[News] Mise à l'eau du premier "cargo à voile" allemand

Ferroviaire, naval, routier, etc...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Adrien
Site Admin
Messages : 17169
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Mise à l'eau du premier "cargo à voile" allemand

Message par Adrien » 26/08/2008 - 0:00:35

Le premier cargo allemand utilisant partiellement le vent comme force motrice complémentaire a été mis à l'eau le 2 août 2008 depuis le chantier naval de la ville portuaire de Kiel.

Dénommé "E-Ship I", le navire (130 mètres de long et 22,5 mètres de large), équipé en outre d'une motorisation diesel conventionnelle (deux moteurs de 3,5MW chacun), n'est pas un voilier au sens classique du terme : la propulsion vélique ne résulte pas de l'action de voiles traditionnelles, mais de celle de 4 cylindres rotatifs verticaux de 25 mètres de haut, encore appelés "turbovoiles". Développées par le constructeur éolien allemand Enercon, ces voiles tubulaires métalliques doivent permettre, sur les longues distances, de réduire de 30% à 50% la consommation de carburant de ce "cargo hybride".


Image
Vue d'artiste du cargo E-Ship I


"Le E-Ship est pour le moment le voilier le plus moderne du monde", déclare le directeur de projet Dirk Lindenau. Le principe physique exploité est pourtant connu depuis longtemps. Inventée dans les années 1920 par Anton Flettner, la technologie utilisée fait appel à l'effet Magnus : elle exploite le vent latéral pour créer une importante dépression du coté du cylindre rotatif vers lequel on désire créer la force perpendiculaire à la turbovoile et qui entraînera le navire. En effet, au contact avec le côté du cylindre tournant dont la vitesse a le même sens que le vent latéral, la vitesse du vent augmente et donc la pression dans cette zone diminue (équation de Bernouilli), d'où l'apparition d'une force d'entraînement pointant vers cette zone. Ceci explique que les cylindres en rotation produisent une poussée longitudinale lorsque le vent souffle sur le côté. L'effet Magnus est également exploité par les joueurs de football par exemple pour la trajectoire travaillée des tirs de coups-francs. Il explique également l'effet plongeant d'une balle de ping-pong lors d'un smash.

Au début des années 1980, l'océanographe français Jacques-Yves Cousteau avait déjà équipé son navire de recherche "Alcyone" de turbovoiles d'un genre particulier. Le dernier "cargo voilier" de taille comparable à l'"E-Ship I", le "Buckau", remonte aux années 1920 : il avait traversé l'Atlantique en 1926. Econome en énergie, la technologie ne s'était pas pour autant imposée à l'époque, faute de réelle motivation économique (faibles prix des carburants) et de préoccupations climatiques. Mais aujourd'hui, la donne est différente. Selon le fondateur d'Enercon, Aloys Wobben, "le remplacement des techniques conventionnelles de production d'énergie par des technologies renouvelables doit concerner également le secteur des transports". Il est convaincu qu' "avec le E-Ship, nous allons maintenant montrer que les rotors véliques permettent de faire de grosses économies de carburant dans le domaine du transport maritime".

Le chantier naval de Lindau compte également sur l'émergence d'un marché lucratif pour les navires à turbovoile. Ce serait de plus une manière de maintenir la compétitivité de la construction navale en Allemagne, comme l'explique M. Lindenau : "Aujourd'hui, la plupart des navires standards sont construits à l'étranger. Le secteur de la construction navale en Allemagne ne pourra survivre que si nous sommes en mesure de fabriquer des navires spéciaux, qui offrent des solutions innovantes pour répondre aux défis de plus en plus urgents que posent les coûts d'exploitation croissants et le développement durable."

L'achèvement des travaux de finition sur l''E-Ship I" et sa première sortie en haute mer (à une vitesse maximale de 17,5 noeuds, soit 34km/h) afin de rejoindre son propriétaire sont prévus pour fin 2008.

Source: BE Allemagne numéro 398 (13/08/2008) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /55664.htm
Illustration: Communiqué de presse Enercon
Dernière modification par Adrien le 26/08/2008 - 16:02:08, modifié 2 fois.

JluK
Messages : 6
Inscription : 26/08/2008 - 7:06:08

Second cargo

Message par JluK » 26/08/2008 - 7:15:13

Bonjour,
Il existe déjà un cargo allemand qui est assisté par la traction éolienne, le SM Beluga, lancé en décembre et qui utilise un très grand cerf-volant. L'économie envisagée n'est ici que de 15 %.
Une question toutefois, comment l'énergie éolienne pour le déplacement des bateaux s'accommodera'-elle des champs éoliens marins ?

Avatar de l’utilisateur
macland
Messages : 4747
Inscription : 06/08/2005 - 10:44:31
Localisation : Ile de France

Message par macland » 26/08/2008 - 9:14:29

Précision: ça reprend la technique de l’Alcyone , développé par le Bureau d'études Mauric et utilisé par le Cdt Cousteau : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcyone_(bateau)
L'Alcyone est depuis le 30 mai 2008 au port de pêche de Concarneau !..
L'homme est une espèce de singe qui a mal tourné!...
Si la tyrannie engendre des révoltes, le laxisme enfante l'anarchie…

Fabou
Messages : 1
Inscription : 26/08/2008 - 10:32:02

Message par Fabou » 26/08/2008 - 10:34:42

Bonjour,
pour être précis il s'agit d'une voile de Flettner (son inventeur). Le cylindre de la Turbovoile (une marque déposée) ne tourne pas mais créé une aspiration de l'air à l'aide de ventilateurs, et nécessite d'être correctement orientée par rapport au vent pour optimiser la force de portance.

gomodo
Messages : 168
Inscription : 06/04/2006 - 14:23:19

Message par gomodo » 26/08/2008 - 11:22:09

Remarque en passant, la encore on remarque que l'utilisation de (vieille) technologie bonne pour la planète émergent UNIQUEMENT pour des raisons économique, pas pour des raisons écologiques.

Conclusion, il faut espérer que le prix de l'énergie continue d'augmenter pour que les bonne pratique s'installent.. et plus tard que les prix se maintiennent à un niveau élevé pour que les bonnes pratiques ne soient pas abandonnées.
Alunissage : Procédé technique consistant à déposer des imbéciles sur un rêve enfantin.

Avatar de l’utilisateur
Rainbow Warrior
Messages : 1
Inscription : 26/08/2008 - 11:23:33
Contact :

Message par Rainbow Warrior » 26/08/2008 - 11:27:46

Juste une petite précision, pour ne pas écorcher le nom d'une personnalité que nous admirons tous, le Commandant Jacques-Yves Cousteau.

Merci !
Onwards to the stars !

Victor
Messages : 16351
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Message par Victor » 26/08/2008 - 11:28:46

On dira jamais assez aux écologistes la réalité économique, mais pour une fois ça s'accorde, quoique j'ai un peu la nostalgie de la vieille marine à voile comme le Belem

gomodo
Messages : 168
Inscription : 06/04/2006 - 14:23:19

Message par gomodo » 26/08/2008 - 12:14:33

Hum.. si on déclare à l'inverse "On dira jamais assez aux décideurs économique la réalité écologique".. bin c'est pas faux non plus.

Mon propos n'est pas du tout politique (dans le mauvais sens du terme), il constate juste que l'utilisation de technologie propre est conditionné :
- En premier lieu pour des raisons financière.
- Eventuellement si une urgence sanitaire qui engage pénalement (donc dédommagement).
- Mais jamais de manière spontanée.

Et ceci s'applique aussi bien aux entreprises, qu'aux particuliers.. ou aux états .. et à leurs citoyens pris individuellement.
Alunissage : Procédé technique consistant à déposer des imbéciles sur un rêve enfantin.

marcmarc
Messages : 1
Inscription : 21/08/2008 - 9:09:50

Message par marcmarc » 26/08/2008 - 14:20:41

Bonjour,
Je comprends a peu près le principe de ces tubes mais faut il les entrainer en rotation non ? cela consomme donc aussi un peu d'energie ?
Ensuite si c'est tube avaient des genres de pales tout le long du tube, l'effet n'en serait il pas meilleur ?

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9198
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Message par cisou9 » 26/08/2008 - 17:22:29

Perso j'ai eu trois bateaux et c'était tous des voiliers et j'ai fais avec une partie de la Méditerranée. :siffle:
Ça c'est de l'écologie.
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Xzander
Messages : 181
Inscription : 17/06/2005 - 18:53:53
Activité : Autre

Message par Xzander » 26/08/2008 - 17:41:44

Très intéressant comme initiative, espérons que d'autres suivront.

Avatar de l’utilisateur
klinfran
Messages : 1113
Inscription : 17/12/2006 - 12:12:57

Message par klinfran » 28/08/2008 - 20:07:36

je me pose un peu la même question que marcmarc en fait, la balle de ping pong, c'est parcequ'on la fait tourner que ça aspire, même si c'était que le vent qui fournissait l'énergie, je doute que les cylindres ne rencontrent aucun frottements.

griffaurel
Messages : 132
Inscription : 02/04/2007 - 12:16:11
Activité : Ingénieur
Localisation : Nice

Message par griffaurel » 01/09/2008 - 17:35:09

Justement, s'il n'y a pas frottement dans l'air, ça ne sert à rien. C'est le même principe qu'une aile d'avion.
Sur une aile, c'est la différence de vitesse (et de trajet) entre les deux faces qui crée une différence de pression. L'aile est aspirée vers le haut. Et la trainée (résistance à l'avancement) est beaucoup plus petite que la portance.

Sur la surface de ces tubes en rotation, la présence de vent provoque une variation de vitesse et de pression. La force de propulsion est perpendiculaire à la direction du vent apparent ( En négligeant la trainée ). Donc ça ne sert à rien par vent de face ou arrière , il faut tirer des bords. La variation de vitesse est toujours le même et dépend de la vitesse de rotation mais la variation de pression augmente avec le carré de la vitesse du vent. Plus ça souffle et plus ça tire fort; comme une voile.

Les principaux avantages étant un bras de levier plus faible qu'une voile sur un mât et la possibilité d'utiliser ses tubes aussi bien par vent venant plutôt de l'avant que de l'arrière. Contrairement à un foc ou un spy.

Peut-être qu'un jour on aura même plus besoin de faire tourner le tube grâce à l'aéromagnétodynamique. Mais je m'égare...
"Réfléchir à ce qu'on dit et dire ce que l'on pense n'a jamais empêché qui que ce soit de dire une connerie."

Avatar de l’utilisateur
klinfran
Messages : 1113
Inscription : 17/12/2006 - 12:12:57

Message par klinfran » 01/09/2008 - 19:04:19

merci pour ton explication, c'est donc vraiment le vent qui travaille, au fait je crois qu'on dit quand même magnétohydrodynamique pour les gaz, sinon on pourrait dire magnétoaérodynamique ou aéromagnétodynamique. ;)

ThomasR
Messages : 10
Inscription : 26/09/2008 - 10:39:52

Message par ThomasR » 01/10/2008 - 11:49:33

et d'ou vient l'energie qui fait tourner les cylindres?
J'ai du mal a croire que le rendement de ces cylindres peut etre meilleur que l'hélice qui se trouve a larriere du bateau, mais pourquoi pas, si les chiffres le disent...

Répondre