[News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par Michel » 14/11/2009 - 0:00:19

Une étude révolutionnaire portant sur 500 étoiles, parmi lesquelles 70 sont entourées de planètes, a permis de révéler le lien entre le « mystère du Lithium » observé depuis longtemps dans le Soleil et la présence de planètes. En utilisant HARPS, le très fameux spectrographe de l’ESO, une équipe d’astronomes a mis en évidence que les étoiles semblables au Soleil hébergeant des planètes ont détruit leur lithium beaucoup plus efficacement que les étoiles sans planètes. Cette découverte n’apporte pas seulement un éclairage sur le manque de lithium de notre étoile, elle offre également aux astronomes une méthode très efficace pour découvrir des étoiles avec de...
Vous devez être connecté pour lire la suite de cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

Avatar de l’utilisateur
kaliscot
Messages : 227
Inscription : 23/05/2008 - 13:20:45

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par kaliscot » 14/11/2009 - 9:40:36

C'est plutôt une bonne nouvelle pour les chasseur de planetes !!

N'y aurait-il pas moyen de reprogrammer les satellites Corot et Kepler dans ce sens pour une recherche plus fructueuse ?
Ou n'ont-ils pas les outils adéquats ?
" Et vive le Rock 'n' Roll !!! "
Zefram Cochrane

Aldaux
Messages : 74
Inscription : 14/11/2009 - 10:29:53
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par Aldaux » 14/11/2009 - 10:47:18

Comment un cortège de planètes pourrait-il influer sur les réactions thermonucléaires à l'intérieur de l'étoile ? Cela me semble une idée aberrante.
Une piste qui me paraît plus intéressante tient aux conditions physiques de la formation d'un système stellaire, avec ou sans planètes. "Logiquement", les éléments les plus lourds du nuage proto-stellaire doivent tomber vers le centre, du fait de la gravité, ce qui laisse a priori davantage de Lithium dans la périphérie du nuage, donc dans les planétésimaux en formation éventuelle, ce qui induit ipso facto une plus grande concentration de Lithium dans les étoiles sans planètes... mais quid du vent stellaire, qui expulse davantage les éléments légers que les éléments lourds dans le nuage résiduel lors de l'allumage des réactions thermonucléaires... qui produisent du Lithium ?
L'esprit scientifique se forme à l'école du doute.

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10119
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par cisou9 » 14/11/2009 - 11:12:08

mais quid du vent stellaire, qui expulse davantage les éléments légers que les éléments lourds

:_salut: Heu oui mais H2 est plus léger que le lithium. :)
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

marc guerrin
Messages : 3
Inscription : 14/11/2009 - 11:43:38
Activité : Autre

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par marc guerrin » 14/11/2009 - 11:50:36

il serait interessant de savoir quelle est le pourcentage _parmi les etoiles semblables a la notre_ de celles qui manquent de Lithium.
Si jamais il y a une relation directe, peut etre que ça nous donnerait une idée de la rareté (ou de la banalité )des exoplanètes dans notre galaxie.

basstemperature

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par basstemperature » 14/11/2009 - 15:01:01

c'est quand meme étonnant que des scientifiques estiment que le lien est fait sur une comparaison plutot limitée de population d'étoile ...

a peine 500 étoiles, et dont 70 repercutent le phénomène ... c'est peu, statistiquement pour en faire une preuve scientifique de lien, surtout que si on ne comprend pas dans le processus après comment le fait d'avoir des planètes réduits le taux de lithium dans l'étoile alors la ...

On a vu la science bien plus tatillonne et exigeante en statistique sur des quantités pour faire des liens "évidents" ...

qui nous dit que 70 étoiles s'est suffisant pour que ce ne soit pas un simple hasard ? et ses étoiles, sont elles suffisament éparses a travers la galaxie et non localisées dans une meme région ?

moi j'aurais plutôt pensé a la piste : des quantités de lithium déja disponible a la contraction du nuage ... 70 étoiles ce n'est je pense pas suffisant pour éviter de chercher une autre piste comme une répartition des éléments pouvant faire défaut a telle époque qui en a suvi ceci pour les étoiles qui en sont issus

vermath
Messages : 1
Inscription : 14/11/2009 - 17:59:53
Activité : Ingénieur

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par vermath » 14/11/2009 - 18:03:18

"Le Soleil manque de lithium car il héberge des planètes."

Ou encore le soleil héberge des planètes parce qu'il manque de lithium, voire même les deux sont la consequences d'une racine commune qu'il faut découvrir
Il est vrai que les conclusions sont vite tirées.

Avatar de l’utilisateur
Troll
Messages : 770
Inscription : 21/05/2008 - 10:08:18
Activité : Autre

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par Troll » 14/11/2009 - 19:15:16

Mais il existe encore une autre solution.............

Mode troll ouvert

Edition spéciale
-- ......tendre notre envoyé spécial.....Bob, c'est à vous....
" Oui, alors, c'est encore l'attente, ici, en directe de....j'aurais tendance à dire la Terre.....Comme vous le voyez, ici c'est l'agitation la plus complète. On ne sait toujours pas quand va avoir lieu la conférence de presse. Ce qui est sur, c'est que c'est une histoire d'extra terrestre avec un danger de soumission économique. Ensuite, il y a toutes sortes de spéculations qui circulent, même les plus excentriques.... "on nous pillerait tout le lithium du système solaire", voilà ce que j'ai entendu dans l'aile réservée aux scientifiques. Car, vous l'aurez compris, l'heure n'est déjà plus de savoir si les E.T existent ou pas, même si certains font de la résistance et crient au complot mondiale de désinformation !! La sécurité est intervenue pour embarquer les frères Capilotrakdanov, mais il y a eu des troubles partout, Il y a maintenant l'armée gardant les portes du sénat.........."

Mode troll fermé
"Quand un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter.
Quand un problème n'a pas de solution, alors s'inquiéter ne sert à rien" Proverbe tibétain

Avatar de l’utilisateur
JNem19
Messages : 387
Inscription : 30/10/2008 - 5:19:46

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par JNem19 » 15/11/2009 - 15:40:46

Il faudra confirmer sur un plus grand échantillon mais le fait semble avéré. Un premier point est que la "teneur en lithium" n'est
que le résultat d'une mesure de ce taux dans la photosphère (500km d'épaisseur). On n'a aucune raison de penser que c'est le reflet de la teneur de l'étoile en cet élément. Ensuite il faut savoir qu'on peut en théorie fabriquer ou détruire du lithium, via les multiples mécanismeshttp://fr.wikipedia.org/wiki/Radioactivit%C3%A9 de la radioactivité surtout si des éléments lourds se retrouvent en surface de l'étoile (des impacts de grosses planètes par ex qui une fois "dedans" ne sont plus autour (lapallissade). Il serait intéressant de connaître la teneur en béryllium et bore de ces atmosphères d'étoiles et même les rapports isotopiques du lithium, béryllium et bore (indicatif des mécanismes leur ayant donné naissance).
C'est peut-être au-delà (encore) de la capacité de nos spectroscopes.
Une méthode empirique pour faire le tri des cibles vaut mieux qu'une prospection au hasard. Si on montre qu'en plus de la corrélation il y a causalité et qu'on l'explique ce sera un grand moment, mais en attendant on avancera un peu plus vite dans la détection des exosystèmes planétaires. Pas belle la vie ?...

Avatar de l’utilisateur
kaliscot
Messages : 227
Inscription : 23/05/2008 - 13:20:45

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par kaliscot » 15/11/2009 - 23:25:05

Carrément.
C'est en tâtonnant qu'on avance.
Si ca fonctionne, tant mieux, et on aura bien le temps par la suite de comprendre pourquoi ceci implique cela ou vice versa et inversement.
Ça me dit toujours pas si une mise à jour de Corot et Kepler pourrai être d'actualité, du coup.
" Et vive le Rock 'n' Roll !!! "
Zefram Cochrane

Avatar de l’utilisateur
JNem19
Messages : 387
Inscription : 30/10/2008 - 5:19:46

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par JNem19 » 16/11/2009 - 8:47:46

Pas de MAJ pour ces deux satellites, car ce sont essentiellement des photomètres spatiaux. Il faut d'ailleurs de grands collecteurs pour disperser ensuite la lumière et voir les raies caractéristiques des éléments. Eux se contentent d'analyser les variations de la courbe de lumière en fonction du temps avec une bonne résolution temporelle. On fera ces études au sol avec les meilleurs télescopes et spectrographes (souvent des joujous de plusieurs tonnes et de grande dimension). Leur concept est différent de celui de la détection des vitesses radiales où là on mesure le décalage de la lumière de l'étoile et donc on a besoin d'un spectrographe.

Bap2703
Messages : 309
Inscription : 08/11/2007 - 11:25:45

Re: [News] Les exoplanètes percent le mystère de la curieuse chimie du Soleil

Message par Bap2703 » 16/11/2009 - 14:12:45

Pour ceux qui voudraient l'explication vu que la nouvelle ne la donne pas...

Déjà la vraie source c'est la publication (on va pas très loin avec juste "eso"...)

La publication dit que le Lithium est ordinairement rejeté vers l'extérieur de l'étoile.
Maintenant les étoiles froides ramènent le lithium vers le coeur de l'étoile car leur zone convective s'enfonce profondément dans l'étoile : là où il y a effectivement la réaction de fusion, et donc "transformation" du lithium en d'autres éléments.
Les étoiles chaudes ont une zone convective plus fine qui ne permet pas au lithium de descendre suffisamment profond : il reste dans une région où il ne fait pas assez chaud pour le fusionner (enfin pas aussi efficacement).

Note : on ne parle ici que de petites étoiles qui ont la zone convective à l'extérieur et la zone radiative à l'intérieur.


L'étude montre une corrélation lithium/planète, la raison proposée serait que les planètes perturbent la zone convective et en gros favorise le mélange du lithium qui peut donc aller se faire fusionner tranquillement dans les zones profondes et chaudes.
Deux explications sont avancées pour ce mélange plus efficace :
- augmentation du moment angulaire de l'étoile lorsque l'orbite des planètes se rapproche de l'étoile.
- augmentation de la différence de vitesse de rotation entre la zone radiative et la zone convective lorsque l'étoile est entouré par un disque de matière tournant lentement.

Répondre