[News] L’embryogénèse dévoile le rôle du « second cerveau » dans la digestion

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17195
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] L’embryogénèse dévoile le rôle du « second cerveau » dans la digestion

Message par Adrien » 16/05/2019 - 8:00:02

Pour propulser et mélanger les aliments ingérés, l’intestin est pourvu de deux muscles entre lesquels se trouvent un réseau autonome de neurones, le « second cerveau ».

Image
Contractions se propageant dans l’intestin embryonnaire. Crédit: Nicolas ChevalierCliquez sur l'image pour accéder à l'animation
En étudiant le développement des mouvements digestifs chez l’embryon de poulet, une équipe de recherche du CNRS et de l’Université de Paris a découvert comment les neurones contrôlent les contractions des muscles nécessaires à la digestion. Alors que les premiers mouvements de l’intestin sont purement musculaires, les chercheurs ont découvert qu’une fois activé, le système nerveux intestinal coordonne ces deux muscles: lorsque le premier se contracte pour pousser les aliments, les neurones, déformés par cette action, ordonnent au second de se relâcher, ouvrant de fait le passage.

L’étude du développement embryonnaire des réflexes permet de mieux comprendre le fonctionnement des organes et les pathologies pouvant les toucher. Cette étude est publiée dans The Journal of Physiology le 15 Mai 2019.

Image
Le système nerveux de l’intestin de l’embryon aviaire à 16 jours, au stade où il commence à contrôler les contractions musculaires de l’intestin. Ce réseau de neurones est situé entre les couches musculaires circulaires et longitudinales, et coordonne celles-ci. Crédit: Nicolas Chevalier et al.Cliquez sur l'image pour accéder à l'animation
Bibliographie

Embryogenesis of the Peristaltic Reflex, insights into the myogenic to neurogenic transition of gut motility. Nicolas R. Chevalier, Nicolas Dacher, Cécile Jacques, Lucas Langlois, Chloé Guedj, Orestis Faklaris. Journal of Physiology le 15 Mai 2019.
DOI: 10.1113/JP277746.

Source: CNRS

Répondre