[Dossier] La théorie des supercordes

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
thomasson
Messages : 5
Inscription : 09/07/2011 - 11:57:44
Activité : Retraité
Localisation : annecy
Contact :

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par thomasson » 09/07/2011 - 17:50:36

:) Bonjour à tous. Je suis nouveau sur le forum. Je ne suis pas spécialiste et plutôt béotien, mais je m'intéresse aux livres et articles qui traitent de la physique quantique ou de la cosmologie et à ceux qui approchent "les limites de la connaissance"
Je me suis posé des questions sur "le problème de la mesure". Il apparaît que "la théorie" de la décohérence est un moyen élégant répondre à ce problème et permet de faire face à ce mystère de "l'effondrement" de la fonction la fonction d'onde. Mais comme le dit Hervé zwirn dans "les limites de la connaissance", le problème de la mesure est-il définitivement réglé? Pour lui, la réponse dépend en grande partie de présupposés philosophiques qu'on adopte.
En effet, selon les pères de la physique quantique, le vecteur d'état représente toute la connaissance qu'on peut avoir sur le système quantique. si la mesure qu'on peut faire sur un système apporte des restrictions à cette connaissance, cela pose tout de même une question sur la connaissance que l'homme peut avoir (quelles sont ses limites?)? Hugg Everett a bien envisagé ses mondes multiples, mais est-ce satisfaisant? En considérant l'univers, ou les univers possibles, que serait sa connaissance et la mesure qu'on pourrait en faire? Le vecteur d'état idéal de l'univers pourrait fournir sa connaissance sans avoir besoin de l'effondrement de la fonction d'onde et de la mesure?
Je me pose cette question, car je me demande quelle est la réponse que peut apporter un (ou les théories) du tout. Comment traitent-elle le problème de la mesure?
Mon questionnement est peut-être absurde? Merci si vous pouvez y répondre.
jean-michel

passant
Messages : 5031
Inscription : 26/09/2008 - 17:07:19

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par passant » 10/07/2011 - 0:31:37

thomasson a écrit :
cela pose tout de même une question sur la connaissance que l'homme peut avoir (quelles sont ses limites?)?


Me concernant je dirais qu'il n'y a pas de limite à la connaissance.

On peut dire que la connaissance est une réponse à une question mais cette question que devient-elle dans le temps? sachant que si nous sommes toujours en rapport aux choses, le contenu de ce rapport se modifie et cela en fonction de la compréhension que l'on a concernant notre rapport aux choses, d'autant que la compréhension se trouve elle-même pertubée par cette dynamique incessante du cerveau humain, qui est de proposer.
bonjour

adagio
Messages : 593
Inscription : 17/06/2007 - 19:47:05

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par adagio » 10/07/2011 - 0:41:23

Bonjour et bienvenue

T'as question n'est pas du tout absurde.
A ma connaissance nous n'avons rien encore qui expliquerait ce problème. Et cela semble difficile a effectuer dans le domaine des sciences, car la science se base sur l'observation, et de par ce fait, il doit y avoir un observateur.
Mais il existe un monde ou il n'y a pas d'observateur, la philosophie.

Pour moi la réalité, si c’était bien le sens de ta question, relève plus de la philosophie que des sciences.

Avatar de l’utilisateur
Troll
Messages : 770
Inscription : 21/05/2008 - 10:08:18
Activité : Autre

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par Troll » 10/07/2011 - 13:18:01

salut thomasson et bienvenu

@adagio, je n'ai pas compris la même chose que toi dans le questionnement de thomasson !!
Je dirais qu'il s'agit plus d'une question de techniques d'observations. Le savoir actuel est basée aussi sur des observations, donc si les techniques ne sont pas abouties, même si on peut poser des théories, elles-même ne pourront être abouties. Dans le sens de ce que je veux dire, je dirais que le LHC est un outil d'observation, un outil de mesure. Et ces nouvelles observations, plus précises que jamais, permettront aux théoriciens de continuer à se prendre le choux, de confirmer ou d'infirmer des théories en cours !!
Mais même avec un lhc et d'autres instruments, peut-on prétendre à observer toute la matière, qu'elle soit une onde ou une particule ?!!? Avons-nous tout compris, tout observé, sous tous les angles, n'a-t-on rien oublié ? ça m'étonnerait fortement :lol:
"Quand un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter.
Quand un problème n'a pas de solution, alors s'inquiéter ne sert à rien" Proverbe tibétain

Avatar de l’utilisateur
nico17
Messages : 12540
Inscription : 28/05/2008 - 13:53:45
Localisation : FRANCE

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par nico17 » 10/07/2011 - 13:35:33

Si on accepte que toutes cellules vivantes soient des phénomènes quantiques, donc dynamiques, particules par exemple, qui peuvent se retrouver à deux endroits en même temps, et bien, en tant qu'observateurs, nous avons beaucoup à apprendre!... :yxt:

Avatar de l’utilisateur
thomasson
Messages : 5
Inscription : 09/07/2011 - 11:57:44
Activité : Retraité
Localisation : annecy
Contact :

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par thomasson » 10/07/2011 - 14:11:29

Troll a écrit :salut thomasson et bienvenu

@adagio, je n'ai pas compris la même chose que toi dans le questionnement de thomasson !!
Je dirais qu'il s'agit plus d'une question de techniques d'observations. Le savoir actuel est basée aussi sur des observations, donc si les techniques ne sont pas abouties, même si on peut poser des théories, elles-même ne pourront être abouties. Dans le sens de ce que je veux dire, je dirais que le LHC est un outil d'observation, un outil de mesure. Et ces nouvelles observations, plus précises que jamais, permettront aux théoriciens de continuer à se prendre le choux, de confirmer ou d'infirmer des théories en cours !!
Mais même avec un lhc et d'autres instruments, peut-on prétendre à observer toute la matière, qu'elle soit une onde ou une particule ?!!? Avons-nous tout compris, tout observé, sous tous les angles, n'a-t-on rien oublié ? ça m'étonnerait fortement :lol:

Merci, c'est une façon que je j'aime bien de voir mon questionnement. En effet, si on limite notre connaissance à ce qu'on observe, on a bien réduit le vecteur d'onde. Au-delà, le vecteur d'onde, qui est tout ce qu'on peut connaître, n-a-il pas quelque chose de plus que toute connaissance objective, vérifiable, scientifique?... Je repense souvent à mon émerveillement quand je découvrais la nature vers l'âge de 9 ans. N'a-t-on pas une peu oublié les préceptes des premiers philosophes, pour qui l'étonnement était le point de départ de la connaissance et sans doute ce qui a permis la science? L'école de Copenhague e(et tout positivisme) dit en substance que seule importe la connaissance de ce qui est mesurable, le reste est dépourvu de sens. Certes, mais si l'émerveillement n'est pas scientifique, n'est-il pas réel? Il y a l^nu aspect dual qui me rappelle assez la dualité onde-particule et que traduit peut-être en un sens le débat Bohr-Einstein.
Au départ, mon questionnement concernait en fait le problème de la mesure et la réponse que lui apportait la théorie des cordes: le problème est-il identique dans la théorie des cordes (Les cordes n'étant pas des objets ponctuels)?.
jean-michel

Victor
Messages : 16377
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par Victor » 10/07/2011 - 14:42:19

Pour moi les théories (N.B. au pluriel) des super-cordes sont une tentatives désespérées car sans observations possibles prouvant leur validité... Des belles théorie sur le papier mais qui manquent cruellement d'expérimentateurs... Nous somme dans de la pure magie mathématique où des belle formules marchent toutes seules... Elles manquent fondamentalement d'objets réels
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

passant
Messages : 5031
Inscription : 26/09/2008 - 17:07:19

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par passant » 11/07/2011 - 9:33:38

thomasson a écrit :
je m'intéresse aux livres et articles qui traitent de la physique quantique ou de la cosmologie


Un bon plan thomasson pour Toi et pour tous Ceux qui s'intéressent à la théorie des cordes. Les cours de Gabriele Veneziano au Collège de France.

On peux visualiser ses cours sur Intrenet.

Faire sur Google: Gabriele Veneziano Collège de France.
Cliquer: Accueil particules élémentaires, gravitation et cosmologie Gabriele Veneziano.
Cliquer à droite de la page: Supports de cours. 15 dates de cours sont proposés. Le cours du 4 Février fait état du CERN et du LHC. Petit résumé écrit. En fait il en a parlé longuement (en Français avec une pointe d'accent Italien) pendant le cours.

Les supports de cours font apparaître la complexité de la Théorie des cordes. Les commentaires des nombreuses équations de la Théorie des cordes sont en anglais.

Bon courage aux lecteurs.
bonjour

Avatar de l’utilisateur
thomasson
Messages : 5
Inscription : 09/07/2011 - 11:57:44
Activité : Retraité
Localisation : annecy
Contact :

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par thomasson » 11/07/2011 - 12:02:33

Merci infiniment!
jean-michel

passant
Messages : 5031
Inscription : 26/09/2008 - 17:07:19

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par passant » 12/07/2011 - 10:03:01

thomasson a écrit :
Merci infiniment!


Ok, bonne lecture thomasson. Ce qui manque bien évidemment à la lecture des 15 cours de Veneziano c'est l'explication de chaque terme composant les équations. En effet Veneziano commente chaque terme des équations que l'on peut lire.

Lorsque l'on écoute Veneziano commenter chacun des termes une compréhension s'installe mais cette compréhension ne dure pas si l'on est pas du métier.

A regarder sur écran les différentes équations puis à entendre la voix donner sens à tous ces signes cela donne un climat particulier aux cours. On se rend compte que la pensée humaine peut être traduite en signes mais surtout qu'il ne faut pas perdre le sens des signes cela afin de garder en mémoire cette pensée.

Alors les expériences du LHC confirmeront-elles le résultat des équations ?
bonjour

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4069
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par bongo1981 » 12/07/2011 - 10:34:21

Merci pour ton commentaire passant.
Il ne faut pas se décourager à propos des cours du collège de France, ils sont surtout adressés à un public de spécialiste... J'y jèterai un oeil.

thomasson> Effectivement tu poses de très bonnes questions. La théorie de l'effondrement de la fonction d'onde est un champ actif de la recherche sur l'interprétation de la mécanique quantique.
Comme le dit Lee Smolin, une théorie du tout devra répondre à cette question, la théorie des cordes ne répond absolument pas à cette question.
Je ne sais pas si tu as lu cet ouvrage : "Rien ne va plus en physique" de Lee Smolin, mais c'est très intéressant.

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4069
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par bongo1981 » 12/07/2011 - 10:45:16

Pour répondre aux commentaires de la page 1, il est vrai que ce dossier comporte des lacunes, et quelques contre sens...

adagio
Messages : 593
Inscription : 17/06/2007 - 19:47:05

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par adagio » 23/07/2011 - 0:28:08

C'est bien philosophique !

Il n'y a aucune théorie du tout. Et d'ailleurs qu'est ce que cela veut dire ?

Une théorie qui expliquerait pourquoi je roule mes clopes avec du Drum ?
A quoi bon l’intérêt ?

Et savoir, que ce que je vois n' est peut être pas la réalité. A quoi bon ...

C'est un peu comme si je demandais a une de mes cellule, de me faire un rapport.

Nous n'avons ni contrôle sur ce qui est en dessous, et ni contrôle sur ce qui est au dessus.

Je parle en terme de sciences.

Avatar de l’utilisateur
melo
Messages : 222
Inscription : 02/10/2007 - 17:23:01

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par melo » 08/01/2014 - 5:13:44

https://www.youtube.com/watch?v=m0QzW1R ... ata_player
DÉFAUTS SPATIO TEMPORELS, THÉORIE DES CORDES ET STRUCTURE DE L'UNIVERS

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4069
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par bongo1981 » 13/01/2014 - 9:48:33

J'ai enfin eu le temps de visionner cette conférence, et je la recommande. Patrick Peter est très pédagogique, et un très bon orateur.

Cette conférence parle de défauts topologique qu'il pourrait y avoir lors de transition de phase comme une brisure spontanée de symétrie, brisure qui ne se fait pas forcément de la même façon dans tous l'espaces. Donc dans les régions où il y a une jointure de ces zones, il y a des défauts topologiques.
Ces défauts sont observables dans le fond diffus cosmologique. Peut-être Planck pourrait le révéler. Donc affaire à suivre pour cette année, où l'on attend les exploitations des données de Planck (notamment sur le mode B de la polarisation du rayonnement fossile).

Merci melo d'avoir posté le lien.

Avatar de l’utilisateur
melo
Messages : 222
Inscription : 02/10/2007 - 17:23:01

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par melo » 14/01/2014 - 18:48:03

ce qui m a surpris c est qu'il y a une analogie possible entre les tres grandes structures cosmiques au niveau de la répartition de la matière et l infiniment petit au niveau des cordes j ai trouve ça surprenant et très intéressant, si j'ai bien compris...

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4069
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par bongo1981 » 15/01/2014 - 11:02:19

En fait il n’y a pas qu’une analogie, c’est un ingrédient indispensable pour la formation même des étoiles. En effet, le modèle standard de la cosmologie est une conséquence de la relativité générale, basée sur deux postulats : l’homogénéité et l’isotropie de l’espace. Ce modèle simple permet d’expliquer l’expansion de l’univers.
Cependant, si tout est homogène, la matière ne peut s’effondrer pour former des étoiles, les étoiles ne peuvent se regrouper pour former des galaxies, et les galaxies ne peuvent se regrouper pour former des amas.

Donc l’homogénéité et l’isotropie de l’espace sont vraies à partir d’une échelle. Par contre il faut pouvoir expliquer les échelles plus petites, et donc l’apparition des étoiles et galaxies.
Les défauts topologies pourraient être une explication.

Avatar de l’utilisateur
thomasson
Messages : 5
Inscription : 09/07/2011 - 11:57:44
Activité : Retraité
Localisation : annecy
Contact :

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par thomasson » 15/01/2014 - 18:18:50

bongo1981 a écrit :Merci pour ton commentaire passant.
Il ne faut pas se décourager à propos des cours du collège de France, ils sont surtout adressés à un public de spécialiste... J'y jèterai un oeil.

thomasson> Effectivement tu poses de très bonnes questions. La théorie de l'effondrement de la fonction d'onde est un champ actif de la recherche sur l'interprétation de la mécanique quantique.
Comme le dit Lee Smolin, une théorie du tout devra répondre à cette question, la théorie des cordes ne répond absolument pas à cette question.
Je ne sais pas si tu as lu cet ouvrage : "Rien ne va plus en physique" de Lee Smolin, mais c'est très intéressant.


J'ai effectivement lu le livre de Lee Smolin. Il es très intéressant. Mais depuis, je ne vois plus dnas les livres qui paraissent de progrès apparents dans cette réflexion. Merci!
jean-michel

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4069
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Re: [Dossier] La théorie des supercordes

Message par bongo1981 » 21/01/2014 - 10:29:34

Les recherches sont assez actives dans ce domaine. Pour cela il suffit de voir le nombre d'article paru depuis janvier dans cette section :
http://arxiv.org/archive/quant-ph
213.
En 2013, il y a eu environ 300 articles par mois paru sur ce sujet, et ça peut toucher l'informatique quantique, ou la cryptographie.

Quant aux avancées fondamentales, les progrès sont lents, comme toute recherche fondamentale. Tu peux voir que depuis Alain Aspect, et les inégalités de Bell, il y a eu la gomme quantique de Scully, et les inégalités de Leggett (qui excluent toute théorie raisonnable basée sur des variables cachées non locales), ces inégalités sont plus fortes que celles de Bell qui excluent seulement les variables cachées locales.

Répondre