[News] Les réseaux cérébraux à l’origine de la conscience de soi enfin identifiés

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Isabelle
Messages : 13555
Inscription : 02/09/2004 - 10:49:47

[News] Les réseaux cérébraux à l’origine de la conscience de soi enfin identifiés

Message par Isabelle » 21/09/2019 - 14:00:17

D’où vient la conscience de son propre corps ? C’est l’étude de cerveaux lésés qui permet aujourd’hui de montrer qu’être conscient de ses mouvements nécessite la contribution conjointe de 3 réseaux cérébraux. L’un est responsable de la surveillance sensorimotrice, les deux autre...
Vous devez être connecté sur le forum pour lire cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

Pendesinialessandro
Messages : 265
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Les réseaux cérébraux à l’origine de la conscience de soi enfin identifiés

Message par Pendesinialessandro » 22/09/2019 - 7:35:01

Bonjour
…... L’étude fine de ces lésions a montré que l’anosognosie pour l’hémiplégie se produit lors de la déconnexion simultanée de 3 réseaux…..Dit l’article

Quelques précisions :
Les troubles en lien avec la conscience comprennent l’héminégligence (la prise de conscience d’une moitié de l’espace, généralement la gauche), l’aboulie (incapacité d’initier toute action volontaire), le mutisme akinétique (défaut de production spontanée du langage parlé, alors que la répétition est fréquemment intacte), l’anosognosie et le déficit de mémoire « autonoétique » (l’incapacité de se souvenir de ses propres pensées).
- Nous n’avons jamais vraiment accès aux tréfonds de notre être. Nous restons dans l’ignorance des vraies raisons, inconscientes, de nos comportements, et cela nous empêche de les prédire, dès que nous sortons de la routine des activités quotidiennes. La maxime grecque : « Connais-toi toi-même », lorsqu’elle s’applique aux détails de nos comportements, décisions, actes n’est qu’un idéal inaccessible.
Notre moi n’est qu’une base de données imparfaite, formatée selon les mêmes règles que notre connaissance des autres, donc pétrie de zones d’ombre, de malentendus et d’aveuglement.... :yxt:

P.S. –« Aucun appareil d’imagerie cérébrale –affirme Stanislas Dehaene- ne visualisera (probablement) jamais les décharges des neurones que contient le cerveau humain au moment où il accède à la conscience -et même s’il le pouvait, nous ni comprendrions pratiquement rien ». Seule une théorie mathématique peut expliquer comment le mental se réduit au neuronal. Il n’existe aucun « moi » qui contemple le théâtre de la conscience : c’est le théâtre lui-même qui constitue le mécanisme du « moi ». ;)

Répondre