[News] Vol MH370: pourquoi l'épave est-elle si dure à localiser ?

Tout ce qui vole dans les airs...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
jyb
Messages : 4206
Inscription : 05/06/2004 - 12:01:50
Localisation : Ile de France

[News] Vol MH370: pourquoi l'épave est-elle si dure à localiser ?

Message par jyb » 27/03/2014 - 12:00:07

C'est une réflexion que j'ai personnellement entendue et qui pourrait se résumer dans la question suivante : comment se fait-il qu'on puisse instantanément localiser un petit téléphone portable mais qu'on soit incapable de savoir deux semaines après où se trouve un gros porteur civil ? Si la question semble "à côté de la plaque" à priori, il est tout de même intéressant d'y répondre.

Deux opérations très différentes

Dans le langage courant, le fait de pister un téléphone, de faire une photo détaillée depuis un satellite ou de détecter un objet relève du même domaine : l'espionnage ou la surveillance. En fait, il y a trois actions distinctes qu'il convient de séparer:
- la localisation / géolocalisation
- l'observation

Cela semble juste une nuance, mais il s'agit de trois choses complètement différentes et qui ne se déroulent pas de la même manière.


Image
Radar situé sur l'aéroport de Roissy (image jyb pour Techno-Science.net)


Géolocalisation type GPS

La géolocalisation consiste à localiser un appareil. La plupart du temps, c'est l'appareil qui calcule lui même sa position avant de l'envoyer éventuellement à d'autres systèmes ou à des serveurs. c'est typiquement le cas du système GPS. Les satellites GPS ne font pas de repérage, ils se contentent d'envoyer un signal vers la Terre. C'est l'équipement "GPS" qui reçoit ces signaux qui va les interpréter afin de calculer sa position. Une fois cette position calculée, le terminal est le seul à la connaitre, sauf s'il partage cette position à d'autres via un réseau de données.

Géolocalisation via réseaux

Une autre méthode de localisation est possible via un réseau de télécommunication. C'est par exemple de cette manière qu'un téléphone non pourvu de système GPS ou dont la fonction GPS est désactivée arrive malgré tout à établir une localisation approximative. Dans ce cas, le repérage se fait via les antennes qui captent le terminal. Il est alors possible de déterminer de quelle antenne le terminal est le plus proche. Dans certains cas, la combinaison des signaux de plusieurs antennes relais permettent une localisation plus précise. Une telle localisation requiert un terminal situé dans la zone couverte du réseau de communication et un terminal qui émet.

Goniométrie radio

Il s'agit de l’ancêtre de la géolocalisation via antennes relais. Cette technique a conservé toute son efficacité et reste utilisée. Il s'agit de calculer le point ou la zone émettrice d'un signal radio en comparant le signal reçu par plusieurs antennes situées dans des zones différentes à la position déterminée. Il n'est pas alors nécessaire que l’émetteur du signal se situe dans la zone des antennes relais pour être localisé. Par contre cette technique nécessite que l'objet recherché émette des ondes avec une portée suffisante pour être reçues.

Détection radar

A l'inverse des autres techniques de localisation, la détection radar ne nécessite pas que l'objet recherché soit actif. Le principe est simple : le radar émet une onde qui rebondit sur l'objet qui se trouve sur son chemin et revient vers l’émetteur. Il est ainsi possible de déterminer une direction et une distance. La seule limite est que l'objet doit réfléchir l'onde du radar et se trouver sur la zone de couverture du radar.

Satellite d'observation

Les satellites d'observation sont parfois des outils redoutables, capables de détecter des détails de quelques centimètres... A condition de savoir où chercher. Un satellite fonctionne comme un appareil photo en orbite dont l'objectif est pointé vers la Terre. Pour qu'un cliché couvre une large zone, la précision de l'image sera faible. A l'inverse, pour avoir une bonne précision, il faut réduire la zone de couverture de l'image. Pour qu'un satellite fournisse une image précise d'un objet, il faut d'abord savoir où il se trouve !

Trouver un objet dont on ne sait rien... pas si simple

Pour résumer, quelles que soient les actions faites, même avec les technologies les plus modernes, il n'est pas possible de trouver un objet vraiment perdu. Les différentes techniques vues dans cet article montre qu'il faut :
- soit que l'objet soit actif : qu'il émette un signal,
- soit que l'on ait une connaissance préalable de la zone de recherche.

Dans le cas d'un smartphone dans un réseau de communication, les deux sont vrais : le smartphone émet et doit se trouver dans un réseau GSM. Dans le cas d'un avion, aussi gros soit-il, s'il n'émet rien et qu'il n'y a pas de connaissance préalable d'une zone de recherche, nous n'avons actuellement pas de moyen de le détecter ou de le localiser rapidement. C'est là que réside tout le problème du Boeing 777-200ER du vol MH370 une fois hors de portée des radars.

Avatar de l’utilisateur
macland
Messages : 5032
Inscription : 06/08/2005 - 10:44:31
Localisation : Ile de France

Re: [News] Vol MH370: pourquoi l'épave est-elle si dure à localiser ?

Message par macland » 27/03/2014 - 17:07:43

...une explication cohérente: http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/b ... 51815.html ... :bon:
L'homme est une espèce de singe qui a mal tourné!...
Si la tyrannie engendre des révoltes, le laxisme enfante l'anarchie…

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 657
Inscription : 08/05/2011 - 8:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] Vol MH370: pourquoi l'épave est-elle si dure à localiser ?

Message par POB » 29/03/2014 - 0:44:48

Donc, si j'ai bien compris, le fait qu'un pilote ait débranché le transpondeur ne peut avoir qu'une signification : cet acte délibéré signe un acte de piraterie.
Waahh que je suis géniale ! Nous sommes des millions à avoir eu la même idée.
Faire disparaître l'avion est en fait plus qu'un acte de piraterie, c'est surtout un attentat-suicide, destiné à tuer du monde et à faire du mal, à faire parler de ce crime, d'autant qu'en allant crasher l'avion dans les mers les plus hostiles, en dehors de toutes les routes de navigation et avec des fonds énormes, la probabilité de retrouver l'avion devenait faible et les recherches dureraient longtemps.
Mais à qui le pirate voulait-il nuire, sinon à la Malaysia ?
Quand un islamiste débile décide de se faire sauter dans un autobus pour tuer du monde, il nuit aussi à la cause qu'il croit servir, suscitant la désapprobation universelle.
Dans le cas du vol MH370, on ne sait même pas si c'est un pilote fanatique qui a fait le coup mais je suppose que si la Malaysia employait ce genre de lascar, elle ne doit pas être pressée de le chanter sur les toits.

Quelque chose me dit qu'on n'a pas fini de parler de ce vol... et de la Malaysia.
:bieres:
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

Avatar de l’utilisateur
macland
Messages : 5032
Inscription : 06/08/2005 - 10:44:31
Localisation : Ile de France

Re: [News] Vol MH370: pourquoi l'épave est-elle si dure à localiser ?

Message par macland » 29/03/2014 - 8:47:20

POB a écrit :Donc, si j'ai bien compris, le fait qu'un pilote ait débranché le transpondeur ne peut avoir qu'une signification : cet acte délibéré signe un acte de piraterie... :bieres:

...rien ne dit, pour l'instant, qu'il s'agit d'une action délibérée du (des) pilote(s) peut être sous la contrainte d'un fanatique...
Pour en dire plus, il faut attendre le résultat des analyses des enregistreurs... :bon:
L'homme est une espèce de singe qui a mal tourné!...
Si la tyrannie engendre des révoltes, le laxisme enfante l'anarchie…

fredtheone
Messages : 1
Inscription : 29/01/2015 - 17:07:06
Activité : Salarié

Re: [News] Vol MH370: pourquoi l'épave est-elle si dure à localiser ?

Message par fredtheone » 29/01/2015 - 17:11:23

Une fois que les récepteurs sont immergé,il est toujours très difficile de capter un signal. :houla:

Répondre