[News] Soigner des cancers avec des minifaisceaux de protons

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17181
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Soigner des cancers avec des minifaisceaux de protons

Message par Adrien » 27/11/2018 - 8:00:06

Une récente étude menée par l?IMNC, publiée dans la revue Nature Scientific Reports, montre des résultats encourageants sur le traitement de tumeurs radiorésistantes par minifaisceaux de protons (pMBRT). De précédents travaux avaient déjà montré que cette nouvelle méthode préservait mieux les tissus sains que les méthodes plus traditionnelles.

Pour la première fois, les scientifiques ont traité des cerveaux de rats atteints de gliomes de haut grade (1) par pMBRT. Avec un traitement classique, la moyenne de survie des animaux est de 15 mois après diagnostic et un taux de survie de 5% au-delà de 5 ans. Avec un traitement par pMBRT, un fort contrôle de la croissance tumorale a été observé, engendrant une disparition de la tumeur dans 22% des cas, et ceci sans aucune lésion significative des tissus sains. Ces résultats indiquent que la pMBRT amène un accroissement important de la fenêtre thérapeutique pour ces tumeurs cérébrales.

Image
Gauche: schéma de l'irradiation. Droite: courbes de survie des rats.© Yolanda Prezado
Par ailleurs, les auteurs suggèrent que la pMBRT pourrait induire une activation des mécanismes biologiques différente de celle de la radiothérapie classique, comme certains effets non-ciblés (2), comme des signaux cellulaires qui peuvent avoir un effet sur la guérison des gliomes.

Notes:
(1) Les gliomes de haut grade sont des tumeurs cérébrales et très agressives à évolution rapide.
(2) Les effets non-ciblés correspondent aux effets physiologiques des cellules non-irradiées à proximité des cellules irradiées. Ils comprennent par exemple, les répercussions sur la vascularité de la tumeur, ou encore sur le recrutement de cellules du système immunitaire.


Source: CNRS-IN2P3

Répondre