[News] Antarctique: T° et CO2 ont augmenté simultanément par le passé

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Antarctique: T° et CO2 ont augmenté simultanément par le passé

Message par Michel » 02/03/2013 - 12:00:28

L'augmentation de température en Antarctique durant la dernière déglaciation (il y a 20 000 à 10 000 ans) se serait produite en même temps que l'augmentation de la concentration en dioxyde de carbone (CO2). Cette découverte a été effectuée par une équipe européenne menée par des chercheurs français du CNRS, du CEA, des universités de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et Joseph Fourier - Grenoble (1) à partir de l'analyse de glaces issues de 5 forages en Antarctique. Elle vient contredire de précédents travaux qui indiquaient un retard de la hausse du CO2 par rapport à celle des températures antarctiques. Ces nouveaux résultats suggèrent donc que le CO2 pourrait être une cause possible de ce réchauffement. Ils sont publiés le 1er mars dans la revue Science.


Image
A Talos Dome en 2005-2006, le carottier avec une carotte de glace toute fraiche
© Frédéric Parrenin, LGGE (CNRS/UJF)


Les calottes polaires forment une excellente archive des variations passées de l'atmosphère et du climat polaire. Les carottes extraites jusqu'à présent couvrent 800 000 ans d'histoire en Antarctique et permettent de mieux connaître les variations passées du climat. Un lien a été mis en évidence entre les températures antarctiques et la teneur en CO2 durant le passé : de manière générale, les températures étaient élevées durant les périodes à forte teneur en CO2 atmosphérique et vice versa. Mais, l'effet de serre dû au CO2 aurait-il provoqué un réchauffement ? Ou bien est-ce l'inverse ?

Pour avancer sur cette problématique, les chercheurs ont tenté de déterminer qui du CO2 ou de la température variait en premier lors d'une hausse ou d'une baisse commune. La question est complexe car on ne lit pas la température et la teneur en CO2 d'un âge donné au même niveau dans une carotte de glace : la température est enregistrée à la surface des calottes polaires tandis que les gaz atmosphériques comme le CO2 sont piégés à environ 100 mètres de profondeur, là où les bulles se forment (cette profondeur étant dépendante des conditions climatiques). Autrement dit, les bulles de gaz sont toujours plus jeunes que la glace qui les entoure.

Jusqu'à présent, cette profondeur de piégeage ainsi que le décalage temporel entre CO2 et température étaient déterminés à partir de modèles de tassement de la neige. De précédents travaux avaient ainsi montré que la hausse du CO2 en Antarctique lors de la fin du dernier âge de glace (de -20 000 à -10 000 ans) avait commencé huit cent ans après celle de la température.

Une équipe de scientifiques pilotée par deux laboratoires français, le Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement (LGGE (2), CNRS/UJF) et le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (IPSL/LSCE, CNRS/CEA/UVSQ), a mis en place une autre technique afin d'estimer ce décalage temporel : les scientifiques ont déduit la profondeur de piégeage des gaz à partir de l'isotope 15 de l'azote des bulles d'air. En effet, cet élément est enrichi par gravitation proportionnellement à la profondeur de piégeage. Ils ont également appliqué une méthode statistique innovante pour déterminer la température en Antarctique et son déphasage par rapport au CO2.

Selon leurs résultats, le CO2 et la température antarctique ont varié en même temps à la fin du dernier âge glaciaire, à 200 ans près. Cette découverte rend maintenant probable l'hypothèse selon laquelle le CO2 ait été responsable, au moins en partie, du réchauffement en Antarctique à la fin du dernier âge glaciaire. Cependant, de nouvelles données et de nouvelles simulations seront nécessaires pour déterminer précisément les différentes contributions à ce réchauffement climatique passé naturel. Les scientifiques ont d'ailleurs prévu d'étudier d'autres périodes et d'analyser d'autres carottes avec ces mêmes méthodes.


Image
A Talos Dome en 2005-2006, Frédéric Parrenin coupe une carotte de glace avant de l'emballer
© LGGE (CNRS/UJF)



Notes:

(1) Les laboratoires français impliqués sont le Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement (LGGE, CNRS/UJF) et le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (IPSL/LSCE, CNRS/CEA/UVSQ)

(2) Observatoire des sciences de l'Univers de Grenoble (OSUG)


Référence:

Synchronous Change of Atmospheric CO2 and Antarctic Temperature During the Last Deglacial Warming, F. Parrenin, V. Masson-Delmotte, P. Köhler, D. Raynaud, D. Paillard, J. Schwander, C. Barbante, A. Landais, A. Wegner, J. Jouzel, Science. 1er mars 2013.


Source: CNRS

ElCrustace
Messages : 1
Inscription : 02/03/2013 - 13:56:11
Activité : Autre

Re: [News] Antarctique: T° et CO2 ont augmenté simultanément par le passé

Message par ElCrustace » 02/03/2013 - 14:02:50

Quel scoop... La concentration de CO2 varie annuellement, au rythme des saisons de l'hémisphère nord car celui-ci contient la majorité des terres émergées.

Image

Il va de soi que cette variation est initiée par la température, et non l'inverse. La réponse de l'environnement est donc quasiment immédiate.

On peut aisément en déduire que la concentration de CO2 va suivre de très près l'évolution de la température de la planète.

Inutile de mener de couteuses analyses et de farfelues "modélisations" pour en arriver là.

Noxx
Messages : 112
Inscription : 20/08/2008 - 9:16:02

Re: [News] Antarctique: T° et CO2 ont augmenté simultanément par le passé

Message par Noxx » 02/03/2013 - 16:19:16

C'est l'histoire d'un type qui savait une chose : il n'en savait qu'une mais il la savait bien. Le reste allait de soi...

hubble
Messages : 171
Inscription : 26/04/2006 - 22:55:05

Re: [News] Antarctique: T° et CO2 ont augmenté simultanément par le passé

Message par hubble » 02/03/2013 - 17:36:11

et alors ? on le sait depuis plusieurs années.
En tout cas ce ne sont pas les feux humains qui sont à l'origine de l'augmentation du CO2 il y a 20'000 ans !!!
De toute façon, celà ne prouve absolument pas que la température suit le CO2: pendant les 800'000 ans qui nous précèdent, on trouve des périodes où la température monte quand le CO2 descend ou le contraire .
Mais la tendance générale montre qu'une température chaude pendant longtemps fait monter le CO2 et des températures froides font baisser le CO2, parce que les réserves de CO2 dans les océans sont 50 fois plus importantes que dans l'atmosphère et que les eaux froides stockent mieux le CO2 !!!
On sait aussi que les conditions astronomiques terrestres modifient l'ensoleillement terrestre, donc la température qui dicte le taux de CO2. On voit mal l'astronomie modifiant le taux de CO2 !!!
Maintenant, depuis 15 ans le taux de CO2 est monté à près de 400ppm alors que la température est restée stable !!!
D'autres mesures directes du CO2 ont été effectuées depuis l'année 1800, mais le GIEC les a systématiquement rejetées, par contre il accepte des documents farfelus qui disent que les glaciers himalayens fondront en 2035 !!!
Alors arrêtez de faire de la propagande pour le GIEC qui soutient un dogme et non la science !!!
:non:

Noxx
Messages : 112
Inscription : 20/08/2008 - 9:16:02

Re: [News] Antarctique: T° et CO2 ont augmenté simultanément par le passé

Message par Noxx » 02/03/2013 - 18:23:09

Le sage montre la Lune et l'imbécile regarde le dogme...
Le Giec est un conseil scientifique adossé à l'ONU. Il est le fruit de la volonté des États d'en savoir un peu plus sur le réchauffement climatique. Imaginer que ce n'est peuplé que de prosélytes irresponsables c'est faire passer les "illuminati" pour des rigolos dans la hiérarchie des complots à la mode.
Ensuite résumer quelque chose d'aussi complexe que le climat de la Terre en 3 lignes et un p'tit graphique, c'est là, la tromperie. Les modèles du Giec ne sont pas parfaits et ils le savent, mais au moins ils cherchent à savoir quand les autres affirment savoir déjà : "puisqu'on vous dit que c'est naturel, continuez comme avant et circulez il n'y a rien à voir".
Comme si il n'y avait pas des intérêts économiques puissants pour que justement on fasse comme si rien ne se passe.
On connait déjà l'impact local de nos pollutions, chercher à connaître leur impact global serait donc une "hérésie" ?
Soyons hérétique alors ;-)

Victor
Messages : 17297
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Antarctique: T° et CO2 ont augmenté simultanément par le passé

Message par Victor » 06/03/2013 - 16:36:51

en bonne logique, l'augmentation du CO², de l'ensoleillement et de la température sont corrélée mais la croissance végétale est un terme qui modère cette augmentation je vous rappelle qu'il y a eut une époque dans le passé ou la masse végétale était si importante que l'oxygène dépassait les 80% de l'atmosphère, quand on parle du CO² il faut parler de O² et arrêter de fantasmer sur le réchauffement dû au CO² que faites vous de la végétation bien sûr si on détruit les forêts ça joue sur le réchauffement global et ce n'est jamais que de la mauvaise gestion...
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Répondre