[News] Les étoiles géantes possèdent aussi un « climat »

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Les étoiles géantes possèdent aussi un « climat »

Message par Michel » 28/06/2007 - 0:00:45

Des nuages de mercure en mouvement ont été découverts à la surface d’alpha Andromède, une étoile que les astronomes pensaient trop grosse pour que des « variations climatiques » apparaissent dans son atmosphère. Les astronomes, basés en Suède, aux USA et au Canada, proposent également une nouvelle théorie qui suggère que la gravité pourrait être responsable de tels phénomènes sur les grandes étoiles, plutôt que les champs magnétiques qui modèlent la surface des étoiles plus petites.


Image
En examinant le spectre de l’étoile alpha d’Andromède durant sept ans,
l'astronome Oleg Kochukhov a découvert des "nuages" de mercure à sa surface.
Les images montrent comment les nuages (les zones les plus sombres)
évoluent avec le temps


Les champs magnétiques émanant des étoiles et des planètes sont habituellement attribués à des courants de convection qui font dériver des métaux en fusion, un phénomène appelé "effet dynamo", qui convertit l'énergie mécanique en énergie magnétique. Dans les petites étoiles comme notre Soleil, le champ magnétique peut devenir si intense qu’il emprisonne la chaleur, ce qui provoque la formation des taches solaires sombres. Mais les physiciens pensaient que la plupart des étoiles plus grosses, n’étant pas le siège de tels courants de convection, ne possédaient pas (ou pratiquement pas) de champs magnétiques. Et cela impliquait qu’elles étaient dépourvues de structure de surface.

Récemment, cependant, des observations de la distribution irrégulière d’éléments lourds de surface sur de grosses étoiles bleues de type B ont balayé cette hypothèse. En particulier, l’étoile alpha d’Andromède, située à 97 années-lumière de la Terre, et qui possède un champ magnétique (théorique) de moins de 10 gauss, semble parsemée de taches de mercure sur toute l’étendue de sa surface.

Le groupe conduit par Oleg Kochukhov de l'université d'Upsal vient d’achever une étude de cartographie de cette étoile sur une période de sept ans. Les astronomes ont enregistré les variations du spectre d'émission du mercure lors de la rotation de l’étoile.

Pour interpréter les résultats, les chercheurs ont utilisé une technique astucieuse basée sur l'effet Doppler. En analysant la raie du mercure, ils ont pu déterminer si les longueurs d'onde analysées provenaient de régions de l'étoile se dirigeant vers ou s’éloignant des télescopes. De cette façon, ils ont pu élaborer une cartographie précise de la façon dont la distribution de mercure variait à la surface de l’étoile en fonction du temps.

Le groupe a découvert que les taches étaient des "nuages" déformés en mouvement au-dessus de la surface d’alpha se déplaçant d'une façon similaire aux nuages sur Terre. Selon Kochukhov, ces nuages existeraient en raison d'un équilibre délicat entre la gravité de l’étoile attirant le mercure vers le bas et la pression du rayonnement le repoussant vers le haut. Sous l’effet d’infimes perturbations, l'équilibre serait rompu, ce qui provoquerait l’agglomération des régions les plus denses en mercure. Une variation de 1,3% de la gravité de la surface en un point, par exemple, augmenterait plus de 300 fois la densité de mercure de la région.

Kochukhov pense que l’observation du « climat » des étoiles pourrait nous donner des clés pour mieux comprendre le nôtre. « Le phénomène introduit des contraintes nouvelles et intéressantes qui pourraient contribuer à une meilleure compréhension de la façon dont les systèmes complexes se forment ».

Source: PhysicsWeb
Illustration: Nature

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 28/06/2007 - 14:35:53

c'est quoi deja les taches sur le soleil ?
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Avatar de l’utilisateur
poppy
Messages : 1037
Inscription : 01/04/2007 - 21:36:15
Localisation : Antarès

Message par poppy » 28/06/2007 - 14:41:09

"Zone sombre se manifestant par intermittence sur la surface apparente du Soleil (c'est à dire sur la photosphère)
De température inférieure d'environ 1500 K à celle des régions voisines, les tâches solaires sont le siège d'un champ magnétique intense (décelé en 1908 par G.H. Hale, qui identifia au cours d'études spectroscopiques du Soleil un décalage spectral dû à l'effet Zeeman).
L'intensité et le déplacement de ces taches présente un cycle de onze ans (cycle de Schwabe découvert en 1843), qui se répercute sur le vent solaire et sur le rythme d'apparition des aurores boréales. Ce cycle de l'activité solaire est inexpliqué.
Les taches ont été observées depuis très longtemps par les Chinois et identifiées en 1611 par Galilée. L'ombre est la région centrale d'une tache solaire. La pénombre désigne la région périphérique filamenteuse d'une tache solaire."

source futura-sciences
puppet master a piraté mon ghost

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 28/06/2007 - 14:52:03

ah oui voila, j'ai retrouvé.
c'est les boucles de champ magnétique qui troue le gaz en fusion.
http://perso.orange.fr/philippe.boeuf/r ... magnet.htm
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Altaïr
Messages : 23
Inscription : 31/01/2007 - 20:44:43
Localisation : Sous le soleil exactement.
Contact :

Message par Altaïr » 28/06/2007 - 23:49:25

Dans les petites étoiles comme notre Soleil, le champ magnétique peut devenir si intense qu’il emprisonne la chaleur, ce qui provoque la formation des taches solaires sombres

Les taches solaires sont plus froides que le reste de la surface du soleil.

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9879
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Message par cisou9 » 29/06/2007 - 16:08:05

Ce qui me surprend dans cet article c'est que jusqu'à présent une étoile vue dans un télescope est ponctuelle, c'est a dire ne représente pas une surface ?
Comment font-ils pour voir ces taches de mercure ?
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 29/06/2007 - 17:01:33

elle est pas très loin cette étoile. le spectre doit etre assez large.
Ce n'est pas le moindre charme d'une théorie que d'être réfutable, F. Nietzsche.

http://www.cieletespaceradio.fr

Répondre