[News] Rétro 1933: Recettes de la Vie Pratique (XXI)

Les sciences et techniques du passé...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Rétro 1933: Recettes de la Vie Pratique (XXI)

Message par Michel » 01/07/2012 - 0:00:03

La news rétro de ce dimanche nous propose des astuces pratiques du siècle dernier.

Avertissement: Cette news rétro retranscrit des connaissances scientifiques, techniques ou autres de 1933, et contient donc volontairement les arguments, incertitudes ou erreurs d'époque.

Pour mesurer la vitesse d'un arbre de transmisssion

Pour mesurer très exactement la vitesse d'un arbre de transmission il existe des instruments spéciaux dont l'emploi n'est pas absolument indispensable si on peut se contenter d'une mesure approximative. Dans ce cas, il suffit en effet d'être muni d'une montre à secondes et d'un crayon.


Image


Le crayon est appliqué contre l'arbre qui tourne et déplacé légèrement suivant l'axe de l'arbre, de manière que le trait qu'il y dessine décrive une suite de spirales d'hélice. Après avoir gardé le contact entre l'arbre et le crayon pendant par exemple dix secondes, on compte le nombre de spires décrites sur l'arbre: il représente le nombre de tours faits par l'arbre pendant ces dix secondes.

Supposons que le nombre de spires soit de 25: la vitesse de l'arbre de transmission est égale à 25 divisé par 10 et multiplié par 60 si on veut avoir la vitesse mesurée en tours par minutes. Soit ici 150 tours / minute.

Les spires peuvent être aussi rapprochées ou aussi écartées qu'on le voudra, le temps que met le crayon pour décrire une spire entière étant le même que celui que met l'arbre pour faire un tour complet.


Pour réparer la plaque fendue d'une cuisinière

Comme une cuisinière dont la plaque supérieure est fendue continue à rendre sensiblement les mêmes services, on hésite à la faire remplacer parce que la dépense est forte. On oublie trop souvent que par cette fente se dégage de l'oxyde de carbone qui peut être très dangereux pour "l'usagère" et lui causer progressivement des malaises inexpliqués.


Image


Or cette fuite, on peut la boucher, la mastiquer avec le mélange suivant: mâchefer pilé et passé dans une passoire fine; sel de cuisine égrugé et employé en poids égal à celui du mâchefer; colle de pâte assez épaisse pour que le mélange atteigne à la consistance du mastic ordinaire. Et en voici l'emploi:

Quand la cuisinière sera allumée et que la plaque sera bien chaude aux abords de la fente, bouchez cette fente avec le mastic. Après refroidissement du fourneau la fente doit avoir disparu complètement ou tout au moins ne laisser qu'une ligne au lieu de l'écartement qui existait auparavant. S'il n'en était pas ainsi, recommencez l'opération et vous obtiendrez le résultat désiré, ce qui ne saurait tarder. Si l'opération a été bien menée, l'obturation de la fente peut résister plusieurs mois aux effets de la chaleur.


Illustration: Almanach Hachette 1933

Répondre