[News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17164
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par Adrien » 23/02/2018 - 0:00:10


Image
Entre 25% et 35% des femmes souffrent d'insomnie au moment de la ménopause, une prévalence deux à trois fois plus élevée que celle observée dans la population en général. Il existe une approche simple pour améliorer le sommeil des femmes ménopausées aux prises avec des bouffées de chaleur

L'insomnie compte parmi les problèmes les plus courants au moment de la ménopause, notamment en raison des bouffées de chaleur qui tirent les femmes de leur sommeil et les laissent en nage. Bonne nouvelle pour toutes celles qui doivent composer avec ces crises nocturnes, le meilleur traitement pour améliorer la qualité de leur sommeil est une thérapie facilement applicable qui repose sur des changements d'habitudes de vie et de croyances par rapport au sommeil. Voilà ce qui se dégage d'une étude publiée dans la revue Sleep par une équipe formée de 12 chercheurs américains et du professeur Charles Morin, de l'École de psychologie et du Centre de recherche CERVO.

Entre 25% et 35% des femmes souffrent d'insomnie au moment de la ménopause, une prévalence deux à trois fois plus élevée que celle observée dans la population en général, rappelle Charles Morin. Les flambées de température corporelle provoquées par les changements hormonaux y sont pour quelque chose, mais elles n'expliquent pas toute l'histoire. «Nos travaux montrent que les bouffées de chaleur surviennent parfois après le réveil, précise le chercheur. Par ailleurs, il se peut que ces manifestations physiologiques soient un élément déclencheur de l'insomnie, mais que des facteurs psychologiques contribuent à son maintien. Se réveiller en sueur au milieu de la nuit en se disant qu'il faut absolument se rendormir parce qu'une grosse journée de travail nous attend dans quelques heures crée un contexte propice aux pensées négatives et au cercle infernal de l'anxiété et de l'insomnie.»

Le professeur Morin et ses collaborateurs ont comparé l'efficacité de sept approches contre les bouffées de chaleur et l'insomnie testées chez 546 femmes. Les participantes souffraient d'insomnie modérée (un score de plus de 12 sur l'échelle de sévérité de l'insomnie qui va de 0 à 28) et elles avaient au moins 14 bouffées de chaleur par semaine. Les traitements testés pendant 8 à 12 semaines comprenaient la prise d'oméga-3, d'hormone 17-bêta-estradiol ou de deux antidépresseurs prescrits contre les bouffées de chaleur. Les tests ont aussi porté sur trois approches non pharmacologiques, soit l'activité physique, le yoga et la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) contre l'insomnie.

Les analyses des chercheurs révèlent que toutes les approches, sauf la prise d'oméga-3, produisent une certaine amélioration de la qualité du sommeil. La palme de l'efficacité revient toutefois à la TCC qui a réduit de 5,2 points de l'indice de sévérité de l'insomnie. À titre comparatif, l'activité physique et l'antidépresseur venlafaxine (Effexor), qui viennent au 2e et au 3e rang sur le plan de l'efficacité, ont produit une baisse de 2,2 points. «Après 8 semaines de traitement, 70% des participantes du groupe TCC étaient considérées en rémission d'insomnie, précise le professeur Morin. L'intervention n'a pas eu d'effet sur le nombre de bouffées de chaleur, mais elle a réduit leur degré d'interférence avec les activités quotidiennes.»

Développée en bonne partie par l'équipe de Charles Morin au cours des trois dernières décennies, la TCC attaque l'insomnie sur deux fronts. D'une part, elle encourage un changement des croyances liées au sommeil, par exemple qu'il est nécessaire de dormir huit heures chaque nuit pour être en forme et en santé. D'autre part, elle vise à instaurer des habitudes de vie propices au sommeil telles qu'aller se coucher uniquement lorsqu'on se sent fatigué, utiliser le lit exclusivement pour dormir, se lever si le sommeil ne vient pas après 20 minutes, et sauter du lit à la même heure chaque matin, peu importe le nombre d'heures dormies la nuit précédente. Les études menées sur la TCC indiquent qu'elle atténue la gravité de l'insomnie chez 80% des sujets, incluant une rémission dans 60% des cas.

Malheureusement, déplore le professeur Morin, l'insomnie est le parent pauvre des troubles du sommeil et les personnes qui en souffrent sortent souvent du cabinet du médecin avec une prescription de somnifères. «Pourtant, en 2016, l'American College of Physicians a reconnu que la TCC devrait être le premier traitement recommandé aux personnes qui souffrent d'insomnie, souligne-t-il. Au Québec, pour profiter des avantages de la TCC dans des délais raisonnables, il faut consulter des psychologues qui pratiquent en clinique privée et payer de sa poche.»

Le professeur Morin et la doctorante Orlane Ballot poursuivent des travaux sur l'insomnie au moment de la ménopause et ils sont à la recherche de participantes de 45 à 55 ans avec ou sans problème de sommeil.

Entre 25% et 35% des femmes souffrent d'insomnie au moment de la ménopause, une prévalence deux à trois fois plus élevée que celle observée dans la population en général.

Source: Jean Hamann - Université Laval

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 592
Inscription : 08/05/2011 - 8:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par POB » 23/02/2018 - 9:16:18

Ce genre d'étude ma fait toujours rigoler en même temps que je le déplore.
Ou l'art d'enfoncer des portes ouvertes.
L'insomnie peut se traiter ponctuellement avec un somnifère mais on s'y habitue si vite qu'on a ensuite un sommeil de mauvaise qualité.
A éviter, donc. Tout le monde le sait.
Les bouffées de chaleur c'est une vraie vacherie au moment de la ménopause (j'en sais quelque chose) et il y a un remède simple : le THS (traitement hormonal substitutif) qui, si prescrit par un médecin compétent capable de le doser correctement, va régler la question. L'inconvénient du THS c'est de devoir être suivi tout le reste de l'existence.
Bien dosé, cela peut peut aussi éviter l'ostéoporose.

Une autre piste que les chercheurs n'ont pas suivi c'est de prescrire un THS pour transsexuels femme -> homme, les hommes n'étant pas sujets (et pour cause) aux bouffées de chaleur de la ménopause. :D
Les transsexuelles homme -> femme rencontrent ce problème bien avant la chirurgie, en même temps que d'autres liés au traitement anti-androgénique. Il faut alors définir un traitement hormonal approprié, et tous les cas sont différents.
On mesure l'importance cruciale du suivi par un endocrinologue compétent.

Une fois évacuée la question hormonale, il peut encore y avoir pas mal de causes à l'insomnie et à ma connaissance la meilleure façon de bien dormir est de pratiquer une activité sportive régulière et de manger léger le soir.
C'est mieux que tous les médicaments.
La fatigue physique est favorable au sommeil, la fatigue nerveuse est favorable à l'insomnie.
Quand j'étais en prépa, avec une charge de travail énorme, j'avais résolu un problème d'insomnie de façon radicale avec un bouquin de Marcel Proust. Je n'avais jamais pu lire plus de deux pages sans piquer du nez.
Les "Jeunes filles en fleur", je recommande.
Cela doit marcher avec pas mal d'autres auteurs réputés "géniaux", la Littérature française n'en manque pas.

L'étude ne précise pas non plus qu'il est naturel de moins dormir en prenant de l'âge (encore une porte ouverte) ce qui n'induit pas un sommeil de mauvaise qualité.
Je fais des jaloux avec ma faculté de pouvoir m'endormir en quelques secondes, n'importe où et n'importe quand, et de me réveiller aussi facilement, prête à repartir pour un autre cycle d'activité. Un THS bien dosé par le meilleur endocrinologue de Paris m'a libérée des bouffées de chaleur, que je retrouve parfois quand j'ai été négligente.
:bieres: (une bonne cuite fait aussi dormir mais l'étude ne le recommande pas)
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9195
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par cisou9 » 23/02/2018 - 10:05:36

_______________ :_salut:
utiliser le lit exclusivement pour dormir
Mon épouse l'utilisait aussi pour autre chose avec mon aide car c'est l'endroit le plus adéquat et le plus génial pour le faire_!!____ :lol:
Et après pas besoin de somnifères. ____ :_grat2: ____
J'ai une grande facilité pour m'endormir devant la télé donc je vais au lit et là cette facilité a disparu ! ___ :_grat: ___
Ça ne veux pas dire que je fais de l'insomnie.
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Pendesinialessandro
Messages : 174
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par Pendesinialessandro » 23/02/2018 - 12:45:48

Bonjour
….. « Malheureusement, déplore le professeur Morin, l'insomnie est le parent pauvre des troubles du sommeil et les personnes qui en souffrent sortent souvent du cabinet du médecin avec une prescription de somnifères. «Pourtant, en 2016, l'American College of Physicians a reconnu que la TCC devrait être le premier traitement recommandé aux personnes qui souffrent d'insomnie, souligne-t-il. Au Québec, pour profiter des avantages de la TCC dans des délais raisonnables, il faut consulter des psychologues qui pratiquent en clinique privée et payer de sa poche.»….Dit justement cet excellent article ! :clapclap:
Mais l’industrie pharmaceutique en décide –avec arrogance et sans aucun scrupule- tout autrement !
La rentabilité sur la vente des « médicaments » est le seul et unique objectif qui s’avère surtout efficace avec la majorité des politiciens de se monde : les deux font la paire….
Rationalité ou folie humaine ? :grrr:
NB Il faut aussi admettre que certaines personnes (l’histoire est là pour nous le rappeler !), dorment de 3 à 6 heures sur 24, par exemple, sans qu’elles aient d’inconvénients handicapants relevables !

Pendesinialessandro
Messages : 174
Inscription : 04/08/2015 - 11:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par Pendesinialessandro » 23/02/2018 - 12:47:14

errata corrige
de Ce monde ! sorry

Victor
Messages : 16351
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par Victor » 23/02/2018 - 14:56:13

Je me suis aperçus avec le temps qui passe que le sommeil,
c'était la meilleure solution à mes problèmes psychiques
et cela en dehors des prises de médicament
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9195
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par cisou9 » 24/02/2018 - 11:32:03

______________ :_salut:
TTC
Ne pas confondre avec Toutes Taxes Comprises !! :lol: ____________ :lol3: ____________
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Victor
Messages : 16351
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par Victor » 24/02/2018 - 12:01:48

Tu es vraiment dyslexique le truc que tu cites c'est TCC pas TTC
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9195
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Une bouffée d'air frais contre l'insomnie

Message par cisou9 » 24/02/2018 - 18:04:22

_____________ :_salut:
Exact ! J'ai fait une faute de frappe et j'ai commenté ma faute ! TCC
Mea culpa, mea maxima culpa...... :jap: __________
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Répondre