[News] Les séries de politique-fiction alimentent le cynisme

Les autres sciences et techniques...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 23516
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Les séries de politique-fiction alimentent le cynisme

Message par Adrien » 09/05/2019 - 8:00:02

Alexandra Manoliu, qui a déposé sa thèse au Département de science politique, a fait écouter House of Cards, au ton très cynique, et The West Wing, qui présente la politique de façon plus positive, à 180 personnes qui ne connaissaient pas ces émissions. Chez les spectateurs qui avaient déjà un préjugé négatif contre les politiciens, le visionnement de House of Cards a exacerbé leur sentiment. Dans le cas de ceux qui abordaient le sujet de façon neutre, le visionnement a eu une influence mesurable sur l’apparition du cynisme. Mais on ne doit pas généraliser ces observations, que nous avons basées sur un petit nombre de répondants. De plus, il s’agissait d’é...
Vous devez être connecté pour lire la suite de cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

Pendesinialessandro
Messages : 268
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Les séries de politique-fiction alimentent le cynisme

Message par Pendesinialessandro » 09/05/2019 - 11:08:57

Bonjour
L’ordre médiatique impose en grande partie son agenda et sa vision du monde. Avec pour conséquence, par exemple, l’incapacité de nos contemporains à appréhender les phénomènes sociaux réels mais invisibles, ceux passant justement sous le radar de l’infosphère. Ce qui ne fait pas spectacle, au sens situationniste –consommation et divertissement-, a beaucoup de mal à émerger dans la conscience collective. La plupart des phénomènes criminels de « haute intensité », ceux relevant de la géopolitique, sont profondément souterrains et clandestins et n’émergent à la connaissance du grand public qu’à travers les rares accidents judiciaires. Et parce qu’ils ne sont perçus que comme des « accidents », des « faits transhumanismes divers », des « événements », ils sont vite évacués par le temps court de l’information et du divertissement qui se confondent d’ailleurs de plus en plus en info-divertissements. :rD
Nos contemporains croient naïvement que les médias révèlent le monde : en fait, ils font écran, sans mauvais jeu de mots. Car, dans nos sociétés de l’information et de la communication, le réel concret est obscurci par la réalité médiatique. Nous pouvons affirmer sans aucune hésitation que entre le « réel réel » et nous s’interpose le « réel médiatique ». :pet:
Comédie humaine quand tu nous tiens......

Répondre