[News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Adrien
Site Admin
Messages : 17186
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par Adrien » 09/05/2011 - 12:00:28

Des recherches mathématiques menées par Allan Widom à la Northeastern University de Boston ont permis de mettre à jour un mécanisme éventuel qui permettrait à l'ADN bactérien de produire des signaux radioélectriques. Cette "preuve théorique" expliquerait les résultats obtenus en 2009 par le professeur Luc Montagnier, biologiste et virologue, co-lauréat du Prix Nobel pour la découverte du virus du VIH.

Les études de L. Montagnier avaient fait l'objet de nombreuses controverses, la plupart des chercheurs ayant nié les résultats, car aucune explication sur le mécanisme qui engendre les ondes radioélectriques n'avait été trouvée, c'est désormais fait ! Cette nouvelle découverte devrait attiser les esprits sur ce débat qui n'est apparemment pas clos.

Comment l'ADN bactérien peut émettre des ondes électromagnétiques ?

L'ADN bactérien forme souvent une boucle circulaire et le déplacement d'électrons libres autour de cette boucle pourrait produire différents niveaux d'énergie. Les fréquences de transition entre ces niveaux d'énergie, lorsque ceux-ci sont modélisés comme dans l'étude présente, montrent des signaux de radiodiffusion de 0,5, 1 et 1,5 kilohertz. Ces fréquences correspondent aux mêmes fréquences mesurées et publiées dans des études menées par Luc Montagnier en 2009.


Image
Représentation d'une section de la double hélice d'ADN


Retour sur les travaux de Luc Montagnier et l'origine des ondes magnétiques

En 2009, avec la parution de deux articles, Luc Montagnier avance une nouvelle théorie : celle des ondes magnétiques. Tout d'abord, un peu d'histoire : l'une des plus grandes controverses du monde scientifique est initiée par un article publié par l'équipe du médecin et immunologiste Jacques Benveniste dans la revue Nature de juin 1988. L'étude publiée conclut que la dégranulation des basophiles a été activée grâce aux anticorps IgE alors que ces derniers sont dilués à tel point, que statistiquement aucun n'est présent dans la solution : cette découverte est appelée "la mémoire de l'eau". L'hypothèse repose sur le concept que l'eau, une fois en contact avec des molécules, conserve une empreinte des propriétés des molécules bien qu'il n'y ait statistiquement plus aucune molécule dans l'eau.

Les résultats obtenus provoquent un retentissement important et les expériences, refaites par d'autres équipes n'aboutissent à aucun résultat. En juillet 1988, après contre-enquête, la conclusion est que : "Le phénomène décrit n'est pas reproductible au sens habituel du terme. Il n'existe pas d'arguments solides pour affirmer que l'anticorps à haute dilution garde une activité biologique, et que l'idée que l'on puisse imprimer dans l'eau la mémoire de solutés y ayant transité est aussi inutile que fantaisiste".

En 2009, Luc Montagnier publie lui aussi des articles concernant les propriétés de l'eau face à des molécules fortement diluées. Ainsi, il déclare qu'après filtration et donc élimination totale du pathogène (Mycoplasma pireus) présent dans le sang des patients atteints du SIDA, le mycoplasme réapparait une vingtaine de jours plus tard. Il attribue alors ces résultats à la mémoire de l'eau. En ce qui concerne la production d'ondes magnétiques par l'ADN, L. Montagnier affirme que l'ADN bactérien produit des changements structurels dans l'eau, qui persistent lors de dilutions élevées, et qui conduisent à des signaux électromagnétiques.

Le manque d'explications concernant la source exacte de ces signaux électromagnétiques de la part de Montagnier relance la controverse sur les travaux de Benveniste. Il s'exile alors en décembre 2010 à Shanghaï, à l'âge de 78 ans, afin de poursuivre ses recherches.

Conclusion

Aujourd'hui, certains scientifiques doutent de la valeur de l'étude mathématique qui apporte une explication sur l'émission d'ondes électromagnétiques par l'ADN bactérien, d'autres remettent aussi en cause les résultats obtenus en 2009 par L. Montagnier. Des travaux plus poussés seront donc nécessaires afin de convaincre la communauté scientifique de la mémoire de l'eau et de l'émission d'ondes électromagnétiques par l'ADN bactérien. Luc Montagnier, lui, s'exclame à la fin d'une conférence en 2007 : "Absence of evidence is not evidence of absence, Carl Sagan".

Source: BE Etats-Unis numéro 246 (6/05/2011) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /66692.htm

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10073
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par cisou9 » 09/05/2011 - 18:42:56

:_salut:
montrent des signaux de radiodiffusion de 0,5, 1 et 1,5 kilohertz.

De 0,5 KHz à 1,5 KHz on est plus dans le domaine des fréquences audio que radiodiffusion, soit 500 Hz à 1500 Hz.

Cependant on peut admettre que c'est une onde électromagnétique basse fréquence. ;)
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Victor
Messages : 17119
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par Victor » 09/05/2011 - 19:21:45

Est ce qu'on a le droit de douter de ces expériences ? J'ai de gros problèmes avec les émissions réception des bactéries... Si c'est possible ... je ne sais pas si c'est démontrable et tel que c'est fait dans cet article comment parler du processus d'émission/réception ? Y a-t-il des cavités résonantes accordées et pourquoi ne parler que du vivant ?
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Avatar de l’utilisateur
Spirit of Nicopol
Messages : 570
Inscription : 07/06/2009 - 15:23:54
Activité : Etudiant
Localisation : France

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par Spirit of Nicopol » 09/05/2011 - 20:05:31

SI c'est vrai, y'a plus qu'a monter des "centrales d'ADN" et produire de l'énergie "non polluante" :lol:

Victor
Messages : 17119
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par Victor » 10/05/2011 - 11:00:07

En soi la notion démission/réception d'onde est liée à la structure des molécules et on utilise ce phénomène pour l'étude et transformation de la matière... ce n'est pas vraiment neuf cette news sinon qu'il y a des ondes liées à une très grosse molécule comme l'ADN...
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Avatar de l’utilisateur
StarDreamer
Messages : 1165
Inscription : 07/03/2006 - 15:55:14
Contact :

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par StarDreamer » 10/05/2011 - 13:05:24

Ce qui est important, dans cette news, c'est que des phénomènes bizarres, telle la "mémoire de l'eau" pourraient être bien réels, quoique difficilement observables et reproductibles.
Les tenants et aboutissants sont peut-être totalement différents de ce que l'intuition et la modélisation théorique pourraient laisser à penser, mais il semblerait bien que quelque chose se cache là derrière. Beaucoup d'observations laissent à penser qu'il y a des choses intéressantes là derrière, et j'aurais toujours pensé que les scientifiques investigueraient plus ce sujet, mais il semble y avoir un tabou sur le sujet -sûrement à cause de l'affaire "Benveniste" que je qualifierais de guerre de mandarins à l'époque, et qui a engendré tout une idéologie théologique autour du sujet depuis.

Pourtant, si les cellules émettaient des ondes, et qu'on puisse les discriminer, je n'ose imaginer toutes les applications médicales qui pourraient en découler, surtout pour les diagnostic (un scanner pour détecter telle ou telle bacterie pathogène ? le rêve !).

PS: tout ceci me rappelle les principes cellulaires bateaux "clé-serrure" qu'on apprenait en cours de biologie ; et le monde scientifique s'est finalement demandé comment les cellules arrivaient à se retrouver dans un flux sanguin ou un organisme à distance, une fois qu'ils ont découvert que ces cellules ne se touchaient même pas ! (ne me demandez pas plus de détails, car ces cours et les news scientifiques qui vont avec datent de très très longtemps, et je suis loin d'être un pro en biologie).
En tout cas, il me semble que Benvéniste avait parlé, à l'époque, de communication radio entre cellules, via son processus de mémoire de l'eau.

Reumain.
Messages : 566
Inscription : 16/12/2008 - 20:43:35
Activité : Salarié
Localisation : Liège (BE)

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par Reumain. » 10/05/2011 - 14:43:35

Oui enfin, les travaux de Benveniste ne sont pas reproductibles et les tentatives d'obtenir des résultats concluants devant des experts ont échouées.
La mémoire de l'eau est, actuellement, de la science-fiction.
Personnellement, j'ai du mal à croire que de l'eau soit capable de garder l'empreinte magnétique d'une molécule. Sinon, comment expliquer le fait que de l'eau qui a été en contact avec des milliers de substances différentes n'en garde pas les propriétés ?

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10073
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par cisou9 » 10/05/2011 - 18:31:27

:_salut:
Luc Montagnier est quand même une sommité scientifique, je ne me vois pas mettre sa parole en doute. :)
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Victor
Messages : 17119
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par Victor » 11/05/2011 - 13:45:54

Là ça n'a rien de la science et c'est de la théologie... Et on croit ou on ne croit pas... Personnellement je doute encore qu'on puisses valider le concept homéopathique c'est toutes la science depuis Avogadro et ses moles finies de composants chimiques par quantité de matière, et Rutherford et son atome qui seraient à revoir...
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais : Cherche encore !

Avatar de l’utilisateur
franckpiton
Messages : 1068
Inscription : 31/10/2009 - 16:10:17
Activité : Autre
Localisation : Limoges

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par franckpiton » 11/05/2011 - 23:03:26

Pourrait on m'expliquer ce que cette découverte a comme rapport avec la "mémoire de l'eau" et les travaux de Benveniste, j'ai pas bien comprit en lisant l'article.

Merci
lorsque quelqu'un s'exprime, et que l'on ne comprend pas ce qu'il dit, c'est qu'il est bête. Et moi je ne peux pas être bête. Je suis douanier...

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5064
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par buck » 12/05/2011 - 9:19:46

si tu considere l'eau comme un milieu ferromagnetique, alors il serait possible qu'elle garde en memoire une information du a un champs electromagnetique. Si les molecules sont capables de delivrer un champs alors l'eau peut le capter et le garder en memoire.
Voila pour le lien avec l'article
Sauf que vu les dillutions (tu prends ton echantillon et tu le mets dans 9fois son volume en eau (ou 10) puis tu en prends un dizieme auquel tu rajoutes 9 fois le volume en eau, dont tu reprends 1/10... tu repetes l'operation jusqu'a 36 fois c'est a dire que l'echantillon final contient (1/10)^36 de l'eau initiale.) c'est tellement dillue qu'il n'y a plus de molecules de depart statistiquement (relation avec le nombre d'avogadro : Si N(X) désigne le nombre d'entités X d'un échantillon donné, et si n(X) désigne la quantité de matière d'entités X du même échantillon, on obtient la relation n(X)=N(X)/Na et Na=6e23mol-1 en gros la proba d'avoir une molecule d'eau est de 1/10^13 ...)
A moins d'introduire un transfert d'information qui n'a jamais ete prouve.
"Le soleil, avec toutes ces planetes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de murir une grappe de raisin, comme s'il n'y avait rien de plus important. " Galilee

Avatar de l’utilisateur
franckpiton
Messages : 1068
Inscription : 31/10/2009 - 16:10:17
Activité : Autre
Localisation : Limoges

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par franckpiton » 12/05/2011 - 22:07:52

buck a écrit :si tu considere l'eau comme un milieu ferromagnetique, alors il serait possible qu'elle garde en memoire une information du a un champs electromagnetique.


Sera tu un assez bon vulgarisateur pour pouvoir m'en dire plus ? Pour les dilutions, j'ai pigé.

Merci pour la réponse et merci d'avance pour la prochaine.
lorsque quelqu'un s'exprime, et que l'on ne comprend pas ce qu'il dit, c'est qu'il est bête. Et moi je ne peux pas être bête. Je suis douanier...

Avatar de l’utilisateur
buck
Messages : 5064
Inscription : 02/12/2006 - 13:22:55
Activité : Ingénieur
Localisation : Graz

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par buck » 13/05/2011 - 9:33:05

alors voyons voir mes souvenirs de fac.
Alors un milieu ferromagnetique est un milieu qui a la possibilite de garder des aimantation apres avoir ete aimante (ferro car je crois que tous ont une base de fer ou de la gamme du fer).
Alors pourquoi ils ont cette particularite? a la base le milieu comporte plein de zones qui ont un petit champs magnetique (suffisament petit pour que la force du champs magnetique soit plus faible que les forces de van der valls, coulombienne , coulage d'enveloppe elecronique... forces qui maintiennent des corps ensemble)
Pour te representer ce mileu imagine un carrelage et place des aiguilles dessus qui te donne la direction du champs pour chaque carreau, et aucune ne va dans le meme sens au depart.
Sous l'action d'un courant (la circulation d'electrons emet un champs electromagnetique) ou un champs (electro)magnetique on force toutes les aiguilles a aller dans la meme direction. En fonction du materiau initial ce forcage peut rester indefiniment ou partir de suite (je ne sais plus trop pourquoi).


Si tu considere l'eau comme un milieu qui a cette capacite il serait possible qu'elle garde cette empreinte

Sauf que:
Ca n'a ete observe pour des solides pas pour des liquides (ils gardent une coherence tant qu'ils sont soumis au champs, apres comme les atomes roulent les uns sur les autres la composante champs magnetique disparait)
Bon ok la glace peut etre ?

Et pour des composes ferreux (Fe, Co Ni) donc pas pour H2O seulement.
Ou alors ca voudrait dire que l'effet est tres tres fin pas discernable avec nos moyens de mesures (pkoi pas)

Mais ca combine avec les dilutions , la possibilite que ca soit exact n'est certes pas nulle, mais extremenent faible


Voila j'espere avoir ete assez clair ;)
"Le soleil, avec toutes ces planetes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de murir une grappe de raisin, comme s'il n'y avait rien de plus important. " Galilee

Avatar de l’utilisateur
franckpiton
Messages : 1068
Inscription : 31/10/2009 - 16:10:17
Activité : Autre
Localisation : Limoges

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par franckpiton » 13/05/2011 - 20:42:43

Parfaitement!

Merci
lorsque quelqu'un s'exprime, et que l'on ne comprend pas ce qu'il dit, c'est qu'il est bête. Et moi je ne peux pas être bête. Je suis douanier...

karlzz
Messages : 63
Inscription : 03/02/2009 - 4:59:30
Localisation : sud de la France

Re: [News] Les bactéries peuvent-elles engendrer des ondes magnétiques ?

Message par karlzz » 23/06/2011 - 4:20:35

Une expérience de Benveniste aurait été d’être capable de numériser l’effet électromagnétique d’une molécule active (en l’occurrence une acétylcholine agissant sur des cœurs de lapins), et de l’envoyer par internet. Le labo récepteur était équipé (faiblement car on lui avait coupé tous les crédits ou presque) pour récupérer l’info et activer de l’eau pour la rendre presque aussi efficace que la molécule mère.
Il pensait qu’on pourrait ainsi résoudre pas mal de problèmes de transport et de disponibilité de médicaments. Une sorte de virtualisation des médicaments.
Il existerait aussi certaines conditions pour que l’eau garde ses propriétés de simulation, par exemple pas d’agitation excessive, pas d’ajout de sels, si je me rappelle bien.
Qu’une expérience qui remet beaucoup de choses en questions soit soumise à bien plus de vérifications que la normale, c’est une réaction compréhensible. Mais il y a plusieurs conséquences à ce genre de survérification qu’il ne faudrait pas oublier: en donnant une réponse globale et résumée, elle efface les premiers résultats toujours difficiles à démontrer (Benveniste, en bon chercheur classique et académique, n’avait jamais vécu cette surenchère pour ses autres travaux). Et elle imprime dans les médias et l’opinion une sorte de jugement définitif sur lequel il n’est pas facile de revenir, même si plus tard les expériences commencent à être de plus en plus connues et pratiquées. (Par exemple, d’autres labos avaient réussi les expériences initiales, mais sans être en majorité par rapport à ceux qui avaient échoué).
pourquoi pas?

Répondre