[News] Comment a-t-on mesuré la vitesse de la lumière ?

Les sciences et techniques du passé...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17164
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Comment a-t-on mesuré la vitesse de la lumière ?

Message par Adrien » 21/06/2015 - 0:00:06


Image
Illustration : Benoît Gougeon
On sait aujourd'hui que le rayon de soleil qui nous chauffe la peau a été émis huit minutes auparavant par l'astre. Et que la lumière produite par l'étoile la plus proche de nous, Proxima du Centaure, a mis quatre ans avant d'atteindre la Terre. Mais comment en est-on venu à établir à quelle vitesse la lumière voyage ?

C'est Galilée qui, au début du 17e siècle, fut le premier savant à s'intéresser à la vitesse de la lumière. Pour la mesurer, il demanda à l'un de ses assistants de s'éloigner de trois kilomètres. Après que Galilée eut envoyé un signal lumineux en découvrant une lanterne, l'assistant dut faire de même. L'idée de diviser la distance parcourue par le temps afin d'obtenir la vitesse était bonne, mais l'expérience échoua : la lumière se propage trop rapidement pour qu'on puisse déterminer sa vitesse sur une aussi courte distance...

Le premier à faire une approximation valable de la vitesse de la lumière fut le Danois Ole Rømer en 1676. En observant les satellites de Jupiter, il remarqua que leur occultation (ou éclipse) ne se produisait pas exactement comme le prévoyaient les tables astronomiques de Cassini. En fait, il remarqua que l'occultation du satellite le plus proche de la planète (Io) survenait avec un décalage d'une vingtaine de minutes, selon que la position de la Terre par rapport à Jupiter et au Soleil était en conjonction ou en opposition. «Rømer en déduisit que la lumière se déplaçait à une vitesse certes élevée, mais finie, c'est-à-dire une vitesse limite», explique Richard Leonelli, professeur et directeur du Département de physique de l'Université de Montréal.

Premières mesures sur terre

Puis, au fil du temps, les méthodes se sont raffinées et l'on est parvenu aux premières mesures de laboratoire. En 1849, Hippolyte Fizeau utilise une roue dentée qui tourne autour d'un axe parallèle à un faisceau lumineux, qu'il dirige vers un miroir situé à 8,6 kilomètres de distance entre Suresnes et Montmartre, à Paris. Lorsque le faisceau n'est pas arrêté par une dent de la roue, il est renvoyé par le miroir et revient vers la roue. Selon la vitesse de cette dernière, soit il passe entre deux dents, soit il est arrêté par une dent. On observe alors une éclipse pour une certaine vitesse.

Léon Foucault a perfectionné la méthode en employant deux miroirs, dont l'un fait dévier légèrement la lumière vers un autre miroir, avec une roue dentée qui tourne à 400 tours par seconde. En 1850, il démontre que la lumière se déplace moins vite dans l'eau puis, 12 ans plus tard, il évalue que la vitesse de la lumière dans l'air est de 298 000 kilomètres par seconde.

Une précision inouïe

Plus d'un siècle plus tard, grâce à l'arrivée du laser, il est établi que la vitesse de la lumière est de 299 792,46 kilomètres par seconde, et ce, avec une marge d'erreur de 20 centimètres par seconde. C'est-à-dire qu'un faisceau lumineux met trois nanosecondes pour parcourir un mètre, soit trois milliardièmes de seconde !

«Nous ne mesurons plus la vitesse de la lumière depuis le milieu des années 70, car cette valeur étalon est d'une précision telle qu'elle est considérée comme universelle», indique Richard Leonelli.

Néanmoins, celui-ci a bien voulu nous montrer comment il est possible de reproduire l'expérience dans le laboratoire du département.

À quoi cela sert-il ?

À quoi peut bien servir de connaître la vitesse de la lumière ? Les applications sont nombreuses, mais il en est une qui touche tous ceux et celles qui ont un téléphone portable muni d'un système de localisation GPS. En connaissant la vitesse des ondes électromagnétiques, qui se déplacent à la vitesse de la lumière, on peut établir à quelle distance une personne se situe par rapport aux satellites qui émettent des signaux de synchronisation : les délais captés par triangulation permettent ainsi de dire où la personne se trouve avec une précision d'une dizaine de mètres.

Source: Martin LaSalle - Université de Montréal

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9189
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Comment a-t-on mesuré la vitesse de la lumière ?

Message par cisou9 » 21/06/2015 - 15:37:52

___________ :_salut: __________
Voici une recette relevé dans Futura Science avec du fromage !!!
Le principe de la cuisson des aliments par micro-ondes est simple. Celles-ci sont émises à une fréquence de 2450 Mhz, soit 2,45 milliards d’oscillations par seconde, une valeur proche de la fréquence naturelle d’oscillation de la molécule d’eau. Sous l’action de cette radiation, les molécules d’eau qui sont polarisées, c’est-à-dire possèdent une charge positive ou négative à chacune de leurs extrémités, se mettent à tourner rapidement de sorte qu’elles se heurtent entre elles et s’échauffent. L’énergie électromagnétique émise par le four est donc absorbée par l’eau, et convertie en chaleur.
La fréquence matérialisée dans le fromage

Prenons donc une assiette, et disposons-y une ligne de fromage râpé. Glissons ensuite cette assiette dans le four, en prenant soin de désenclencher le dispositif "plateau tournant", et allumons celui-ci à puissance moyenne durant une quinzaine de secondes.

Qu’observons-nous alors ? Le fromage a fondu irrégulièrement, présentant des couples de creux et de bosses (système d'ondes stationnaire) séparés d'une dizaine de centimètres de crête à crête. Très exactement de 12 cm, ce qui correspond à la longueur d’onde de l’appareil.

Il n’y a plus qu’à multiplier cette valeur par la fréquence de 2.450.000.000 Hz, et on obtient 294.000.000 m.s-1, soit approximativement la vitesse de la lumière (299 792 458 m.s-1). Amusant et inoffensif. Et il vous reste le fromage. Bon appétit !
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Victor
Messages : 16351
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Comment a-t-on mesuré la vitesse de la lumière ?

Message par Victor » 21/06/2015 - 16:32:21

Le fromage fondu dans un four micro-onde pour calculer la vitesse de la lumière, ça c'est de la physique,
Je ne sais pas trop si le fromage, il a bien la forme d'une onde stationnaire mais l'expérience est rigolote
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

philouze
Messages : 206
Inscription : 08/03/2009 - 17:24:37

Re: [News] Comment a-t-on mesuré la vitesse de la lumière ?

Message par philouze » 22/06/2015 - 13:56:16

Sympa le chercheur (Richard Leonelli) , et technique efficace.
Pour le coup de la roue dentée, je n'aurais jamais cru qu'on puisse avoir une mesure aussi incroyablement précise (0,3% d'erreur) aussi tôt dans l'histoire, on imagine cette mesure bien plus tardive !
on imagine que la vitesse réelle avait été calculée d'une manière ou d'une autre au tout début du XXème siècle pas avant

Victor
Messages : 16351
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Comment a-t-on mesuré la vitesse de la lumière ?

Message par Victor » 22/06/2015 - 14:23:05

Le problème qu'avait les gens de l'époque c'était d'avoir des sources lumineuses suffisamment puissante et de focaliser la lumière à l'infini pour avoir des faisceaux parallèles, déjà avec les feux et lentilles des phares, on savait faire des choses sur de grandes distances disons 30 km, l'optique de Fresnel ça doit dater des années 1820 la première lentille de Fresnel a été mise en service en 1822 au phare de Cordouan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lentille_de_Fresnel
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Répondre