[News] La voie Lactée : une galaxie paisible mais rare

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] La voie Lactée : une galaxie paisible mais rare

Message par Michel » 15/06/2007 - 0:00:34

Les astrophysiciens ont généralement considéré que notre Galaxie était une galaxie spirale ordinaire, au point de servir de référence pour simuler la formation des galaxies. Cette hypothèse est aujourd’hui remise en cause par les derniers résultats obtenus par une équipe d’astrophysiciens du laboratoire "Galaxies Étoiles Physique et Instrumentation" de l’Observatoire de Paris (GEPI : CNRS, Université de Paris VII). En comparant notre Galaxie avec les autres galaxies spirales, les chercheurs démontrent que le contenu en étoiles et le rayon du disque de la Voie Lactée sont bien inférieurs à ce que l’on observe pour les autres galaxies. Le halo de notre Galaxie est aussi exceptionnel : les étoiles qui le composent sont âgées et particulièrement pauvres en éléments lourds. L’équipe explique ces particularités par le fait que notre Galaxie a subi très peu de rencontres ou de fusions avec d’autres galaxies depuis les derniers 10-11 milliards d’années.


Image
Distribution des masses stellaires (en milliards de masses solaires) et des rayons de disques
pour les grandes galaxies spirales semblables à la Voie Lactée.
Les flèches bleues indiquent la position de notre Galaxie dans ces diagrammes.
Elles montrent que le contenu en étoiles et le rayon de notre Galaxie
sont environ la moitié de ceux de la moyenne des grandes galaxies


Aujourd’hui, la majorité des grandes galaxies sont des galaxies spirales, sous la forme de grands disques en rotation autour d’un bulbe de relative petite taille, le tout étant entouré d’un halo. Les mesures, de la vitesse de rotation de l’ensemble des étoiles du disque autour du centre, du rayon du disque et enfin du contenu en étoiles, communément appelé "masse stellaire", permettent de caractériser ces galaxies. Ces mesures sont assez aisées pour les galaxies extérieures à la nôtre, car nous en avons une vision globale. Etant dans la Voie Lactée, nous n’avons pas de vison globale de notre Galaxie et sommes de plus gênés par les poussières interstellaires qui masquent une partie du rayonnement provenant du disque. D’énormes progrès ont été réalisés ces dernières années, avec notamment des mesures très détaillées faites en proche et lointain infrarouge qui, elles, ne sont pas affectées par les effets des poussières.


La Voie Lactée se singularise par sa masse et son rayon

En comparant ces mesures avec celles qui ont été faites sur un ensemble de galaxies proches, les astrophysiciens du GEPI de l’Observatoire de Paris ont réalisé à leur grande surprise que notre Galaxie était plutôt particulière. En effet, pour une vitesse de rotation du disque donnée, son rayon et sa masse stellaire sont deux fois plus petits que ceux de la moyenne des autres galaxies. Ainsi, seulement 7% des galaxies spirales voisines ont des propriétés semblables à la Voie Lactée. Par contre, la grande galaxie d’Andromède a des propriétés comparables à celles des autres galaxies spirales.


Un environnement intact

Les halos de matière qui entourent les galaxies spirales contiennent des étoiles et aussi de la matière invisible nécessaire à la stabilité des galaxies. Ces étoiles du halo sont particulièrement affectées par les phénomènes de fusion entre galaxies. Par exemple, lorsqu’une galaxie en absorbe une autre, il y a des modifications considérables de la nature du contenu de la galaxie issue de la fusion, avec un enrichissement des nuages interstellaires en métaux lourds et de très nombreuses formations d’étoiles. A nouveau, la Voie Lactée est très particulière : son environnement contient uniquement des étoiles âgées et peu enrichies en éléments lourds, contrairement aux autres galaxies, notamment Andromède.


Un calme propice à l’apparition de la vie ?

Nous savons qu'Andromède a subi de nombreux phénomènes de fusions dans un passé beaucoup plus récent (quelques milliards d’années). Ces fusions récentes "polluent" l’environnement des galaxies par du matériel dispersé ou par des étoiles nouvellement formées. En générant de nouvelles étoiles, la masse stellaire et le rayon des galaxies augmentent. Nous savons par ailleurs que la Voie Lactée n'a pas subi de fusions importantes avec d’autres galaxies depuis près de 11 milliards d'années.

C’est cette différence d’histoire qui peut expliquer que notre Galaxie a un petit rayon de disque, une faible masse en étoiles et des étoiles vieilles et peu enrichies dans son halo. Notre Voie Lactée aurait eu une histoire exceptionnellement calme comparée à la majorité des galaxies telle Andromède. Cette histoire tranquille depuis près de 11 milliards d’années serait-elle un paramètre important ayant permis à la vie d’apparaître?

Source: CNRS/INSU Observatoire de Paris
Illustration: © GEPI. OP. CNRS.

Victor
Messages : 17296
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Message par Victor » 15/06/2007 - 0:09:45

La Terre est exceptionelle, la Lune est exceptionelle, le Soleil est exceptionel, notre galaxie est exceptionelle... Bref ça a permis de faire des trucs exceptionels sur notre petite planète donc nous somme donc des êtres exceptionels mais ne le dites pas aux ET, ils ne vont pas le croire...

ATILA
Messages : 43
Inscription : 10/06/2007 - 23:46:57
Localisation : Andalousie (Espagne)

Message par ATILA » 15/06/2007 - 0:52:10

Victor a écrit :La Terre est exceptionelle, la Lune est exceptionelle, le Soleil est exceptionel, notre galaxie est exceptionelle... Bref ça a permis de faire des trucs exceptionels sur notre petite planète donc nous somme donc des êtres exceptionels mais ne le dites pas aux ET, ils ne vont pas le croire...


D'aucuns diront que c'est un certain gars nommé "Dieu" qui a fait la terre exceptionelle ainsi que les humains (sic).
C'est parceque nous sommes si exceptionelle que les ETs ne viennent pas nous rendre visite?
Ah! L'éternelle chamaillerie... :houla:

Avatar de l’utilisateur
bwergl
Messages : 841
Inscription : 20/06/2006 - 22:36:45
Localisation : paris

Message par bwergl » 15/06/2007 - 4:48:55

suis daccord... c'est une interpretation speciale...

Avatar de l’utilisateur
sonic
Messages : 2657
Inscription : 02/05/2006 - 9:53:14
Localisation : à coté d'antarès

Message par sonic » 15/06/2007 - 9:34:51

est-ce que les sondes voyager qui sont sorties de notre système solaire (et donc de notre galaxie ???) continuent à renvoyer des informations ?

Avatar de l’utilisateur
gux
Messages : 30
Inscription : 07/06/2007 - 19:59:21
Localisation : Orbite de Clarke

Message par gux » 15/06/2007 - 10:00:38

Je pense que non car dans wikipedia on trouve que le voyager 1 ne pourrait plus allumer ses dispositifs au delà du 2020.

http://en.wikipedia.org/wiki/Voyager_1 (anglais)

Mais le message inscrit sur le disque d'or reste la - "Deux bouteilles dans l'infini"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sondes_Voyager

Est-ce que ils pourront passer le halo autour de la Galaxie?
Et la bête se fera légion. Elle se reproduira par milliers de mille. Le vacarme de millions de claviers tel un déluge couvrira la terre, et les disciples de Mammon trembleront.

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5088
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Message par buck » 15/06/2007 - 10:08:54

arf elles ne sont pas encore sortie du systeme solaire (meme pas sur qu'elles aient atteient le nuage d'oort(h?)) dc de la a les voir sortir de la galaxie lol
Ca me fait pense a un episode de star trek (ou cosmos99) ou ils retrouvent une des sondes voyager apres des siecles

wilo
Messages : 121
Inscription : 12/06/2007 - 19:45:39
Activité : Etudiant

Message par wilo » 15/06/2007 - 10:22:40

elles doivent être à la limite du système solaire. Mais quelle est exactement le limite du système solaire ? car on découvre de plus en plus de planètes naines ou d'astéroïdes qui tournent autour du soleil

Avatar de l’utilisateur
sonic
Messages : 2657
Inscription : 02/05/2006 - 9:53:14
Localisation : à coté d'antarès

Message par sonic » 15/06/2007 - 10:27:36

qui peut m'expliquer vite fait où s'arrete le système solaire, où s'arrete la galaxie...?

Avatar de l’utilisateur
gux
Messages : 30
Inscription : 07/06/2007 - 19:59:21
Localisation : Orbite de Clarke

Message par gux » 15/06/2007 - 10:32:41

Oui, le film de Star Trek, si je me souviens bien, le voyager devient presque une galaxie intelligente. Peut être donc le halo stabilisateur autour de notre galaxie (matière noire?) est un être intelligente protecteur? :houla: Mais dans ce cas la il serait le protecteur juste des politiciens de droite, avec un tel succès... :lol:
Et la bête se fera légion. Elle se reproduira par milliers de mille. Le vacarme de millions de claviers tel un déluge couvrira la terre, et les disciples de Mammon trembleront.

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5088
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Message par buck » 15/06/2007 - 10:46:33

lu
il y a plusieurs definition pour la limite du system solaire: la premiere c'est l'exterieur du nuage d'oorth qui est le vivier des cometes (entre autre), les sonde je ne suis pas sur qu'elles y soient entree
La seconde est une limite generee pr le deplacement du systeme solaire dans la galaxie (ie la voie lactee), c'est une sorte d'enveloppe. La par contre les sondes sont dans cette zone

La galaxie c'est la voie lactee dans laquelle on est, la plus proche planette est a 4 annee lumiere de nous.

gux pas de politique stp

(desole pour les approximations mais pour l'insnatnt je n'ai acces qu'a qq pages de TS seulement

Victor
Messages : 17296
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Message par Victor » 15/06/2007 - 10:47:01

Notre système solaire ? Mettons 1000 UA soit 150 milliards de Km de rayon donc la sonde voyager y est encore pour un bout de temps puis proxima du centaure 4.3 Année-Lumière alors sortir de notre galaxie 10 000 AL pas avant très très très longtemps

Avatar de l’utilisateur
gux
Messages : 30
Inscription : 07/06/2007 - 19:59:21
Localisation : Orbite de Clarke

Message par gux » 15/06/2007 - 11:14:26

buck a écrit :gux pas de politique stp


Mais c'est de la science politique alternatif :D (juste pour rigoler) Peut être quelqu'un peut m'indiquer les termes d'utilisation du forum?
Et la bête se fera légion. Elle se reproduira par milliers de mille. Le vacarme de millions de claviers tel un déluge couvrira la terre, et les disciples de Mammon trembleront.

sergeï
Messages : 38
Inscription : 04/04/2006 - 17:21:16
Localisation : CHELLES (77)

bizarre, bizarre

Message par sergeï » 15/06/2007 - 11:15:46

L'échelle de temps relative entre le système solaire et l'âge global de l'univers sont pour moi source d'étonnement et d'interrogation : avec un soleil de 10 milliards d'années pour un univers de 13,4 milliards d'années, ce rapport est inférieur à l'unité.

Cela veut dire que le soleil est quasi contemporain de l'univers : sa durée de vie n'est contenue qu'un fois dans celle de l'univers. Autrement dit : il n'ya pas eu possibilité de générations successives de systèmes semblables au notre et il y a une sorte d'unicité historique. C'est trés remarquable : cela signifierait que le système solaire et notre planète sont excessivement anciens et cet article vient coroborer cette idée : seule, une stabilité locale exeptionnelle aura permis le développement dont nous sommes les fruits. Une seule collision galactique supplémentaire ou autre cata stellaire (et elles ne manquent pas) et c'était foutu pour la vie telle que nous la connaissons. Peut-être sommes nous les avatars, sinon d'une singularité, du moins d'une rareté cosmique...

D'un point de vue spatial, nous sommes incroyablement et ridiculement microscopiques mais d'un poin de vue temporel, nous sommes à l'échelle de l'univers entier... Etrange n'est ce pas ?

Avatar de l’utilisateur
khoren01
Messages : 341
Inscription : 14/06/2007 - 10:27:48

Re: bizarre, bizarre

Message par khoren01 » 15/06/2007 - 11:25:03

sergeï a écrit :L'échelle de temps relative entre le système solaire et l'âge global de l'univers sont pour moi source d'étonnement et d'interrogation : avec un soleil de 10 milliards d'années pour un univers de 13,4 milliards d'années, ce rapport est inférieur à l'unité.

Cela veut dire que le soleil est quasi contemporain de l'univers : sa durée de vie n'est contenue qu'un fois dans celle de l'univers. Autrement dit : il n'ya pas eu possibilité de générations successives de systèmes semblables au notre et il y a une sorte d'unicité historique. C'est trés remarquable : cela signifierait que le système solaire et notre planète sont excessivement anciens et cet article vient coroborer cette idée : seule, une stabilité locale exeptionnelle aura permis le développement dont nous sommes les fruits. Une seule collision galactique supplémentaire ou autre cata stellaire (et elles ne manquent pas) et c'était foutu pour la vie telle que nous la connaissons. Peut-être sommes nous les avatars, sinon d'une singularité, du moins d'une rareté cosmique...

D'un point de vue spatial, nous sommes incroyablement et ridiculement microscopiques mais d'un poin de vue temporel, nous sommes à l'échelle de l'univers entier... Etrange n'est ce pas ?




sa m'étonne toujours ces histoires, quand je lis un truque sur notre univers ou système solaire, je suis magnétisé de son histoire ou du moins ce qu’on nous raconte, c’est étonnent la vie et la séance physique mais malheureusement je suis nul en math et sciences… :D
quelqu'un à dit le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, ;)

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5088
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Message par buck » 15/06/2007 - 11:28:25

hum tu es sur?
Pour moi le soleil a plutot 4-4.5Mds d'annees, et pour avoir des elements du type uranium sur terre, il faut qu'il y ai eu 2-3 generations de soleils avant (enfin plutot d'explosion de soleils: generations des element allant au fer d'abord puis explosion et generation d'atomes plus lourd ensuite )

gus pour les termes: euh je ne sai spas, mais rien qu'en voyant les sections on peut se dire que ca n'a pas trop sa place dans le coin

qui a dit rabat joie? :non:

Avatar de l’utilisateur
gux
Messages : 30
Inscription : 07/06/2007 - 19:59:21
Localisation : Orbite de Clarke

Message par gux » 15/06/2007 - 12:12:17

buck a écrit :qui a dit rabat joie? :non:


Bah je suis sure que même des vrais scientifiques rigolent avec des théories de la science fiction. :bou: Maintenant plus serieux, Frank Tipler propose une théorie où nous sommes dans la simulation d'un pouvoir superieur qui nous a ressuscité a la fin de l'univers apparemment pour des motifs altruistes. Galaxie trop unique -> peut rappeler a l'esprit la théorie de Tipler ou même de la science fiction. Pas de rabat ;)
Et la bête se fera légion. Elle se reproduira par milliers de mille. Le vacarme de millions de claviers tel un déluge couvrira la terre, et les disciples de Mammon trembleront.

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5088
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Message par buck » 15/06/2007 - 12:25:52

vi et alors?
D'autres auteur pensent que nous revons tout simplement ce que nous vivons.

buck qui se demande pkoi il ne serait pas un vrai scientifique

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 15/06/2007 - 14:05:40

Image
Image
Image
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 15/06/2007 - 14:10:10

personnellement ce qui me trouble c'est justement le fait que la Voie Lactée ai été tranquille pendant autant de temps.
est ce que les colisions de galaxie provoque des cathaclysme si important qu'il detruise toute probabilité de voir naitre une évolution de vie ?
c'est vraiment génial comme découverte. notre galaxie est plus petite et plus paisible qu'il ne l'était envisagé précédement.

les sondes voyager et pionner sont à l'extérieur du système planètaire, je ne sais pas si elles ont passé la barrière d'asteroide extérieur encore, le fameux nuage de oort, mais j'ai decouvert l'existance de plusieur nouvelle frontière. voir les dessins, c'est interessant, meme le soleil est protecteur dans un sens.
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 15/06/2007 - 14:17:08

buck a écrit :La seconde est une limite generee pr le deplacement du systeme solaire dans la galaxie (ie la voie lactee), c'est une sorte d'enveloppe. La par contre les sondes sont dans cette zone


oui c'est l'heliopause, c'est comme le champ magnétique de la terre, mais c'est en faite une barrière energetique, le vent solaire qui contre le vent interstellaire.
mais la toi tu as en tete plutot le tore que represente l'espace qu'occupe le système solaire lorsque la galaxie tourne sur elle meme.
en réalité, et a mon avis, il y a d'autre axe de rotation que celui du soleil autour du centre de la galaxie.
en effet, rien n'interdit a la mechanique gravitationnelle de nous faire orbiter autour d'un autre ama de matière plus proche que le centre de la galaxie.

je ne pense pas que la trajectoire de notre étoile soit parfaitement circulaire autour de la galaxie, les interactions gravitationnelles entre le TN central et nous sont présente mais peut etre que nous évoluont en duo avec proxima.
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
sonic
Messages : 2657
Inscription : 02/05/2006 - 9:53:14
Localisation : à coté d'antarès

Message par sonic » 15/06/2007 - 14:31:20

excellent maulus ! d'où sors-tu ces docs ?

Avatar de l’utilisateur
pepide
Messages : 59
Inscription : 09/12/2005 - 13:55:44
Localisation : Montréal, Québec, Canada

Message par pepide » 15/06/2007 - 14:33:02

Maulus a écrit :les sondes voyager et pionner sont à l'extérieur du système planètaire, je ne sais pas si elles ont passé la barrière d'asteroide extérieur encore, le fameux nuage de oort, mais j'ai decouvert l'existance de plusieur nouvelle frontière. voir les dessins, c'est interessant, meme le soleil est protecteur dans un sens.


Tu les as prit ou tes images? (site Web) j'aimerais y aller si il y a d'autres informations!

MErci!

______________________________
Pepide... Bonne fin de semaine! :)

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 15/06/2007 - 14:55:54

Image
tient pour les fans, il suffit d'extraire les vitesses des sondes entre les dates de passages et les distances d'orbite. sa vous permettra de prolonger le dessin.

mes sources c'est google image, mais celle si sont tirées de ce site :
http://voyager.jpl.nasa.gov

http://voyager.jpl.nasa.gov/mission/interstellar.html
http://sse.jpl.nasa.gov/multimedia/gall ... =Voyager_2

Image
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
poppy
Messages : 1037
Inscription : 01/04/2007 - 21:36:15
Localisation : Antarès

Message par poppy » 15/06/2007 - 16:10:30

Merci Maulus :jap:
puppet master a piraté mon ghost

Répondre