[News] Pour protéger votre cerveau, ne soyez pas (trop) aimables

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Isabelle
Messages : 13557
Inscription : 02/09/2004 - 10:49:47

[News] Pour protéger votre cerveau, ne soyez pas (trop) aimables

Message par Isabelle » 15/03/2020 - 14:00:27

Grâce à l’imagerie cérébrale, une équipe de l’Université de Genève et des HUG montrent que les personnes âgées au caractère bien trempé sont mieux protégées que les autres contre la maladie d’Alzheimer. La maladie d’Alzheimer, principale cause de démence chez les personnes âgées, est une maladie neurodégénérative due à la destruction irréversible des réseaux neuronaux dans certaines structures cérébrales affectant notamment la mémoire. Si certains facteurs de risque sont connus, comme l’hypertension ou le diabète, le rôle potentiel de facteurs non biologiques commence à émerger. Des scientifiques de l’Université de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux...
Vous devez être connecté pour lire la suite de cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

Pendesinialessandro
Messages : 270
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Pour protéger votre cerveau, ne soyez pas (trop) aimables

Message par Pendesinialessandro » 15/03/2020 - 18:28:49

Bonjour
……..les personnes peu agréables mais dotées d'une curiosité naturelle et peu conformistes montrent une meilleure préservation des régions du cerveau qui s'atrophient habituellement, tant dans le vieillissement normal que dans la maladie d'Alzheimer……

Paradoxalement, PLUS ON SE SERT DE SON CERVEAU préférablement d’une façon diversifiée, MOINS IL S'USE ! C’est la règle d’Or…..

…..on savait déjà que le désir d'apprendre et l'intérêt pour le monde qui nous entoure protègent du vieillissement cérébral". Mais pourquoi ? Quels sont les mécanismes biologiques à l'oeuvre ?.....

Loin de moi de comparer le fonctionnement cérébral à celui d’un muscle, cependant serait-il absurde de voir une certaine similitude entre l’atrophie musculaire et celle de certains réseaux neuronaux, notamment l’hippocampe(s) qui est la première structure cérébrale à être touchée ?
Les bienfaits d'une activité physique régulière sur l'organisme et sur le cerveau ne sont plus à démontrer. Il est certain que le manque d’exercice physique, la mal bouffe etc... favorisent l’atrophie des muscles ; pouvons-nous extrapoler et imaginer que des réseaux du cerveau insuffisamment stimulés, et mal ou insuffisamment alimentés par carence –ou nocivité- de certaines substances (alcool, tabac, sans oublier les psychotropes !), puissent vieillir ou se nécroser prématurément ?

Nous n’aurons jamais de marqueurs biologiques capables de nous aider à différencier le trouble normal du trouble mental aussi longtemps que nous ne comprendrons pas les innombrables mécanismes à l’origine des différentes formes de pathologies. Nous réaliserons sans doute les premières avancées importantes dans ce domaine quand nous serons capables de mettre sur pied les premiers essais cliniques sur la maladie d’Alzheimer, probablement d’ici quelques années.
L’impossibilité de procéder à des examens biologiques constitue un véritable handicap pour la psychiatrie. Cela signifie que nos diagnostics reposent sur des appréciations subjectives, donc sujettes à l’erreur et susceptibles de fluctuer au gré des caprices ou des modes. Cela revient, par exemple, à diagnostiquer une pneumonie sans pouvoir donner les moyens de vérifier par des analyses quel est le virus ou la bactérie à l’origine de l’infection pulmonaire….
NB : Parmi les signes probables qui annoncent l’apparition de l’Alzheimer il y a aussi la perte du goût et de l’odorat. ;)

Philos
Messages : 2
Inscription : 10/01/2020 - 18:56:27
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Pour protéger votre cerveau, ne soyez pas (trop) aimables

Message par Philos » 24/03/2020 - 17:04:25

L'hypothèse d'un lien causal entre la personnalité et la maladie d'Alzheimer via un ou des traits de caractère particuliers, est hautement intéressante. Mes recherches sur la personnalité m'incitent à penser que ses fondements sont d'abord génétiques. La configuration de la personnalité se maintient toute la vie, hormis quelques assouplissements qui tiennent à des expositions spécifiques à l'environnement. Mais ces altérations restent en conformité avec la personnalité de base. En d'autres mots, la personnalité de base ou génétique ne se plierait pas à un changement qui lui est étranger. Si cela est vrai des modifications du comportement, cela est sans doute plus vraisemblable encore d'une condition morbide dont les assises sont biologiques. Mais cela ne signifie pas non plus qu'il est impossible d'améliorer le sort des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer à l'aide d'une intervention appropriée. À mon sens, vous mettez le doigt sur une relation hors norme, mais Ô combien intéressante. Merci du partage.

protagoras

Re: [News] Pour protéger votre cerveau, ne soyez pas (trop) aimables

Message par protagoras » 25/03/2020 - 8:41:34

Bonjour,
Une remarque toute simple :
Il me semble que la psychiatrie ne présentera de l'intérêt que lorsque nous saurons comment fonctionne EXACTEMENT le cerveau. C'est loin d'être le cas.
Comment savoir réparer quoi que ce soit si on se sait pas comment ça fonctionne ?
Il semble bien que les recherches sur le fonctionnement du cerveau se limitent à une approche essentiellement phénoménologique.
Ce n'est pas suffisant !
Donneriez vous le moteur de votre voiture à réparer à une personne n'ayant qu'une vague idée de son fonctionnement ?
De plus, comparons donc la différence de complexité entre un moteur de voiture et le cerveau !

Répondre