[News] Le cerveau des parfumeurs se modifie en fonction de leur expérience

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 14:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Le cerveau des parfumeurs se modifie en fonction de leur expérience

Message par Michel » 15/12/2012 - 12:00:10

Les aires cérébrales associées à l'olfaction sont plus développées chez les parfumeurs professionnels que chez le « commun des mortels ». En outre, plus ces experts ont une longue carrière derrière eux, plus grande est la quantité de matière grise dans leurs aires olfactives. Ce nouvel e...
Vous devez être connecté sur le forum pour lire cette actualité et voir ses photos/vidéos.
Se connecter | Créer un compte

alessandro pendesini
Messages : 438
Inscription : 12/12/2010 - 11:50:39
Activité : Retraité

Re: [News] Le cerveau des parfumeurs se modifie en fonction de leur expérience

Message par alessandro pendesini » 15/12/2012 - 16:54:00

Bonjour
Oserais-je affirmer que la fonction ne crée pas l’organe, mais le développe ?
L’expérience olfactive (et pas seulement) vécue par le sujet, modifie l’organisation des ses circuits. Seules les connexions fonctionnelles restent relativement stables -ou augmentent si fortement stimulées dans le temps (les études décrites dans cet articles le confirment)- les autres si elles restent inactives (pas stimulées) dégénèrent.
Contrairement à certaines croyances, les neurones continuent à se multiplier à l’âge adulte chez l’homme dans des régions (noyaux) du bulbe olfactif (responsable de l’odorat), ainsi que de l’hippocampe (épicentre de la mémoire et apprentissage) !

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10119
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Le cerveau des parfumeurs se modifie en fonction de leur expérience

Message par cisou9 » 15/12/2012 - 17:36:37

:_salut:
Ces résultats rappellent les modifications structurales observées chez d'autres types d'experts comme les musiciens, les sportifs, les personnes multilingues, les mathématiciens, ou les chauffeurs de taxi. Tous ces spécialistes réorganisent et surdéveloppent des aires cérébrales spécifiques à leur expertise. L'extraordinaire capacité du cerveau à s'adapter à la demande environnementale et à se réorganiser avec l'expérience semble être sans limite.

C'est ce que je pensais en lisant le début de l'article. :jap:
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Répondre