Impulsion lumineuse plus rapide que "c".

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Victor
Messages : 17543
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité

Message par Victor » 27/02/2007 - 14:36:53

Diffusion tu raisonnes comme un chimiste, de la matière qui se répands tandis que conduction, ça a plus à voir avec les fameux phonons qui transmettent l'énergie de vibration des cristaux qu'est la chaleur...

Avatar de l’utilisateur
fffred
Messages : 1538
Inscription : 10/06/2004 - 19:40:27
Localisation : ile de france

Message par fffred » 27/02/2007 - 16:02:08

J'ai fait des amalgames : "diffusion" n'est pas approprié, c'est "conduction" de la chaleur. La diffusion est bien réservée à la diffusion de matière ou de lumière.
Pour expliquer la conduction, cela se fait effectivement par les phonons (mais pas aussi directement que ca) et par les électrons dans les conducteurs.

Et ton idée d'écrire A’.sin(k.x) ne tient pas la route : si ca diminue à un endroit, ca augmente en un autre.
je suis certain que vous croyez avoir compris ce que j'essayais de vous dire, mais êtes-vous sûr que ce que j'ai dit correspondait vraiment à ce que je voulais dire ?

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 27/02/2007 - 16:26:49

les phonons, c'est une particule de son ? :lol:
c'est encore un objet mathématique ?

Avatar de l’utilisateur
fffred
Messages : 1538
Inscription : 10/06/2004 - 19:40:27
Localisation : ile de france

Message par fffred » 27/02/2007 - 16:28:22

oui c'est plutot mathématique : il ne sont pas localisés
mais ils ont des propriétés assez ressemblantes avec celles des photons
je suis certain que vous croyez avoir compris ce que j'essayais de vous dire, mais êtes-vous sûr que ce que j'ai dit correspondait vraiment à ce que je voulais dire ?

Avatar de l’utilisateur
Ze Venerable
Messages : 1222
Inscription : 06/09/2006 - 2:20:41
Activité : Autre

Message par Ze Venerable » 27/02/2007 - 16:32:32

"si ca diminue à un endroit, ca augmente en un autre"
et c'est bien le cas, tadaaaaaaaaa :D


MODIF
wikipedia parle de diffusivité thermique http://fr.wikipedia.org/wiki/Diffusivit%C3%A9_thermique

Avatar de l’utilisateur
fffred
Messages : 1538
Inscription : 10/06/2004 - 19:40:27
Localisation : ile de france

Message par fffred » 27/02/2007 - 16:55:21

oui mais en fait ya différentes façons d'appeller la conductivité. C'est la même chose en fait ...
je suis certain que vous croyez avoir compris ce que j'essayais de vous dire, mais êtes-vous sûr que ce que j'ai dit correspondait vraiment à ce que je voulais dire ?

Victor
Messages : 17543
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité

Message par Victor » 27/02/2007 - 23:25:39

Tu parles conduction electrique ou thermique, ça a voir mais c'est une question de bande d'énergie du cristal

Avatar de l’utilisateur
fffred
Messages : 1538
Inscription : 10/06/2004 - 19:40:27
Localisation : ile de france

Message par fffred » 27/02/2007 - 23:26:52

bah thermique c'est de quoi on parle depuis le début ! les deux sont couplées par contre (effet seebeck nan ?)
je suis certain que vous croyez avoir compris ce que j'essayais de vous dire, mais êtes-vous sûr que ce que j'ai dit correspondait vraiment à ce que je voulais dire ?

Victor
Messages : 17543
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité

Message par Victor » 27/02/2007 - 23:33:36

oui mais il y'a des crstaux bizarres qui sont pas isotropique pour les deux entre autre le graphite conduteur électrique ou isolant selon l'axe considéré et qui est un bon conducteur isotrope de la chaleur
Dernière modification par Victor le 27/02/2007 - 23:34:49, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ze Venerable
Messages : 1222
Inscription : 06/09/2006 - 2:20:41
Activité : Autre

Message par Ze Venerable » 27/02/2007 - 23:33:38

Maulus a écrit :c'est encore un objet mathématique ?

mon point de vue actuel serait de répondre que oui, comme la vitesse ,l'energie, la viscosité , la masse, les forces...

Avatar de l’utilisateur
fffred
Messages : 1538
Inscription : 10/06/2004 - 19:40:27
Localisation : ile de france

Message par fffred » 27/02/2007 - 23:40:46

euh c'est pas vraiment le même rapport aux mathématiques ! le phonon apparait dans les équations à posteriori, alors que les exemples que tu donnes sont des définitions de base (directement mesurables) sur lesquelles on s'appuie pour échafauder des théories.
je suis certain que vous croyez avoir compris ce que j'essayais de vous dire, mais êtes-vous sûr que ce que j'ai dit correspondait vraiment à ce que je voulais dire ?

Avatar de l’utilisateur
Maulus
Messages : 4582
Inscription : 13/02/2007 - 12:07:12
Localisation : Epinal

Message par Maulus » 28/02/2007 - 10:47:23

AH ! donc on établit des hypothèses sur des objets mathématiques théorique non observés et validés ?! :siffle:
sa n'est pas très très bien professeur, très pas très bien sa !

Avatar de l’utilisateur
Ze Venerable
Messages : 1222
Inscription : 06/09/2006 - 2:20:41
Activité : Autre

Message par Ze Venerable » 28/02/2007 - 12:35:35

Ce que je veux dire, c'est qu'à mon avis (un peu extémiste...) ce sont des notions (la masse par ex n'est pas quelque chose que l'on observe directement) créées pour interpréter les observations et qu'il n'y a en somme que des modèles (on a rigoureusement aucune certitude, y compris sur la nature des choses).

Après, concernant l'acoustique, existe-t-il des observations faisant penser que l'interprétation ondulatoire est plus "réaliste" (ou en tout cas marche mieux) que celle à base de phonon? (j'en sais rien, on m'a jamais parlé de phonon à l'école)

Avatar de l’utilisateur
fffred
Messages : 1538
Inscription : 10/06/2004 - 19:40:27
Localisation : ile de france

Message par fffred » 28/02/2007 - 13:50:20

Maulus >> Bien sur ! en physique tout est basé sur des hypothèses ! comme en mathématiques d'ailleurs. La seule condition est que ce que l'on mesure y corresponde. Et comme le dit Vénérable, on a aucune idée de ce que sont "vraiment" les choses autour de nous (d'ailleurs est-ce que cela a un sens ?). On est capable en effet uniquement de développer des modèles.

Vénérable >> Les phonons ne sont pas des particules ! Ce sont des entités mathématiques fictives qui présentent des propriétés corpusculaires ressemblant à celles des photons. Mais ces propriétés sont directement tirées d'une théorie ondulatoire. Il y a quand même une grosse différence : à ma connaissance, on a jamais vu qu'un phonon était "localisé" quand on l'observe, alors qu'un photon fait clairement une point sur les plaques photos par exemple. Mais il y a des propriétés assez marrantes : on peut faire une collision entre un photon et un phonon. D'ailleurs il existe plein d'autres entités comme le phonon qui sortent des calculs : polaritons, excitons, plasmons, ....
je suis certain que vous croyez avoir compris ce que j'essayais de vous dire, mais êtes-vous sûr que ce que j'ai dit correspondait vraiment à ce que je voulais dire ?

Répondre