours comme ca que les specialistes voient les choses...

Avatar de l’utilisateur
poppy
Messages : 1037
Inscription : 01/04/2007 - 21:36:15
Localisation : Antarès

Message par poppy » 02/12/2007 - 12:12:08

@Oswald

A ce sujet, wiki souligne que l'hypothèse selon laquelle la ceinture d'astéroïdes proviendrait de la fragmentation de Phaéton n'est plus...
je n'arrive pas à mettre le lien, donc je t'invite à lire l'article ;)

très intéressant les explications données...
en revanche je commence à être complètement larguée sur un point que je dois mal interpréter :
les trajectoires des planètes migrent vers le soleil, ce qui est le cas de Jupiter qui a migré au moment de sa formation...le soleil grossit et attire, par sa masse, tout le monde dans sa gravitation...mais ce phénomène est à l'intérieur d'un autre phénomène qui est celui de l'expansion...c'est là que je bloque...enfin, c'est pour être sûre qu"un phénomène d'attirance est inéluctable dans celui d'une expansion...?????
puppet master a piraté mon ghost

Oswald_le_fort
Messages : 1073
Inscription : 24/05/2007 - 7:52:01
Activité : Enseignant ou Chercheur
Localisation : Meyrin / CERN

Message par Oswald_le_fort » 02/12/2007 - 12:44:30

Cool Poppy, c'est tres interessant.
Pour ta question, dans tout systeme tournant, tu as des forces centripetes (ou centrifuges, je ne sais jamais et il y a une subtilité) : celles qui font que si tu attache un objet lourd a un bout d'une ficelle et l'autre tu le met dans ta main, et que tu fais tourner le tout, si tu lache la ficelle, ton objet lourd va partir tout droit. L'autre force en presence, c'est l'autre, dans le cas du systeme solaire, c'est la gravitation, et dans le cas de la ficelle, c'est la force qui s'exerce entre l'objet lourd et la ficelle qui est la meme que celle qui s'exerce entre la ficelle et ta main. En gros, faut trouver un equilibre : si l'objet est trop lourd, tu vas finir par lacher la ficelle (ou elle va casser, ce qui reviens au meme). Dans l'autre cas, il faut imaginer une corde elastique pour visualiser le fait que si l'objet est trop leger, il va revenir vers toi.
Pour une idee de ce qui se passe, je t'invite a aller voir ca :
http://thepoussin.free.fr/TPE2002/Lois.htm

Avatar de l’utilisateur
poppy
Messages : 1037
Inscription : 01/04/2007 - 21:36:15
Localisation : Antarès

Message par poppy » 02/12/2007 - 12:51:04

merci Oswald, vais décortiquer cet article ;)
puppet master a piraté mon ghost

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4075
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Message par bongo1981 » 02/12/2007 - 14:03:49

Il me semble que la ceinture d'astéroïde est formée de planétoïdes qui n'ont pas pu se rassembler à planète à cause des perturbations de Jupiter.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ast%C3%A9r ... principale

Pour centrifuge, c'est fuyant le centre, centripète, c'est vers le centre.

Oswald_le_fort
Messages : 1073
Inscription : 24/05/2007 - 7:52:01
Activité : Enseignant ou Chercheur
Localisation : Meyrin / CERN

Message par Oswald_le_fort » 02/12/2007 - 14:30:38

Bongo : ca je sais, mais je prob, c'est que je ne sais plus laquelle retiens les objets et laquelle les chasse. Il me semble que c'est un piege et que c'est pas celle qui semble la plus evidente qui est la bonne... Faudrais que je regarde dans mes cours de physique de lycee...

Répondre