[News] Rétro 1933: Recettes de la Vie Pratique (XX)

Les sciences et techniques du passé...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Rétro 1933: Recettes de la Vie Pratique (XX)

Message par Michel » 24/06/2012 - 0:00:04

La news rétro de ce dimanche nous propose des astuces pratiques du siècle dernier.

Avertissement: Cette news rétro retranscrit des connaissances scientifiques, techniques ou autres de 1933, et contient donc volontairement les arguments, incertitudes ou erreurs d'époque.

Pour enlever le vieux mastic adhérent aux fenêtre

C'est une opération qu'il est quelquefois nécessaire de faire quand une vitre est cassée et qu'on veut en détacher les morceaux de mastic qui la retienne çà et là à son encadrement; plus souvent encore quand le mastic s'est détaché par place, qu'on veut en remettre du frais et que de vieux morceaux durcis restent obstinément attachés à la vitre et font craindre un éclat si on les enlève sans précaution.


Image


Le vrai remède , dans un cas comme dans l'autre, est d'amollir le vieux mastic de façon à pouvoir l'enlever facilement avec une raclette. Or, pour amollir ce mastic, il suffit de faire couler dessus quelques gouttes d'acide sulfurique, l'huile de vitriol du commerce. Comme le mastic est constitué surtout par du blanc d'Espagne, qui n'est qu'un carbonate de chaux, l'acide dissout la partie dure et rend le mastic assez mou pour être détaché comme s'il était frais.

Le seul inconvénient de cette recette est l'emploi toujours un peu dangereux de l'acide sulfurique dont la causticité peut atteindre les vêtements ou les mains. On s'en servira donc en le mettant dans un flacon dont le bouchon sera traversé d'un petit tube de verre, par exemple un compte-gouttes.

Pour aviver les limes émoussées

Pour aviver les limes émoussées on recommande généralement de les plonger dans l'acide nitrique (eau-forte) et le conseil est bon, à condition toutefois de ne pas négliger certains détails, ce qu'on fait trop souvent.


Image


Donc, quand vous aurez nettoyé la lime à l'aide d'une brosse dure avec de l'eau chaude et de la potasse, plongez-la dans l'acide pendant quelques secondes. Mais ayez soin dès que vous l'en aurez retirée de l'essuyer immédiatement en la frottant sur un linge bien tendu. En opérant ainsi il ne restera d'acide que dans les creux de la lime, là où il faut que le liquide agisse, et nullement sur les arêtes où l'acide n'a rien à faire. L'action de l'acide a pour but de reconstituer les creux diminués par l'usure; en la faisant porter également sur les arêtes, on ne creuse rien du tout.

Au bout de deux heures, et même davantage si la lime est d'importance, lavez-la dans l'eau pure avec une brosse. Si la lime a deux ou trois faces, l’opération doit être répétée pour chacune d'entre elles.

De cette explication il résulte que seules les limes-outils, celles qui offrent des creux profonds et des arêtes vives, peuvent être soumises à ce traitement. Quant aux autres, les limes à ongles par exemple, c'est un travail sans résultat.


Illustration: Almanach Hachette 1933

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9628
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Rétro 1933: Recettes de la Vie Pratique (XX)

Message par cisou9 » 25/06/2012 - 9:37:03

:_salut: Huile de vitriol et eau forte, il y avait longtemps que je n'avais plus vu ces termes. :houla:
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Répondre