[News] Les océans de Mars

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Les océans de Mars

Message par Michel » 18/06/2007 - 0:00:34

Dans les années 1980, les images du vaisseau spatial Viking avaient révélé deux possibles rivages anciens près du pôle, chacun de milliers de kilomètres de long avec des dispositifs comme ceux trouvés dans les régions côtières sur Terre. Les rivages - Arabia et le plus jeune Duteronilus - sont datés entre 2 et 4 milliards d'années.


Image
Vue de la planète Mars telle qu’elle pourrait avoir été observée
il y a 2 milliards d’années
Cliquer sur l’image pour l’agrandir


Dans les années 1990, cependant, Mars Global Surveyor avait dressé la topographie de Mars, et avait permis de constater que le rivage variait en altitude de plusieurs kilomètres. Puisque les altitudes des rivages sur Terre, mesurées par rapport au niveau de la mer, sont en général constantes, beaucoup d'experts avaient alors rejeté l'idée que Mars ait pu autrefois posséder des océans.

Mais les scientifiques UC de Berkeley ont désormais découvert que ces rivages ondulants de Mars pouvaient être expliqués par le mouvement de l'axe de rotation de la planète.

Il y a plusieurs milliards d'années, quand la planète avait toujours un océan, elle a subi une redistribution dans sa masse. Ceci est peut-être survenu à la suite d'une série d'éruptions volcaniques, telles que celles qui ont créé Tharsis Bulge et Olympus Mons.

Source: Gilbert Javaux - PGJ Astronomie
Illustration: Taylor Perron/UC Berkeley

Avatar de l’utilisateur
jctof
Messages : 95
Inscription : 26/04/2007 - 19:55:36

Message par jctof » 18/06/2007 - 0:23:19

j'ai une question qui n'a pas un rapport énorme :
Quand on parle d'altitude sur une autre planète, ou se situe le point 0, l'équivalent du "niveau de la mer" terrestre ?

:jap:
L'absence de preuve n'est pas preuve d'absence.

Avatar de l’utilisateur
PourNotreMonde
Messages : 331
Inscription : 25/04/2007 - 20:40:16
Localisation : Quelque pars dans l'Univers...

Message par PourNotreMonde » 18/06/2007 - 7:11:32

Waaah :houla: . Est-on sûr que Mars ressemblait à ça il y a 2 mds d'années ou alors sont-ce des suppositions à partir de diverses données ?
On ne choisit pas de naître, on ne choisit qu'une autre manière d'affronter la fin...

wilo
Messages : 121
Inscription : 12/06/2007 - 19:45:39
Activité : Etudiant

Message par wilo » 18/06/2007 - 8:57:30

je pense que le point 0 est une moyenne des différentes altitudes ou alors une estimation de la hauteur de la surface de l'eau si elle fond (comme sur la terre: le point zero est la limite des mers et océans)

adagio
Messages : 593
Inscription : 17/06/2007 - 19:47:05

Message par adagio » 18/06/2007 - 12:44:18

Peu importe le point zéro, pourvu que le point de référence soit toujours le même, je pense que dans ce cas c'est par rapport au satellite ayant fait les mesures.

Sur terre on a l'habitude de dire zéro = niveau de la mer, mais heuuu.. a marée haute ou basse ? De plus les océans ne sont pas totalement plat, il y a des bosses et des creux de l'ordre de la centaine de mètres.
Si l'ont veux quelque chose de précis on utilise les satellites GPS

Altaïr
Messages : 23
Inscription : 31/01/2007 - 20:44:43
Localisation : Sous le soleil exactement.
Contact :

Re: [News] Les océans de Mars

Message par Altaïr » 18/06/2007 - 12:57:27

Il manque cruellement une atmosphère pour faire plus vrai. ;)

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 18/06/2007 - 13:49:24

une redistribution de la masse par volcanisme ? frenchement c'est pas plausible.
c'est a mon avis bien plus imaginable par la tectonique des plaques.

est ce qu'on a une idée de l'état du noyau de mars ? sur notre planète, la tectonique est ZE truc qui à fait de la terre ce qu'elle est. c'est une grosse machine à lavée qui mélange plein d'élement. ce qui est évidement propice à la complèxification des compositions chimiques.

si mars c'est refroidie, il ne faut pas oublier que la temperature fait évoluer la densité de la matière. il n'est peut etre pas inutile de considérer alors les effets de dilatation pouvant provoquer un déformement de la surface de quelques dixiemes de pourcents. ce qui proportionnellement peut representer quelque centaines de mettres.
mars a un champ magnétique très faible ce qui peut vouloir dire que son coeur est inerte, et surtout à très faible teneure en matière fereuse.
si on ajoute à cela sa petite taille, il est fort probable que son activité thermale interne actuelle soit proche de nulle.

edit: je viens de me renseigner un peu, et en faite il y aurait quand meme pas mal d'élement fereux dans la composition de mars, d'ou sa couleur et l'oxide de fer ?
ce qui malgrès tout pour moi est contradictoire avec le fait que son champ magnétique soit faible.
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

morfil
Messages : 21
Inscription : 12/05/2007 - 14:01:43

Message par morfil » 18/06/2007 - 14:44:33

Sur les cartes marines la référence correspnd à une marée basse de coefficient 120, pour les altitudes terrestre on prend comme base le niveau moyen des mers.

Avatar de l’utilisateur
Stardust
Messages : 1613
Inscription : 08/01/2006 - 10:41:20
Localisation : Versailles

Message par Stardust » 18/06/2007 - 18:38:07

Maulus a écrit :une redistribution de la masse par volcanisme ? frenchement c'est pas plausible.
c'est a mon avis bien plus imaginable par la tectonique des plaques.

Voici ce que j'ai trouvé :
Un seul phénomène tectonique (sans glissement de plaque) s'est produit sur Mars : le bombement de Tharsis.
Le plateau volcanique de Tharsis qui est le plus imposant du système solaire. Il est surmonté par trois énormes volcans boucliers alignés le long d'une fracture de la croûte superficielle de direction nord-est sud-ouest et séparé de 700 km les uns des autres : Ascraeus Mons (18 200 mètres de haut), Pavonis Mons (14 120 mètres de haut) et Arsia Mons (17 400 mètres de haut). A ce groupe ajoutons un autre volcan gigantesque qui se dresse non loin de là : Olympus Mons avec ses 27 000 mètres de haut.
Image Olympus Mons, comparé à la superficie de la France.

Dans un article de la nasa, http://www.astrobio.net/news/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2364 il est avancé que le poids de cet immense plateau a provoqué une rotation de 90° de l’axe de la planète, repositionnant le plateau volcanique aux environs de l’équateur. La raison de cette inclinaison serait que la zone la plus lourde d’une sphère planétaire se positionne obligatoirement au plus loin de son axe de rotation.
C'est l'extension de la croûte qui a suivi la formation de Tharsis qui a initié le creusement de Valles Marineris (à droite des volcans), lequel s'est poursuivi de proche en proche. Suite à la formation de Valles Marineris, des courants de convection dans le manteau ont à leur tour produit une surrection de Tharsis, c'est à dire une nouvelle élevation du plateau volcanique. Ce bombement entraîna une augmentation de la surface, donc un étirement de la croûte. Il apparaît alors des failles radiales par rapport au bombement de Valles Marineris (ces failles sont dénommées grabens).

autre article en français : http://www.nirgal.net/volcans.html

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9879
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Message par cisou9 » 18/06/2007 - 19:23:53

adagio a écrit :Peu importe le point zéro, pourvu que le point de référence soit toujours le même, je pense que dans ce cas c'est par rapport au satellite ayant fait les mesures.

Sur terre on a l'habitude de dire zéro = niveau de la mer, mais heuuu.. a marée haute ou basse ? De plus les océans ne sont pas totalement plat, il y a des bosses et des creux de l'ordre de la centaine de mètres.
Si l'ont veux quelque chose de précis on utilise les satellites GPS

C'est une moyenne et les mesures sont faites à Marseille ou les marées ne dépassent pas 30cm. :jap:
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

SeikoTheWiz
Messages : 41
Inscription : 05/03/2007 - 11:06:38

Message par SeikoTheWiz » 18/06/2007 - 23:30:13

Et a l'epoque, les fortes chaleurs et toussa empechait en rien un ocean d'eau d'etre la? :houla:

adagio
Messages : 593
Inscription : 17/06/2007 - 19:47:05

Message par adagio » 19/06/2007 - 0:38:28

A l'epoque il y avait une atmosphere, donc une temperature plus regulée, et une pression plus forte, le tout rendant l'eau liquide en surface possible.

Pen-ar-ver
Messages : 7
Inscription : 19/06/2007 - 10:14:26

Message par Pen-ar-ver » 19/06/2007 - 10:38:20

jctof a écrit :j'ai une question qui n'a pas un rapport énorme :
Quand on parle d'altitude sur une autre planète, ou se situe le point 0, l'équivalent du "niveau de la mer" terrestre ?

:jap:


Bonjour à tous,

Voilà l'occasion de mon premier post après 2 ans d'assiduitée quotidienne à cet excellent site. Merci aux concepteurs.

Je pense que, quant on parle d'altitude sur mars, ou autre planète tellurique, on fait référence au géoïde.
Un géoïde est une surface équipotentielle de pesanteur (proche du niveau moyen des mers sur la Terre) où le potentiel de pesanteur est constant. Mais cette surface est irrégulière (on parle souvent de "patatoïde") et donc difficile à utiliser pour les calculs. On l'assimile alors à un ellipsoïde, surface régulière qui, bien choisie (centre, dimensions,..), s'écarte au maximum de quelques dizaines de mètres du géoïde.

Enfin voilà, ça, c'est mon opinion et je ne garantie pas que ce soit la méthode retenu par les astro-géophysiens qui étudient les planètes, mais je ne dois pas être loin... ;)

Avatar de l’utilisateur
sonic
Messages : 2657
Inscription : 02/05/2006 - 9:53:14
Localisation : à coté d'antarès

Message par sonic » 19/06/2007 - 11:04:02

Depuis 1999, il existe un niveau "0" pour les altitudes sur Mars, grâce aux résultats de l'expérience d'altimétrie laser "MOLA" embarquée sur la sonde Mars Global Surveyor (MGS). Une cartographie complète des altitudes sur Mars a ainsi été créée, et le niveau 0 a alors pu être fixé : sa position correspond à l'altitude moyenne du relief martien, située à 3393 km du centre de la planète. Avant MGS, en l'absence d'océan, le niveau 0 pour les altitudes avait été fixé de façon arbitraire : c'était l'altitude ayant une pression atmosphérique moyenne de 615 pascals. Cette pression avait été choisie parce qu'elle correspond à la pression du point triple de l'eau (273,16 K et 615 Pa)... Mais, du fait des grandes variations cycliques de pression sur la planète au cours d'une année martienne (jusqu'à 30% de pression en moins lorsque c'est l'hiver au pôle sud par condensation du CO2 - constituant 95% de l'atmosphère - sous forme de glace sur la calotte polaire sud), ce système s'est vite révélé impraticable pour déterminer les altitudes réelles.

source : ici

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 19/06/2007 - 12:00:35

Stardust a écrit :
Maulus a écrit :une redistribution de la masse par volcanisme ? frenchement c'est pas plausible.
c'est a mon avis bien plus imaginable par la tectonique des plaques.

Voici ce que j'ai trouvé :
Un seul phénomène tectonique (sans glissement de plaque) s'est produit sur Mars : le bombement de Tharsis.
Le plateau volcanique de Tharsis qui est le plus imposant du système solaire. Il est surmonté par trois énormes volcans boucliers alignés le long d'une fracture de la croûte superficielle de direction nord-est sud-ouest et séparé de 700 km les uns des autres : Ascraeus Mons (18 200 mètres de haut), Pavonis Mons (14 120 mètres de haut) et Arsia Mons (17 400 mètres de haut). A ce groupe ajoutons un autre volcan gigantesque qui se dresse non loin de là : Olympus Mons avec ses 27 000 mètres de haut.

Dans un article de la nasa, http://www.astrobio.net/news/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2364 il est avancé que le poids de cet immense plateau a provoqué une rotation de 90° de l’axe de la planète, repositionnant le plateau volcanique aux environs de l’équateur. La raison de cette inclinaison serait que la zone la plus lourde d’une sphère planétaire se positionne obligatoirement au plus loin de son axe de rotation.
C'est l'extension de la croûte qui a suivi la formation de Tharsis qui a initié le creusement de Valles Marineris (à droite des volcans), lequel s'est poursuivi de proche en proche. Suite à la formation de Valles Marineris, des courants de convection dans le manteau ont à leur tour produit une surrection de Tharsis, c'est à dire une nouvelle élevation du plateau volcanique. Ce bombement entraîna une augmentation de la surface, donc un étirement de la croûte. Il apparaît alors des failles radiales par rapport au bombement de Valles Marineris (ces failles sont dénommées grabens).

autre article en français : http://www.nirgal.net/volcans.html


ah c'est extrèmement interessant et parfaitement clair, merci beaucoup Stardust !
ces masses gigantesques projetées vers les hauteurs modifient l'axe de rotation par transfert de masse sur l'effet centripète... énorme...

par contre, mon approche concernait les différences de niveau sur le pseudo planché océanique de mars.
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Répondre