[News] Les femelles gorilles identifient et évitent les groupes malades

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17183
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Les femelles gorilles identifient et évitent les groupes malades

Message par Adrien » 05/09/2019 - 8:00:04

Les gorilles sont des animaux vivant en groupes sociaux dans lesquels les femelles migrent pour intégrer des « harems ». Si l’on connaissait certains facteurs déterminant leurs choix de migration, une équipe de recherche du CNRS et de l’Université de Rennes 1 vient de montrer que les femelles étaient capables d’éviter les mâles et les congénères susceptibles de transmettre la maladie de pian, qui provoque des ulcères particulièrement visibles sur la face des animaux.

En étudiant 593 gorilles pendant plus de 10 ans, les scientifiques ont observé que les femelles quittent les mâles et les groupes trop atteints pour rejoindre des groupes plus sains. Elles évitent même au maximum d’intégrer des groupes infectés. Les résultats de cette étude parue dans le numéro de septembre 2019 de la revue Ecology suggère l’apprentissage par ces animaux du caractère contagieux de la maladie et leur capacité à identifier un symptôme (la déformation de la face) comme révélateur d’une pathologie.

Image
Femelle gorille atteint de la maladie de pian
© Romane Cristescu
Bibliographie.

Disease avoidance, and breeding group age and size condition the dispersal patterns of western lowland gorilla females. Alice Baudouin, Sylvain Gatti, Florence Levréro, Céline Genton, Romane H. Cristescu, Vincent Billy, Peggy Motsch, Jean‐Sébastien Pierre, Pascaline Le Gouar, Nelly Ménard. Ecology, septembre 2019. DOI: 10.1002/ecy.2786.

Source: CNRS

Pendesinialessandro
Messages : 221
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Les femelles gorilles identifient et évitent les groupes malades

Message par Pendesinialessandro » 05/09/2019 - 10:47:11

Bonjour

Contrairement à ceux qui croient que les animaux sont « bêtes » notamment nos cousins les singes, feraient mieux de se taire et s’intéresser de près à ce que l’éthologie nous révèle……
Notamment l’exemple (non unique) du gorille Koko, (mort en 2018) célèbre pour la maîtrise d’environ 2000 mots anglais, Il jouait littéralement avec le sens des mots.
Si, par exemple, on lui posait la question qu'est qui est « dur », il répondait sans hésitation le travail ou les pierres !.... Penny Patterson, son éducatrice, a confirmé qu’il nouait ponctuellement ses lacets avant de lui demander à qu’elle joue à lui courir après…afin qu’elle tombe….:rD

NB -L’attribution d’une conscience animale ne se fonde pas seulement sur l’anatomie. Bien qu’ils ne parlent pas, les singes peuvent être entraînés à décrire ce qu’ils voient en appuyant sur les touches d’un clavier d’ordinateur. De nombreuses expériences de ce type suggèrent qu’ils éprouvent des sensations subjectives semblables aux nôtres. Une fois entraîné avec des images normales, l’animal peut être testé avec des images masquées, les mêmes qui servent à évaluer la prise de conscience chez l’homme. Toutes ces études convergent : les singes perçoivent les illusions visuelles de la même manière que nous. Lorsqu’on leur montre deux images différentes à chaque œil, ils « disent » faire l’expérience de la rivalité binoculaire. En effet, bien que le stimulus soit fixe, ils appuient en alternance sur les touches pour indiquer qu’ils perçoivent tantôt l’une et tantôt l’autre. Leur perception consciente des images ne cesse d’alterner, au même rythme que la notre. ;)

Victor
Messages : 17082
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Les femelles gorilles identifient et évitent les groupes malades

Message par Victor » 05/09/2019 - 15:07:21

Ce que vous dites là, c'était une des choses que ma professeur d'anglais, elle abordait dans ses cours d'anglais,
cela dans les années 1975-1976, avec une femelle chimpanzé Washoe, qu'une dame américaine, elle avait apprivoisée
pour lui enseigner un vocabulaire anglais donc plus ou moins humain, donc ce n'est pas vraiment récent ...
La question que je me pose est ce que ce genre d'études ont-elles évoluées
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Répondre