Le vol de l'aigle

Les autres sciences et techniques...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
macland
Messages : 4747
Inscription : 06/08/2005 - 10:44:31
Localisation : Ile de France

Le vol de l'aigle

Message par macland » 06/11/2017 - 8:45:26

Voici un vol d'aigle du haut du gratte-ciel le plus haut du monde avec son maître qui l'attend au sol. L'aigle a été équipé d'une caméra et libéré du haut de la tour Burj Khalifa à 828 mètres d'altitude à Dubaï.
L'aigle n'a aucune idée où est son entraîneur qui est debout sur un îlot qui ressemble à bien d'autres îles et les bâtiments de la ville. A partir de cette altitude, l'aigle reconnaît son maître de tous les autres gens. Vous pouvez le voir chercher son maître qui est complètement invisible à l'œil humain et aussi à la caméra. Une fois le maître repéré, l'oiseau rabat ses ailes et puis plonge directement vers son but.
Ce qui a surpris les experts, ce n'est pas seulement l'efficacité avec laquelle l'aigle retrouve son maître à partir de cette altitude, mais aussi la douceur de son vol sans bouger la caméra, même en cas de plongée... :bon:
L'homme est une espèce de singe qui a mal tourné!...
Si la tyrannie engendre des révoltes, le laxisme enfante l'anarchie…

passant
Messages : 5022
Inscription : 26/09/2008 - 17:07:19

Re: Le vol de l'aigle

Message par passant » 06/11/2017 - 9:28:04

Semble t-il un aigle un aigle verrait les mouvements d'un lièvre à une altitude de 2000 m, alors 800 m, facile pour l'aigle.
bonjour

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9191
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: Le vol de l'aigle

Message par cisou9 » 06/11/2017 - 11:13:06

_________________ :_salut:
Le lièvre dans une nature assez homogène ou il y a peu de mouvement.
Dans un zone urbaine beaucoup de mouvement, de choses disparates qui rendent difficile l'acquisition de la recherche. :_grat2:
De plus l'homme bouge peu sauf les bras.
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Répondre