[News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Tout ce qui vole dans les airs...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 1006
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Message par Redbran » 02/09/2018 - 12:00:33


Image
©NAVISAS
L’espace aérien est de plus en plus utilisé par tous les types de véhicules, des avions de ligne commerciaux aux drones. Une initiative de l’UE s’est intéressée à la façon dont les petits aéronefs qui n’ont généralement pas accès aux systèmes de navigation conventionnels pourraient trouver des solutions de positionnement, de navigation et de synchronisation (APNT) alternatifs.

L’espace aérien est une ressource limitée. Les systèmes de navigation par satellite sont essentiels à la gestion du ciel pour les véhicules aériens, tels que les jets commerciaux ou militaires, les petits avions, les hélicoptères, les montgolfières et les drones. En cas de panne de ces systèmes, les systèmes de navigation actuels ne pourront pas y faire face. De surcroît, les véhicules aériens sans pilote, tels que les drones et les avions très légers, n’ont généralement pas accès à l’équipement des systèmes de navigation standard en raison de contraintes de coût, de taille ou de consommation d’énergie. Le projet financé par l’UE NAVISAS s’est intéressé à la manière de fournir des solutions APNT pour appuyer les petits aéronefs. «Les solutions actuelles comprennent des infrastructures au sol qui transmettent des signaux non satellitaires dans l’espace à l’avionique», explique André Oliveira, coordinateur du projet. «Cependant, ces solutions ne peuvent pas être utilisées par les petits aéronefs sans une reconfiguration majeure de leurs systèmes avioniques.»

Le projet NAVISAS a examiné la possibilité de fusionner plusieurs solutions de navigation en un seul progiciel facile à intégrer dans l’avion. Il a analysé plusieurs pistes de fusion technologique entre les systèmes de positionnement par satellite (GPS et GALILEO), une horloge atomique miniature (MAG), un gyroscope atomique miniature (MAG) et une vision pour des applications dans le domaine de la navigation des petits aéronefs.

Un nouvel instrument ultramoderne rentable

Le projet prévoit la fusion de deux systèmes de navigation différents à bord de l’aéronef. Cet objectif pourrait être possible en fusionnant un système global de navigation par satellite (GNSS) et une unité de mesure inertielle avancée (IMU) avec des innovations spécifiques au niveau du gyroscope qui utilisent la technologie des systèmes microélectromécaniques (MEMS). Cette approche fournira une solution plus conviviale, plus souple, plus fiable et plus précise dans un seul appareil. «NAVISAS ouvrira la voie à l’avènement d’un nouvel instrument rentable qui pourra être utilisé par les petits aéronefs pour assurer des niveaux de performance de navigation compatibles avec l’évolution de l’espace aérien et du trafic aérien», note M. Oliveira.

La fabrication des IMU basées sur les gyroscopes atomiques et les accéléromètres MEMS devrait devenir moins coûteuse. En d’autres termes, la solution NAVISAS a la capacité de remplacer les systèmes inertiels certifiés de haute qualité qui utilisent des gyroscopes laser.

Les expériences menées dans le cadre du projet ont confirmé que la solution NAVISAS afficherait des performances semblables à celles des gyroscopes laser. Cette donne rend la solution plus attrayante pour les constructeurs d’avions commerciaux et ouvre le marché des systèmes inertiels haute performance aux petits avions. «Bien qu’il reste encore un long chemin à parcourir avant qu’un gyroscope atomique mature et abordable ne soit disponible, les performances envisagées sont prometteuses et pourraient concurrencer les gyroscopes à laser en anneau de pointe», ajoute M. Oliveira.

Ajout d’un élément de vision

La navigation basée sur la vision, qui ne faisait pas initialement partie du champ d’application de NAVISAS, a été ajoutée à l’étude. Une solution basée sur des caméras électro-optiques a été testée en vol réel et a prouvé son utilité pour les petits avions, en particulier les drones, à condition que les conditions météorologiques de vol à vue soient prises en compte. M. Oliveira explique: «Il s’agit d’une méthode de navigation alternative très bon marché par rapport à tout autre système de ce type, capable de fournir à l’APNT des performances très acceptables pour poursuivre la mission pendant la panne du GNSS.»

Dans l’ensemble, le projet a abouti au développement de concepts opérationnels APNT pour les petits aéronefs, d’approches pour la fusion des récepteurs GNSS avec MAC et les gyroscopes atomiques, et d’une preuve du concept de navigation basée sur la vision évaluée lors du vol réel d’un drone. En outre, les partenaires du projet ont réalisé une étude de faisabilité du NAVISAS APNT.

Selon M. Oliveira, le consortium est à la recherche de nouvelles possibilités qui permettront à la technologie NAVISAS d’être encore plus mature, en vue de la validation de l’opération dans les années à venir. «Si le concept NAVISAS est mis en œuvre, nous pensons qu’il améliorera également les niveaux de sécurité des vols et contribuera positivement aux performances et à l’efficacité», conclut-il.


Pour plus d'information voir: projet NAVISAS

Source: © Union européenne, [2018] / CORDIS

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9628
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Message par cisou9 » 02/09/2018 - 18:43:31

___________ :_salut:
Horloge et gyroscope atomique miniature
Quelqu'un a des infos la dessus ? :grat2: ________
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 634
Inscription : 08/05/2011 - 8:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Message par POB » 03/09/2018 - 3:02:35

Tous les pilotes de delta et de parapente qui volent "un peu" sont équipés d'un altimètre/variomètre GPS, qui donne la vitesse/sol, l'altitude et la vitesse verticale (Vz). Certains instruments plus sophistiqués indiquent aussi une carte affichée sur smartphone ou tablette, avec indication des zones aériennes interdites et des "balises" qu'il faut passer lors des compétitions.

L'espace aérien n'est pas ouvert partout ni à toutes les altitudes et les avions de ligne circulent dans des couloirs déterminés, à des altitudes déterminées.
Les militaires s'en foutent, TOUT l'espace aérien est à eux.
Je suis toujours effarée quand je vois un Rafale passer à basse altitude au-dessus du lac d'Annecy, qu'ils nous laissent un peu d'espace, morbleu ! Mais les pilotes disent qu'ils nous voient...

Les élucubrations de la Commission et les technologies "de pointe" ont un point commun : leur coût et leur quasi-inutilité.
:bieres:
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

Gian
Messages : 111
Inscription : 19/10/2014 - 22:38:46
Activité : Salarié

Re: [News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Message par Gian » 03/09/2018 - 8:05:03

Pauvre Mme Pob !
Tout l'espace aérien n'est pas aux militaires, sauf en temps de guerre peut-être. :non:
Les milis respectent et ne fréquentent pas les couloirs aériens civils, sauf en cas de police du ciel.
Ensuite je pense que vous savez très bien que dans le milieu libériste, les pilotes de planeurs appellent les parapentistes "les méduses". La différence de vitesse d'évolution entre entre ces deux aéroplanes explique cet effet.
Alors imaginez le gars en M2000 ou en Rafale !
Et puis après, au dessus du lac d'Annecy si il y a risque de collision, hop hop hop, décro Mme Pob ! Non ? La sortie et le retour dans le domaine de vol c'est pas une spécialité locale ? :lol3:

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9628
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Message par cisou9 » 03/09/2018 - 10:50:36

___________ :_salut:
- Je suis dans le sud Lubéron et nous avons 3 bases aérienne à proximité : Salon, Istres, Orange.
L'aviation civile circule à 30 000pieds (10 000m) vers Marignane.
_ Les hélicos militaires, les Rafales et la patrouille de France sont beaucoup plus bas un Rafale est passé si bas qu'on a pensé qu'il allait choper une cheminée. _______ :porte: ______
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

jys
Messages : 5
Inscription : 20/09/2010 - 3:54:55
Activité : Ingénieur

Re: [News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Message par jys » 04/09/2018 - 16:59:23

Mme POB nous fait une allergie au progrès ! (peut-être que ça va trop vite :fada: )
Elle a zappé l'essentiel de l'info: ces nouveaux systèmes de navigation précis et abordables sont fait pour une nouvelle génération d’aéronefs (basse vitesse et altitude, repérage tout temps au mètre près...)
Quant à la dangerosité des rase-motte, j'ai vécu en planche à voile dans la baie de La Ciotat les ravitaillements de canadair pour sauver la forêt...ça décoiffe et c'est une prouesse qui mérite le respect.

Avatar de l’utilisateur
Al Tarf
Messages : 387
Inscription : 07/09/2007 - 20:19:53
Activité : Retraité
Localisation : Orleans

Re: [News] Ménager une place pour les petits aéronefs dans un ciel saturé

Message par Al Tarf » 04/09/2018 - 18:05:57

Oh... le canadair, j'ai aussi connu cela dans la baie d'ajjaccio...! j'ai mis ma voile a plat sur l'eau et j'ai plongé....ouf il y avait bien 15m mais cela fait quand même bien peur...! :lol3: :fada: :lol:
En chaque vieux un jeune se demande ce qui s'est passé !

Répondre