[News] Des technologies télématiques pour nous guider sur des routes européennes plus intelligentes

Ferroviaire, naval, routier, etc...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 805
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Des technologies télématiques pour nous guider sur des routes européennes plus intelligentes

Message par Redbran » 12/04/2018 - 12:00:21


Image
©Techno-Science.net
Si nous voulons des villes vraiment intelligentes, nos systèmes de transport devront être plus rentables, plus sûrs et durables. Peut-être faudra-t-il avant tout les intégrer davantage, comme le montre le projet MFDS financé par l’UE.

L’objectif déclaré de l’initiative «Transports intelligents, verts et intégrés» de l’UE est de construire un système de transport européen qui soit «résilient, efficace en termes de ressources, respectueux du climat et de l’environnement, sûr et harmonieux pour le bénéfice de tous les citoyens, de l’économie et de la société».

Pour y contribuer, le projet MFDS financé par l’UE a mis au point un système de transport intelligent polyvalent et abordable assurant plusieurs fonctions, notamment la détection des cas de conduite à contresens, la détection des embouteillages, le comptage des véhicules par catégorie de véhicule et la comptabilisation des places de parking. L’innovation fondamentale du MFDS est la capacité du système à exécuter ses fonctions simultanément, tout en restant peu coûteux à l’achat et à l’installation, ainsi qu’en fonctionnant avec une énergie minimale. L’étude de faisabilité du projet a démontré l’intérêt du système pour plusieurs marchés de l’UE.

Au-delà des solutions les plus modernes

Un système de détection multifonction (MFDS) standard se compose de six postes de délimitation qui répartissent un champ radio sécurisé sur le trajet cible, en détectant et classant les objets avec une précision de 100 %. Le système peut être placé à l’entrée et à la sortie des parkings ou sur les autoroutes, pour communiquer les informations des véhicules à un portail web en temps réel. Au-delà de la catégorisation, les capteurs innovants permettent au système de détecter la direction, la taille et la vitesse des véhicules. Cet aspect s’est avéré le plus difficile du MFDS, comme le rappelle M. Dennis Dorn, coordinateur du projet: «Le défi a consisté à développer de nouveaux capteurs capables de détecter et de classer le trafic avec suffisamment de précision pour satisfaire aux normes et certifications requises.»

Les données recueillies par MFDS peuvent être consultées de manière centralisée sur le portail web ou redistribuées de manière sécurisée via des interfaces et le Cloud aux automobilistes ou aux autorités compétentes. Le système peut être intégré aux poteaux de guidage ou bornes actuels, ce qui rend l’installation plus économique et plus harmonieuse.

Au cours de la phase 1 du projet, qui s’est clôturée récemment, l’équipe a effectué une étude de faisabilité. L’étude de marché qui a suivi, intégrant les commentaires des clients, a ouvert la voie à la création d’une nouvelle société (S-Tec GmbH) et à la phase 2. La phase 2 identifiera les collaborateurs stratégiques, définira la portée des exigences législatives et planifiera le travail technique et commercial de base afin d’inclure la finalisation du système pour plusieurs scénarios et marchés.

Des éléments du système ont déjà été évalués sur les pistes d’essai du ministère allemand des transports. La première application MFDS sélectionnée pour être déployée fin 2018 est la fonctionnalité de comptabilisation de parkings (sans classification). Parmi les caractéristiques supplémentaires, la phase 2 devrait voir le déploiement de la classification comptable des parkings, ainsi que la détection des cas de conduite à contresens. Comme l’explique M. Dorn, «Le dialogue avec les autorités compétentes nous a donné l’idée d’une utilisation multifonctionnelle du système, y compris le comptage des places de stationnement et de la circulation». En fin de compte, l’objectif est de déployer plus de 6 500 unités dans toute l’UE d’ici 2024.

Profiter à tous les usagers de la route

Le système peut fonctionner sur de nombreux marchés. Comme l’a résumé M. Dorn : «Le système profitera à tous les usagers de la route, avec une sécurité routière accrue, notamment sur les autoroutes, une meilleure utilisation des places de stationnement et une réduction significative des embouteillages, en reliant la gestion du trafic aux places de stationnement municipales. Chacun peut également utiliser les données pour mieux planifier la gestion des ressources, des autorités dans le cadre du déploiement de personnel aux chauffeurs de camions qui planifient leur heure de pause.» Il existe également des marchés commerciaux, par exemple avec l’offre d’espaces de stationnement pour les stades ou les espaces d’exposition.

Pour rendre ces avantages tangibles, l’équipe s’efforce de relever un certain nombre de défis. Le système doit d’abord être développé et testé, en particulier pour le marché public, ce qui signifie qu’il faut tester la technologie innovante des capteurs, au cœur du système, pour garantir la fiabilité quelles que soient les conditions météorologiques. Cette étape permettra ensuite de passer à la production et à l’assemblage du système.

Pour plus d'information voir:
projet MFDS

Source: © Union européenne, [2018] / CORDIS

Répondre